UNE SCIENCE À SUCCÈS



La place prise par la science dans notre société est considérable.

Christian Magnan
Collège de France, Paris
Université de Montpellier II


La science a remporté au cours de ce siècle d'indéniables succès.

En recherche fondamentale elle a fait un bond considérable en se dotant de deux nouvelles théories : la relativité générale et la mécanique quantique.

La première a révolutionné notre vision de l'Univers à grande échelle. Nous avons appris grâce à elle et grâce aux observations astronomiques qui l'ont accompagnée que notre monde a une histoire : qu'il est né il y a une douzaine de milliards d'années dans un état de compression ultime et qu'il subit une prodigieuse expansion qui, diluant la matière dans un volume sans cesse grandissant, en fait décroître la densité. La théorie relativiste nous a aussi permis de déchaîner l'énergie nucléaire, dont l'humanité attend encore les bienfaits...

La théorie quantique explique l'agencement microscopique des constituants de la matière en se plaçant au niveau des particules élémentaires et des forces régissant leurs interactions.

Dans le domaine des applications techniques nées des découvertes théoriques, les prouesses de la science sont peut-être encore plus manifestes, même si l'extraordinaire de la nouveauté a vite fait de paraître banal et habituel dans la mesure où ces applications accompagnent tous nos gestes quotidiens. C'est ainsi que ce siècle aura vu l'exploration de la Lune par l'Homme, le développement vertigineux de l'informatique, les prodiges de la vidéo et de la lecture laser de disques compacts et la mise au service de la médecine d'instruments miraculeux. Les fabuleuses découvertes de la chimie sont exploitées tantôt pour le meilleur, tantôt pour le pire : amélioration de la santé (la pilule, les médicaments, etc.), création de nouvelles espèces animales ou végétales, développement de nouveaux matériaux, nourritures hormonales... À chacun de compléter la liste.

Mais forte de ces succès, la science exerce aussi un impact, caché ou explicite, sur notre philosophie de l'existence. Certains vont jusqu'à lui faire jouer le rôle d'une véritable religion en prétendant qu'elle nous dévoilerait le sens de la vie. Il est vrai que par exemple l'astronomie semble éclairer d'un jour nouveau notre relation à l'Univers. En mettant l'accent sur l'évolution du monde à grande échelle, sur la génèse et le développement des galaxies, des étoiles et des planètes, puis sur l'apparition de la vie qui couronnerait cette histoire, elle a l'air de prouver que cette Vie n'est pas si étrangère à l'Univers.

Cependant cette vision de la science procède à mon avis d'une grave illusion.

C'est du moins la thèse que je le défends dans ce livre. À entendre les chantres du mysticisme cosmique, nous partagerions l'histoire d'un Grand Tout. Nous serions comme le membre d'un corps universel. Mais l'histoire de l'Univers est-elle celle de l'Homme, et l'histoire de l'Homme celle de l'Univers ? À la dernière question on peut répondre immédiatement par la négative : l'influence de l'Homme sur l'Univers est nulle. À la première question, la science répond que l'histoire de l'Univers, objectivement, à un niveau physique et quantitatif, se raconte sans avoir à mentionner l'apparition de la Vie car sa part est totalement négligeable spatialement et temporellement relativement aux événements touchant l'ensemble du cosmos. Autrement dit au niveau universel et d'un point de vue strictement scientifique la Vie ne représente rien.

Si nous attachons quelque importance à la Vie et la jugeons infiniment précieuse, ce ne peut donc être que pour des motifs irrationnels et subjectifs.

Ce que pour ma part je ne blâmerais pas, en suggérant que le point de vue de la Science ne se suffit pas à lui-même et que l'imposer comme le seul valable par une sorte d'intimidation fondée sur des arguments d'autorité a peut-être quelque chose de bien masculin...

À suivre



D'après un extrait du livre de Christian Magnan
Et Newton croqua la pomme...
Éditions Belfond/Sciences (1990)
Dernière modification : 18 août 2000


  Science et Vie
   Page d'accueil de Christian Magnan


URL :  http://www.lacosmo.com/Pomme25.html