Page d'accueil de
Christian Magnan

 

 


ARGUMENTAIRE DE MON THÉORÈME DU JARDIN



Agacé par les astronomes professionnels et les journalistes qui portent un jugement sur mon livre "le théorème du jardin" en s'en tenant à la forme, étiquetée percutante et agressive, tout en ignorant l'argumentation de fond, je présente dans cette page un résumé rapide des critiques scientifiques que je formule dans mon bouquin.

Il n'est pas interdit d'aller lire l'exposé des motifs dans mon livre!

Christian Magnan
Collège de France, Paris


Commentaires à l'emporte-pièce

Dans un débat autour de la matière noire Michel Alberganti me prête des "propos très violents" ou pour le moins "virulents". Sur Slate il va jusqu'à écrire que "l’ensemble de l’ouvrage est écrit sur [un] ton exalté, d’une virulence si forte qu’elle peut parfois desservir son propos". Dans sa diatribe contre mon livre, Suzy Zahn ose sans vergogne se baser sur la quatrième de couverture sans avoir lu l'ouvrage. En mai 2013, dans un article sur la cosmologie paru dans Ciel et Espace , David Fossé parle de la "virulence de [mes] attaques" après avoir noté que ma dénonciation des dérives de la cosmologie "ne fait pas dans la dentelle". En janvier 2014 un cosmologiste patenté m'exécute en quelques mots : "Tout ce que dit Christian Magnan en cosmologie est … inadéquat. Pour le dire poliment." Comprenez : Christian Magnan ne dit que des conneries. Mais nulle part dans ces commentaires la moindre trace d'analyse ou même de présentation de mon argumentation. Enfin dernière attaque virulente et non des moindres, celle du blog de Richard Taillet qui pourfend mon livre sans l'avoir lu, tout en déclarant haut et fort qu'il ne veut pas le lire de peur de perdre son temps (atteignant pour moi en cela le sommet de la malhonnêté !), se basant seulement sur une interview disons "journalistique" qui ne peut pas examiner en profondeur l'essence de mes réflexions, toujours argumentées je ne le répèterai jamais assez.


Il n'existe pas de méthode fiable pour mesurer l'expansion de l'espace

Pourquoi ?

Les modèles cosmologiques théoriques d'univers utilisés par les cosmologistes sont tous des modèles homogènes constitués d'un gaz de particules (à raison en gros d'une particule par mètre cube d'espace). L'Univers réel est constitué de galaxies, formées elles-mêmes d'étoiles et de nuages. Or ce que l'on observe, ce sont indéniablement des galaxies. Mais comme le modèle n'en contient pas, l'analyse des observations est a priori incohérente.

En particulier, l'expansion de l'Univers signifie dans les modèles théoriques que la taille de l'univers augmente avec le temps, alors qu'elle se traduit observationnellement par la fuite des galaxies. On ne sait pas faire le lien entre les deux car les cosmologistes ignorent les lois régissant le mouvement des galaxies (contrairement à ce que Francis Bernardeau a le front de soutenir dans le débat cité ci-dessus ou Richard Taillet dans une controverse malhonnête).

La mesure de l'expansion de l'Univers ne peut donc pas s'appuyer sur une théorie solide. Il s'ensuit que l'attribution du prix Nobel de physique en novembre 2011 à la soi-disant découverte de l'accélération de l'expansion de l'univers est une farce, pour ne pas dire une couillonnade (je suis désolé mais je n'ai toujours pas trouvé le mot littéraire adéquat).


La distance des étoiles et des galaxies n'est connue que de façon fort approximative

L'imprécision sur la mesure de la distance des étoiles est incroyablement grande. On ne connaît pas à mieux que quelque 20% près la distance de la plus proche des galaxies, la Galaxie d'Andromède ! Le problème, que l'on ne voit aucune raison d'être résolu prochainement, est la méconnaissance de l'éclat absolu des étoiles. Il faut vivre avec ce constat mais éviter de faire croire que l'on peut jouer avec les décimales. L'astrophysique est une science qui manipule des ordres de grandeur.

Comme toute l'information concernant l'univers est contenue dans une mise en regard de la vitesse et de la distance des objets célestes, que la première est privée de cadre théorique quand la seconde est estimée de façon grossière, l'analyse des cosmologistes ne peut présenter que des incohérences si on cherche une précision impossible à obtenir. Ces incohérences attendues, les spécialistes les appellent à tort "matière noire" et "énergie noire".

Dans ces conditions la matière noire et l'énergie noire ne sont-elles pas de pures impostures ?


Depuis une cinquantaine d'années l'astronomie n'a fait aucune découverte majeure

Entièrement vouée à un productivisme coûteux et stérile (projets pharaoniques au sol ou dans l'espace, grands relevés, publications innombrables, etc.) et oublieuse de sa vocation première, l'astronomie moderne est entrée dans un période de décadence profonde. Elle aura vécu trois siècles.

Question subsidiaire : la science dans son ensemble ne suit-elle pas le même chemin ? J'ai une réponse. Quoique les arguments avancés dans mon livre concernent en premier lieu l'astrophysique, un domaine que je connais suffisamment pour juger la validité des recherches, il est certain que les chercheurs de tous les autres domaines sont soumis aux mêmes contraintes de production. Pour continuer à être payé, il faut impérativement publier, quelle que soit la valeur intrinsèque des articles. En outre je ne pense pas que la baisse générale du niveau des nouveaux chercheurs, facile à constater, soit spécifique à l'astrophysique. Les mêmes causes produisant, dans des conditions identiques, les mêmes effets, j'en déduis que le déclin (pour ne pas dire la mort) de la science théorique est général, dû principalement à une débauche d'articles écrits par des personnes incapables d'en mesurer la valeur.


Je suis un spécialiste de physique des étoiles

Je sais donc parfaitement de quoi l'Univers est constitué et je peux à juste titre juger la valeur des informations physiques tirées des mesures observationnelles. Les cosmologistes au contraire, pour qui le contenu de l'Univers se résume en tout et pour tout au tenseur de matière-énergie de la théorie einsteinienne de la gravitation, ignorent superbement que l'Univers est formé d'étoiles et cette méconnaissance naïve est la source principale de leurs égarements.


Qui répondra ?


Questions de cosmologie

Page d'accueil de Christian Magnan
Dernière modification : 14 novembre 2014



URL :  http://www.lacosmo.com/argumentaire.html