Page d'accueil de
Christian Magnan

 

 


 

horloge

Restons à l'heure d'été !



Arrêtons de changer d'heure deux fois par an ! Pour maximiser les économies d'énergie et caler au mieux l'activité sociale sur l'heure solaire, il suffirait de rester à l'heure dite d'été.


Il est fâcheux et inutile de changer d’heure deux fois par an. Voici pourquoi il serait bien plus judicieux de rester en permanence à l’heure dite d’été, techniquement nommée « TU+2 » (voir plus bas).

1. Si vraiment l’heure d’été conduit à faire des économies d’énergie, on ne comprend pas pourquoi on ne l’applique pas en hiver, à la période où précisément les dépenses d’énergie sont les plus fortes. C’est surtout en hiver qu’il faudrait utiliser l’heure dite d’été, afin de consommer moins d’électricité le soir. En effet retourner à l’heure d’hiver en hiver revient à appliquer une double peine. D’une part les jours sont plus courts et il faut donc allumer plus tôt l’électricité, mais cela on n’y peut rien, mais d’autre part on l’allume une heure plus tôt encore à cause du changement d’heure, et cela ce n’est vraiment pas malin.

2. On comprendra que pour minimiser les dépenses d’énergie il faut se rapprocher le plus possible de l’heure solaire. Où trouve-t-on l’heure solaire ?  L’heure solaire « vraie » est celle que donne un cadran solaire. Mais comme cette indication dépend de la longitude, on a pris l’habitude de partager les pays en fuseaux horaires et de se rapporter à l’heure solaire d'un méridien traversant le pays considéré. La France est sur le fuseau zéro car il se trouve que le méridien de Greenwich (dit méridien origine) traverse le pays en passant près du Havre et de Lourdes. L’heure solaire moyenne sur ce méridien définit le temps universel ou TU (ou encore heure GMT pour « Greenwich Mean Time »). Ainsi nous pouvons dire qu’en France l’heure solaire moyenne est donnée en gros par le temps universel TU. Par définition la demi-journée solaire s’étend de 6 à 6, de six heures du matin à six heures du soir, avec un milieu de journée à midi solaire.

Pourquoi ne pas choisir de caler notre heure légale sur cette heure solaire moyenne ? Pour la raison suivante.

Si l’heure solaire va de 6 à 6,  l’heure légale est arbitraire. Or, et c’est là le fond de l’argumentation, il se trouve que dans notre société actuelle, le jour social (écoles, commerce, travail, activités diverses, etc.) fonctionne en gros de 8 à 8, de huit heures du matin à huit heures du soir. La vie sociale, dans les faits, par habitude culturelle, est décalée de deux heures sur l'heure solaire. (On ne voit pas les écoles ouvrir à 6 heures du matin !) Par conséquent le choix le plus pertinent pour optimiser les économies d’énergie est de recaler le 8 à 8 social sur le 6 à 6 solaire, autrement dit de décréter qu’à 6 heures en heure solaire il est 8 heures en heure légale. Autrement dit encore que l’heure légale est TU+2.

Mais TU+2, c’est exactement la définition de l’heure d’été !

3. Conclusion : restons à l’heure d’été toute l’année. Ce choix nous assure de rester le plus près possible de l’heure solaire et de réaliser le maximum d’économies d’énergie.

Le milieu de la journée sociale, à 14 heures coïncidera alors avec le midi solaire. Évidemment, ce n'est pas tout à fait vrai pour toutes les villes de France, car le décalage en longitude existera toujours, de sorte que le Soleil se lèvera toujours en gros une heure plus tôt en Alsace qu'en Bretagne, mais c'est la meilleure optimisation pour l'ensemble du territoire.


Questions de cosmologie

Page d'accueil de Christian Magnan
Dernière modification : 28 février 2016



URL :  http://www.lacosmo.com/heure_d_ete.html