Page d'accueil du site
de Christian Magnan

Le ciel du mois (par Christian Magnan)

LIENS


Page d'accueil du GRAAL


L'image astronomique du jour


Astronomy Picture of the Day


Le Soleil en direct de SOHO


Le Guide du Ciel


Ciel des Hommes


Images célestes


Le ciel au-dessus de nos têtes (en anglais)


Actualité de l'environnement Soleil-Terre (en anglais)


Sky and Telescope (en anglais)


 

Le ciel de mars 2008

version imprimable du mois en cours   imprimante
Archives :

Le ciel de 2006 : | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre |
Le ciel de 2007 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre| décembre
Le ciel de 2008 : | janvier | février

analemme
Analemme

 

 

Bonjour à toutes, bonjour à tous !

 

Aucun phénomène exceptionnel céleste ne marque ce mois de mars. Pourtant j'avoue attendre un jour avec impatience : celui qui verrait le ciel du Languedoc se dégager pour nous permettre de reprendre le chemin des étoiles et d'admirer la ronde mensuelle des astres ! Bref...

Pourquoi parler de "ronde" ? Parce que tout tourne dans le ciel.  Sur vingt-quatre heures tous les astres se lèvent à l'est et se couchent à l'ouest (qu'ils soient visibles ou noyés dans la lumière du jour d'ailleurs).  Depuis la révolution copernicienne on sait que ce mouvement n'est qu'apparent et traduit la rotation de la Terre autour de son axe sud-nord. Tournons-nous vers le pôle nord (vers 45° de hauteur à nos latitudes) et imaginons notre Terre qui tourne. Puisque les astres se lèvent à l'est, c'est que la Terre s'abaisse sur l'horizon de ce même côté. Autrement dit la Terre tourne dans le sens d'un tire-bouchon capable de déboucher une bonne bouteille collée le long de l'axe de rotation de notre planète et dont le goulot se trouverait au nord. On a plutôt l'habitude de visualiser le mouvement de rotation de la Terre depuis le dessus du pôle nord, auquel cas le mouvement se produit dans le sens d'un tire-bouchon pour attrape-nigaud, tournant dans le sens appelé "direct", en sens inverse de celui des aiguilles d'une horloge honnête.

Si je me permets d'insister lourdement, c'est que ce mouvement direct, vu du dessus du globe terrestre, est celui de toutes les planètes autour du Soleil, du Soleil sur lui-même,  des planètes sur elles-mêmes et des satellites autour des planètes (comme de bien entendu, il y a quelques exceptions, qui confirment la règle). On peut se douter que ce mouvement à sens unique (quelle discipline !) n'est pas le fruit du hasard. Il traduit en fait la façon dont s'est formé le système solaire : par contraction d'un nuage primordial de gaz et de poussières de faible température initiale tournant sur lui-même de plus en plus vite sous la forme d'un disque aplati.

Ensuite la Terre tourne autour du Soleil, qui en douterait ? Mais comment cela se voit-il ? Vu de la Terre, c'est le Soleil qui tourne en une année sur la voûte céleste dans la zone des constellations du zodiaque, autour de la fameuse ligne de l'écliptique. Les étoiles situées au voisinage du Soleil ne sont pas visibles pendant la journée (mais elles le sont depuis l'espace, où aucune atmosphère ne diffuse la lumière du Soleil) et au contraire les constellations dans la direction opposée seront visibles la nuit. Ainsi à la mi-mars, le Soleil sera dans les Poissons et le jour les constellations adjacentes du Verseau et du Bélier seront noyées dans la lumière diurne tandis que dans la direction opposée la constellation du Lion atteindra le haut du ciel en milieu de nuit. C'est parce que la Terre tourne autour du Soleil que l'on voit les constellations se succéder la nuit les unes après les autres au cours de l'année .

Ainsi apparaissent de plus en plus tôt dans la nuit les étoiles qui vont trôner dans nos ciels d'été. Le cortège est conduit par l'étoile selon moi la plus facile à identifier du ciel (dans le prolongement de la queue de la casserole que dessine la Grande Ourse), à savoir ARCTURUS de la constellation du Bouvier. C'est tout de même la troisième étoile la plus brillante du ciel. Regardez-la se lever en première partie de nuit au-dessus de l'horizon est-nord-est, puis culminer en deuxième partie. Elle est suivie une à deux heures plus tard par le fameux triangle d'été (déjà !) formé de VÉGA, DENEB et ALTAÏR.

La LUNE tourne autour de la Terre. Toujours dans le sens d'un "tire bouchon attrape" vue depuis le côté nord. Comment cela se voit-il ? Non pas parce que la Lune traverse le ciel (ça c'est la rotation de la Terre !) mais parce qu'elle se déplace par rapport aux étoiles, vous l'avez déjà constaté par exemple au cours d'une nuit, lorsque notre satellite passe à côté d'une étoile ou d'une planète. Du coup elle se lève en retard chaque jour par rapport à la veille, accumulant en gros 24 heures en 28 jours, ce qui fait environ 50 minutes par jour (attention : en moyenne). En même temps que sa position change par rapport au Soleil, sa phase évolue, comme nous l'observons chaque mois.

En début de mois nous pourrons admirer le croissant de la Lune descendante les matins du DIMANCHE 2 au JEUDI 6 MARS 2008, d'abord auprès de JUPITER, magnifique planète visible au-dessus de l'horizon sud-est, puis partant à la rencontre de VÉNUS (toujours assez basse sur l'horizon est-sud-est). Le mercredi 5, le triangle d'été sera parfaitement visible en fin de nuit et le fin croissant orné de sa lumière cendrée mérite le détour. Le jeudi 6, ce sera un défi de trouver aux jumelles à la fois la planète Vénus, le croissant minuscule sur sa gauche au ras de l'horizon et en prime la planète MERCURE à droite de Vénus (mais c'est une joie d'y arriver !). Attention : ciel limpide et horizon dégagé nécessaires !

Juste après la nouvelle Lune les croissants lunaires des soirs du SAMEDI 8 et DIMANCHE 9 MARS 2008 s'annoncent remarquables par leur finesse (celui de la Lune du samedi 8, âgée de seulement 24 heures, est l'un des plus minces que l'on puisse voir). Les jours suivants la lumière cendrée embellira l'arc lunaire de sa couleur féérique. La nuit du MERCREDI 12 MARS, une heure après le coucher du Soleil (vers 20 heures à Montpellier) le croissant déjà bien dodu passera près de l'amas des PLÉIADES : une belle rencontre à apprécier aux jumelles.

Et puis dans la fameuse rubrique "quelle est cette étoile à côté de la Lune ?" on pourra noter
-dans la NUIT DU VENDREDI 14 AU SAMEDI 15 MARS le rendez-vous avec la rougeoyante PLANÈTE MARS
-les soirs du MARDI 18 et MERCREDI 19 MARS le passage près de la brillante RÉGULUS et de SATURNE. On pourra facilement observer en cours de nuit la Lune se déplacer par rapport à ces astres
-le soir du DIMANCHE 23 MARS le lever de la Lune au-dessous de l'étoile SPICA, dont j'admire toujours la pureté de la couleur.

La PLEINE LUNE a lieu le vendredi 21 mars à 19h40. Et vous en connaissez la conséquence ? Bingo ! Tout le monde  sait (pourquoi tu tousses ?) que le dimanche qui suit la pleine Lune se produisant le 21 mars ou après (en somme en gros la première Lune du printemps !) est déclaré jour de Pâques (pour l'église romaine). C'est pour cette raison qu'à Pâques brille toujours la pleine Lune. Et c'est à cause de la coïncidence cette année entre le 21 mars et la pleine Lune que Pâques a lieu très tôt (à deux jours près il ne peut pas tomber plus tôt !). Maintenant si la date de Pâques ou de Noël est arbitraire, celle de l'équinoxe de mars ne l'est pas ! L'équinoxe, qui aura lieu exactement le 20 à 6h48 marque le moment où l'axe de la Terre est perpendiculaire à la direction du Soleil. En ce jour la durée du jour est égale à celle de la nuit en tout point du globe terrestre (d'où le terme d'équinoxe), aux effets de la réfraction atmosphérique près (les choses se compliquant aussi du fait que le Soleil n'est pas un point !). Ce jour le Soleil se lève à l'est et se couche à l'ouest, également en tout point de la Terre.

Ensuite le Soleil se lèvera et se couchera chaque jour de plus en plus vers le nord, ce qui fait que son trajet dans le ciel sera plus long et l'amènera plus haut sur l'horizon. Les jours rallongent et les ombres de midi raccourcissent. C'est le printemps dans l'hémisphère nord.

Après l'équinoxe, le dernier dimanche du mois de mars, en l'occurrence le 30, s'accompagnera d'un ##{[|@~@{& changement d'heure européen et même mondial. Qu'est-ce que cela signifie par rapport à l'heure du Soleil ? Réponse pas simple. D'abord en gros (mais en un peu faux) ! Partons de l'heure du Soleil à Greenwich, que l'on appelle heure universelle (TU), ou temps moyen de Greenwich (GMT). L'heure légale en France est alors TU+1 ou TU+2 en été. Donc inversement il faut enlever une heure (ou deux à l'heure d'été) à l'heure de la montre pour obtenir l'heure du soleil à Greenwich. Mais l'heure solaire est décalée selon la longitude du lieu (laquelle mesure le décalage du méridien local par rapport à celui de Greenwich), le Soleil se levant de plus en plus tôt en allant vers l'est. Cela donne une avance de 31mn à Strasbourg jusqu'à un retard de 18mn à Brest en passant par Paris avec une avance de 9mn20s.

Sauf que ce qui précède est inexact si on regarde les choses plus en détails. L'heure mentionnée ci-dessus est une heure solaire "moyenne", différente de l'heure vraie du Soleil, donnée elle par définition par un cadran solaire. Le décalage entre heure solaire moyenne et heure solaire vraie dépend de l'époque de l'année et peut atteindre le quart d'heure. Il est donné par ce que l'on appelle "l'équation du temps". On peut en trouver la courbe ici
http://www.imcce.fr/fr/ephemerides/astronomie/heures/echelles.php
ou ici
équation du temps       

Cliquez sur l'image pour l'agrandir.

 

On a :
équation du temps = temps moyen - temps vrai
soit
temps moyen = temps vrai + équation du temps

En rouge clair : dates où l'équation du temps est nulle.

Voir :

http://pedagogie.ac-montpellier.fr:8080/disciplines/scphysiques/Nef_Solaire/temps_legal.htm


L'illustration de cette équation du temps, qui signifie concrètement qu'à une heure civile donnée le Soleil sera décalé dans le ciel selon l'époque est donnée par la figure appelée l'analemme, que l'on voit parfois dessinée sur les cadrans solaires. Les images modernes de cette analemme, constituées de photos prises à intervalle réguliers sur une année, me fascinent littéralement (si, si !). Elles montrent aussi que la hauteur du Soleil change au cours de l'année. Voir par exemple
http://www.cidehom.com/apod.php?_date=070617

Bon, avant de vous laisser, une interro. Corrigée. Je suis à Grenoble, il est 11h à ma montre, quelle est l'heure solaire ? Ma longitude est de 5,717°. Puisque 360° de longitude tournent en un jour, soit 24 fois 60 minutes de temps, 1° correspond à 4 minutes et 5,717° à 23 minutes. Donc à 11h, cela fait 10h solaire à Greenwich et 10h23mn solaire à Grenoble. A cela s'ajoute encore l'équation du temps, différence entre temps du soleil moyen et du soleil vrai, faisant que le vrai soleil est en retard  de quelque 13mn début mars. Finalement à 11 heures à ma montre à Grenoble début mars, il est 10h10mn au Soleil. Maintenant le mieux est encore de consulter votre cadran solaire

Enfin, plus près de notre plancher des vaches, si le départ a lieu dans les conditions prévues, le11 mars, la NAVETTE SPATIALE ENDEAVOUR devrait se voir propulsée à plus de 7 kilomètres par seconde (27000 km/h) autour de la Terre pour rejoindre la station spatiale (qui fait donc un tour de Terre en environ 90mn). Si l'occasion se présente ne manquez pas d'admirer le duo magique formé par la navette et la station avant leur arrimage (et après leur détachement). Émouvant. Le plus simple est de surveiller les horaires sur Heavens-Above
http://www.heavens-above.com/
dès le 11 mars et ensuite au moment du retour sur Terre. Les passages auront lieu le matin sur la France (genre 5-6h selon les jours).

Enfin de fin les heureux possesseurs d'instruments de petit ou gros  calibre pourront braquer leur lunette ou télescope vers SATURNE, encore remarquablement placée à bonne hauteur dans le ciel, vers MARS, encore située dans de bonnes conditions d'observation, et recommencer à pointer JUPITER et son merveilleux cortège de satellites le matin, la planète géante se levant presque trois heures et demie avant le Soleil en fin de mois.

Bonnes nuits sous les étoiles (peut-être retrouvées ?)
Christian

PS : pour des nouvelles du ciel au jour le jour et un compte-rendu imagé des événements marquants, n'oubliez pas
http://www.spaceweather.com/

   

Mes sources d'information