Page d'accueil du site
de Christian Magnan

 
Le ciel du mois (par Christian Magnan)
 

LIENS


Page d'accueil du GRAAL


L'image astronomique du jour


Astronomy Picture of the Day


Le Soleil en direct de SOHO


Le Guide du Ciel


Ciel des Hommes


Images célestes


Le ciel au-dessus de nos têtes (en anglais)

aide à la connexion


Actualité de l'environnement Soleil-Terre (en anglais)


Sky and Telescope (en anglais)


ANPCNE : Association Nationale pour la Protection du Ciel et de l'Environnement Nocturnes


 

Le ciel de mars 2010

au jour le jour

le chiffre du mois

version imprimable du mois en cours   imprimante
Archives :

Le ciel de 2006 : | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre |
Le ciel de 2007 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre| décembre
Le ciel de 2008 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | début décembre | décembre
Le ciel de 2009 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet| août| septembre | octobre | novembre | décembre
Le ciel de 2010 : | janvier | février

mars
L'amas de galaxies de Coma

 

 

Bonjour à toutes, bonjour à tous !

 

Un mois favorable à l'observation de Saturne, la fameuse planète aux anneaux, dont la vision à travers un instrument a suscité bien des vocations d'astronomes amateurs ou professionnels. Mais où trouver Saturne?

Tournons-nous vers l'est une fois la nuit bien entamée, là où apparaissent de plus en plus tôt les constellations du printemps. En cette période de l'année la fameuse constellation de la GRANDE OURSE, dont les sept étoiles les plus brillantes dessinent la Casserole, se reconnaît à bonne hauteur dans le ciel vers le nord-est. Vous savez qu'en prolongeant d'environ cinq fois le segment qui joint les deux dernières étoiles de cette casserole (celles opposées à son manche) on tombe sur l'ÉTOILE POLAIRE (de magnitude 2, donc moyennement brillante), qui marque la direction du nord. L'axe de rotation de la Terre pointe vers cette étoile au statut remarquable, située sur l'horizon à une hauteur égale à la latitude du lieu d'observation, donc en gros à 45° en France.

En prolongeant maintenant la courbe de la queue de la Casserole on tombe sur l'étoile la plus facile à repérer du ciel (grâce à cet alignement), de couleur jaune clair: ARCTURUS du Bouvier (cette constellation formant un immense cerf-volant dont Arcturus occupe l'extrémité inférieure). En continuant le prolongement au-delà d'Arcturus on arrive sur SPICA, étoile principale de la constellation de la Vierge, à l'éclat blanc bleu bien soutenu. La planète SATURNE se trouve dans cette constellation de la Vierge, au-dessus de Spica, les deux astres étant d'éclat comparable. Encore au-dessus on découvre la belle DENEBOLA du Lion, qui marque l'extrémité de la croupe de l'animal allongé. À partir de là on peut rejoindre le manche de la Casserole pour rencontrer sur le trajet une jolie étoile blanche isolée, l'étoile principale de la toute petite constellation des Chiens de Chasse baptisée COR CAROLI ("le Cœur de Charles", en l'honneur du roi Charles II d'Angleterre). Le losange formé par les étoiles Arcturus, Spica, Denebola et Cor Caroli est appelé le LOSANGE DE PRINTEMPS.


Cette figure céleste (ou astérisme) a une dimension cosmique cachée en ce que l'axe de rotation de notre Galaxie (la droite imaginaire autour de laquelle tourne l'immense roue de notre Voie Lactée) pointe dans sa direction. À l'inverse des directions du ciel riches en étoiles situées dans le plan galactique, matérialisées par la Voie Lactée, la direction du pôle Nord galactique, qui lui est perpendiculaire, est comparativement pauvre en étoiles et en matière interstellaire. C'est en raison de cette transparence relative que cette région du ciel a été choisie par les astronomes comme lieu de sondages profonds de l'Univers: ici les galaxies, n'étant pas cachées par une abondance de nuées stellaires voisines, fourmillent par milliers. On y trouve notamment le célèbre amas de galaxies de la Chevelure de Bérénice (ou amas de Coma, du nom latin "Coma Berenices"), l'un des amas de galaxies les plus denses connus.
Bref, en vous tournant vers le Losange de Printemps et ses dizaines de milliers de galaxies, riches chacune de dizaines de milliards d'étoiles, vous avez de quoi nourrir des réflexions sur l'insignifiance absolue de l'espèce humaine à l'échelle de l'Univers.

Pour en revenir à Saturne, qui se trouve près de ce losange métaphysique (!), je ne peux que vous engager à profiter de séances publiques d'observation proposées par des clubs ou associations astronomiques, ou à solliciter des personnes possédant un petit instrument. De simples jumelles ne permettent pas de voir les anneaux, la preuve en est que Galilée, avec des grossissement de l'ordre de la dizaine, n'a pas pu reconnaître la nature des appendices bizarres qu'il apercevait contre le disque planétaire. Ce n'est que cinquante ans plus tard, grâce à des optiques de plus en plus performantes, que Christian Huygens établira la présence d'un anneau autour de la planète. Saturne passe à l'opposition le lundi 22 et se lève aux côtés de la Pleine Lune quelques jours plus tard, le dimanche 28 et le lundi 29.

La planète MARS, dans le Cancer, près de la constellation des Gémeaux, affirme toujours sa présence dans le ciel pendant presque toute la nuit et brille d'un bel éclat, quoique celui-ci baisse un peu, avec une magnitude repassant au-dessus de zéro en fin de mois. Refermant sa boucle de rétrogradation la planète va reprendre son déplacement normal vers l'est en s'éloignant de Castor et Pollux et en se rapprochant de l'amas de la Crèche. Nous pourrons observer l'angle plat Mars-Procyon-Sirius se fermer faiblement. Le petit disque planétaire rouge mérite encore d'être admiré à travers un petit instrument mais l'observation de l'astre à l'œil nu est déjà fascinante.

La planète VÉNUS est bien visible à l'œil nu le soir à l'ouest après le départ du Soleil et gagne de hauteur au fil des jours. C'est toujours un bonheur de distinguer ce point extrêmement lumineux (avec une magnitude proche de -4) sur un fond de ciel encore teinté de bleu. Des jumelles permettent de faire ressortir ce merveilleux contraste.

Au chapitre des rendez-vous lunaires, ne manquez surtout pas celui du soir du MERCREDI 17 MARSVÉNUS et le CROISSANT LUNAIRE s'offrent en spectacle. C'est la plus belle scène céleste du mois. Les deux astres sont assez distants l'un de l'autre mais l'éclat bluffant de Vénus et la magie de la lumière cendrée de la Lune sertie dans le croissant de Lune composent une scène d'une beauté exceptionnelle. La veille au soir le croissant, en forme de sourire, est plus difficile à repérer car bien plus bas sur l'horizon. Son observation demande un site bien dégagé vers l'ouest et une grande transparence atmosphérique et sera facilité par l'emploi de jumelles. Un petit défi.

Le SAMEDI 20 MARS marque l'équinoxe de mars sur Terre et le début du printemps dans l'hémisphère Nord. Partout sur Terre et à quelques subtilités près le Soleil se lève à l'est et se couche à l'ouest et la durée du jour est égale à celle de la nuit (d'où le terme "équinoxe", formé sur aequus (égal) et nox (nuit)). Ne manquez pas ce soir d'équinoxe le splendide rapprochement entre le croissant lunaire orné de sa lumière cendrée et l'AMAS des PLÉIADES. La beauté de la scène est rehaussée par l'utilisation de jumelles car les petites étoiles pâlissent vite devant l'éclat de la Reine de la Nuit.

C'est le dimanche suivant, le 28 mars, que les autorités nous imposeront le stupide changement d'heure, réduisant ce jour à une durée de 23 heures. (À mon sens l'heure d'été convient mieux à nos rythmes de vie contemporains, paresseusement infléchis vers un retard par rapport au Soleil, mais ce que je trouve le plus insupportable c'est le double changement d'heure annuel.)

Enfin dans la nuit du MERCREDI 24 au JEUDI 25 MARS la Lune a rendez-vous avec la planète MARS et voisine Castor et Pollux des Gémeaux et Procyon du Petit Chien. En admirant ce coin de ciel vous aurez peut-être la chance de voir passer quelques belles ÉTOILES FILANTES de l'essaim des Virginides, qui atteint justement son maximum cette nuit-là.

Pour terminer je m'en voudrais de ne pas mentionner les superbes constellations d'hiver, qui n'ont pas encore quitté le ciel, et qui méritent qu'on s'y attarde. Allez, il est encore temps de profiter du festival d'étoiles du Taureau, d'Orion et du Grand Chien! Après il sera trop tard.

LE CHIFFRE DU MOIS: 15 milliards d'années. C'est en gros l'âge de l'Univers, c'est-à-dire le temps écoulé depuis sa naissance au big-bang. Pour en obtenir une valeur approchée il suffit de diviser la distance parcourue par une galaxie depuis le big-bang par sa vitesse. Élémentaire.

Bonnes nuits sous les étoiles
Christian

MARS 2010 AU JOUR LE JOUR
Le soir à l'ouest après le coucher du Soleil: l'éclatante Vénus
En début de nuit à l'est: Arcturus annonce l'arrivée des constellations de printemps
Du mercredi 10 au dimanche 14: croissant lunaire du matin
Lundi 15: Nouvelle Lune (nuits sans Lune autour de cette date)
Du mardi 16 au samedi 20: croissant lunaire du soir
Mercredi 17: Vénus et le croissant de Lune (trop beau!)
Samedi 20: équinoxe de mars et rapprochement de la Lune avec les Pléiades
Mercredi 24: rapprochement de Mars et de la Lune et maximum de l'essaim de Virginides
Dimanche 28: foutu changement d'heure
Lundi 29: Saturne se lève à côté de la Lune
Mardi 30: Pleine Lune


 

   

Mes sources d'information