Page d'accueil du site
de Christian Magnan

 
Le ciel du mois (par Christian Magnan)

Nota : si vous désirez mettre ce "ciel du mois" en favori utiliser l'adresse
http://www.lacosmo.com/lecieldumois/lecieldumois.html
La page ainsi adressée vous redirigera automatiquement vers le mois en cours  

LIENS


L'image astronomique du jour


Astronomy Picture of the Day


Le Soleil en direct de SOHO


Le Guide du Ciel


Ciel des Hommes


Images célestes


Le ciel au-dessus de nos têtes (en anglais)

aide à la connexion


Actualité de l'environnement Soleil-Terre (en anglais)


Sky and Telescope (en anglais)


ANPCNE : Association Nationale pour la Protection du Ciel et de l'Environnement Nocturnes



Un astronome professionnel retrace pour vous le cheminement patient de la pensée scientifique moderne, vous guide dans une visite grandiose de l'Univers, vous raconte la folle histoire des étoiles et vous révèle la place de l'espèce humaine dans un cosmos qui ne l'attendait pas.

L'auteur se permet en outre de dénoncer les graves dérives conceptuelles d'une science contemporaine courant à sa perte sous l'effet d'un productivisme effréné.

Voici un ouvrage unique en son genre qui vous donnera à penser!

 

couverture

Paru en novembre 2011

Édité par Guillaume Cannat (amds-edition)
Disponible en commande immédiate
dédicace possible de l'auteur

L'image de couverture représente l'éclipse totale de Soleil du 11 juillet 2010 à l'île de Pâques (cliché de Guillaume Blanchard)


Allez observer le ciel


à l'observatoire d'Aniane



Le ciel de mars 2014

au jour le jour

le chiffre du mois

version imprimable du mois en cours   imprimante
Archives :

Le ciel de 2006 : | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre |
Le ciel de 2007 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre| décembre
Le ciel de 2008 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | début décembre | décembre
Le ciel de 2009 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet| août| septembre | octobre | novembre | décembre
Le ciel de 2010 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin| juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre
Le ciel de 2011 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre
Le ciel de 2012 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre
Le ciel de 2013 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre
Le ciel de 2014 : | janvier | février

Lune de printemps
La lumière cendrée de printemps

 

 

Bonjour à toutes, bonjour à tous !

 

La Lune tourne autour de la Terre en bouclant sa révolution en un peu moins d’un mois. Comme elle se déplace grossièrement dans le plan de l’écliptique, comme le font les planètes du système solaire, sa position apparente dans le ciel balaye les constellations du zodiaque en parcourant les 360 degrés d’un grand cercle en une lunaison. Par conséquent chaque mois la Lune rend visite à chaque planète et côtoie les étoiles du zodiaque comme Spica de la Vierge, Antarès du Scorpion, Aldébaran du Taureau, Régulus du Lion, voire l’amas des Pléiades ou celui de la Crèche, etc. Si vous voyez une photo avec la Lune (ou une planète) dans la constellation d’Orion, qui ne se trouve pas sur l’écliptique, c’est forcément un montage. De la NOUVELLE LUNE du SAMEDI 1er MARS 2014 à celle du DIMANCHE 30 MARS, que la Lune soit notre guide parmi les étoiles !

Guettez le soir du DIMANCHE 2 MARS 2014, une bonne demi-heure après le coucher du Soleil sur un horizon ouest bien dégagé, un très fin CROISSANT LUNAIRE de 3%. Aidez-vous de jumelles pour contempler le filet lumineux qui met magnifiquement en valeur la rotondité de notre fidèle satellite baigné de lumière cendrée. Je vous assure que le spectacle de cet anneau suspendu dans le ciel teinté de couleurs du soir est magique. Il l’est d’autant plus que les circonstances géométriques de cet instant font que le croissant se présente sous la forme d’un  gracieux sourire. Cela signifie que le Soleil, forcément situé du côté du croissant est presque à la verticale en dessous de la Lune, ce qui indique à son tour que l’écliptique est fortement rehaussé sur l’horizon. La situation est inverse le matin, où l’inclinaison de l’écliptique plaque les planètes sur l’horizon et où le croissant de Lune sera vu au sud-est, du MERCREDI 26 au VENDREDI 28, sous la forme d’une parenthèse ouvrante. Notons précieusement à cette occasion le RENDEZ-VOUS DU JEUDI 27 entre le CROISSANT LUNAIRE ET VÉNUS . Ce matin-là le Soleil est loin sur la gauche, ce qui explique la configuration genre "au ras du sol". Ce même jeudi  vous pourrez prolonger aux jumelles votre observation dans le ciel matinal après le lever du Soleil.

Le deuxième rendez-vous du mois se produit le JEUDI 6 MARS lorsque deux heures après le coucher du Soleil les PLÉIADES reçoivent la visite d’une Lune enjolivée de sa lumière cendrée sur l’horizon ouest. La rencontre est lointaine, notre satellite étant à environ 8 degrés de l’amas d’étoiles car il navigue bien au sud de l’écliptique. La Lune s’approche des Pléiades une fois par lunaison et le prochain passage est calé sur le 3 avril. À travers des jumelles, l’amas scintillant d’étoiles est merveilleux car il remplit entièrement le champ de l’instrument. Le VENDREDI 7 la Lune se niche dans l’amas des HYADES, également très captivant aux jumelles avec la présence de la rouge ALDÉBARAN et la diversité des regroupements aléatoires d’étoiles de l’amas.

Le DIMANCHE 9 ET LE LUNDI 10 c’est au tour de JUPITER de voir arriver la Lune peu après son Premier Quartier. Le passage se produit dans la constellation des Gémeaux, très haut dans le ciel en soirée, et l’éclat de ces deux astres est véritablement impressionnant. Sur la gauche brillent CASTOR ET POLLUX tandis que la constellation d’ORION resplendit majestueusement en dessous, flanquée de SIRIUS, l’étoile la plus brillante du ciel. Sur la droite se remarque la constellation du TAUREAU que la Lune a traversée les jours précédents. Plus haut  se dessine le pentagone du COCHER dont l’étoile principale CAPELLA semble veiller de haut sur les étoiles hivernales.

Après être passée dans les constellations zodiacales du Cancer et du Lion, la Lune atteint la VIERGE peu après la Pleine Lune du dimanche 16, et rencontre SPICA et MARS au cœur de la nuit du MARDI 18 AU MERCREDI 19. Le trio Spica-Mars-Lune renouvelle sa prestation du mois précédent et nous permet d’admirer une fois de plus la différence de couleur entre l’étoile et la planète. Comme vous êtes attentifs vous pouvez encore suivre avec intérêt les déambulations de Mars par rapport à Spica. Depuis le mois de janvier Mars a traversé d’ouest en est une bonne partie de la constellation de la Vierge de Porrima à Spica. Or ce mois-ci la planète Mars entame sa boucle de rétrogradation et repart dans l’autre sens pour retrouver Porrima fin avril. Les plus avertis d’entre vous, bravo, savent que rétrogradation annonce opposition. Celle-ci se produira en effet le 8 avril, Mars passant alors au plus près de la Terre.

Vous pouvez constater une autre particularité : si Spica scintille Mars reste d’une fixité remarquable. La scintillation provient de la turbulence de l’atmosphère, qui perturbe le trajet des rayons lumineux. Or les planètes ne scintillent pas (ou peu) alors que le point lumineux d’une étoile s’agite dans le ciel autour de sa position moyenne. Cette particularité est due au fait que le diamètre angulaire d’une planète, quoique petit, couvre une région assez grande sur la pupille pour qu’elle soit vue comme un disque (certes minuscule) alors qu’une étoile est vue comme un point. De ce fait l’œil voit l’image ponctuelle d’une étoile changer constamment de position alors que pour une planète il fera la moyenne sur tous les points d’un même disque de sorte que la position de celui-ci variera peu. Plus précisément la turbulence induit une déviation des rayons lumineux de l’ordre de la seconde d’arc alors que le diamètre apparent de la planète Mars dépasse en ce moment la dizaine de secondes d’arc. Ce diamètre est suffisamment grand devant les déviations individuelles des rayons pour que la fluctuation perçue soit petite. Il est assez fascinant de penser que comparer Spica et Mars à l’œil nu nous en apprend sur le fonctionnement de l’œil et sur la taille apparente d’astres lointains. Vous pouvez encore vous amuser à comparer SIRIUS ET JUPITER sous l’angle de la scintillation. Comme on dit, il n’y a pas photo!

Dans la nuit du JEUDI 20 AU VENDREDI 21 MARS la Lune gibbeuse décroissante se promène près de SATURNE, dans la BALANCE, s’en rapprochant à moins d’un degré d’écart. Si vous disposez d’un instrument assez puissant, par exemple dans un club d’astronomie, pointez-le vers la planète aux anneaux. La vision de Saturne ceint de ses anneaux et entouré de ses satellites au voisinage du bord lunaire promet d’être spectaculaire.

Enfin comme nous l’avons signalé plus haut la Lune retrouvera Vénus le matin du jeudi 27 dans la constellation peu remarquable du VERSEAU. Puis ce sera la Nouvelle Lune du dimanche 30 et le début de la nouvelle lunaison avec le défi de dénicher un extrêmement fin croissant de Lune de1,3% souriant sur l’horizon ouest le soir du LUNDI 31 MARS comme en début de mois.
Ce mois de mars illustre bien le passage des étoiles d’hiver aux étoiles d’été. Il faut profiter des soirées de ciel clair pour dire au revoir aux premières et saluer l’arrivée des secondes. Aux côtés de CAPELLA du Cocher, les étoiles d’hiver se rapprochent inexorablement de l’horizon ouest. Adieu aux Pléiades, au Taureau, aux Gémeaux, à Orion, Sirius, Procyon... Et du côté est, tandis que le Lion monte vers le zénith, bonjour à ARCTURUS qui nous amène à sa suite la Vierge et son étoile principale SPICA, et plus tard dans la nuit le Scorpion et même le Triangle d’été formé de Véga, Altaïr et Deneb.

Le PRINTEMPS commence dans l’hémisphère nord le JEUDI 20 MARS. En ce jour l’axe de la Terre est tourné de profil par rapport au Soleil (alors que l’extrémité nord ou sud pointe vers lui aux solstices) de sorte que le jour aura la même durée que la nuit en tout point de la Terre (d’où le terme "équinoxe"), aux corrections près dues entre autres à la taille du Soleil et à la réfraction de l’atmosphère. De plus le Soleil se lève à l’est et se couche à l’ouest, un bon moyen de repérer les points cardinaux.

Du coup le DIMANCHE 30 MARS nous subissons le passage à l’heure d’été. À 2 heures il sera 3 heures et nous perdrons une heure de nuit. L’heure d’été signifie que l’heure légale est égale à TU+2, c’est-à-dire au temps universel de Greenwich (donnant en gros l’heure solaire sur le méridien origine, qui va en France du Havre à Lourdes) augmenté de 2 heures. Vous allez aussi devoir subir mon petit couplet biannuel. Si vraiment l’heure dite d’été nous permet de faire des économies d’électricité on ne voit pas pourquoi on ne l’applique pas aussi en hiver, où on nous impose au contraire d’allumer l’éclairage une heure plus tôt et donc une heure de plus le soir. Arrêtons de changer d’heure, restons à l’heure d’été!

LE CHIFFRE DU MOIS : 4 milliards d’années. C’est dans quelque 4 milliards d’années que la galaxie d’Andromède, s’approchant de nous à une vitesse d’environ 100 kilomètres par seconde et située à 2,5 ou 3 millions d’années de lumière, devrait entrer en collision avec notre propre galaxie. Spectacle grandiose assuré mais sans spectateur. Comme quoi une fois de plus nous constatons que l’être humain ne fait pas partie de l’Univers que nous décrivons dans son évolution globale. Signalons que dans cette collision les étoiles ne se percuteront pas car elles sont bien trop éloignées les unes des autres (si les étoiles étaient réduites à la taille d’une orange, à la même échelle leurs distances mutuelles seraient de l’ordre du millier de kilomètres!).

Bonnes nuits sous les étoiles
Christian

MARS 2014 AU JOUR LE JOUR
Toutes les nuits : Jupiter au sommet de sa gloire (!) ; à l’œil nu Sirius tremble, Jupiter ne vacille pas
Tous les matins : Vénus la magnifique
Toutes les nuits : l’adieu progressif aux étoiles d’hiver à l’ouest, l’accueil des étoiles d’été à l’est
Tous les soirs : lever de plus en plus précoce d’Arcturus et du duo Mars-Spica
Samedi 1er : Nouvelle Lune
Du dimanche 2 au jeudi 6 : le croissant de Lune du soir et la lumière cendrée
Dimanche 2 au soir : le sourire d’un mince croissant lunaire à l’ouest
Jeudi 6 : la Lune croise les Pléiades
Vendredi 7 : la Lune dans les Hyades
Dimanche 9 et lundi 10 : la Lune croise Jupiter
Vendredi 14 : la Lune près de Régulus du Lion
Dimanche 16 : Pleine Lune entourée des étoiles de la Vierge
Nuit du mardi 18 au mercredi 19 : le trio Lune-Mars-Spica
Jeudi 20 : équinoxe de mars et début du printemps dans l’hémisphère nord, la durée de la nuit est égale à celle du jour partout sur Terre
Nuit du jeudi 20 au vendredi 21 : la Lune croise Saturne de près
Du mercredi 26 au vendredi 28 : le croissant de Lune du matin vers le sud-est
Jeudi 27 au matin : rencontre entre le croissant de Lune et Vénus (encore observable aux jumelles une fois le Soleil levé)
Dimanche 30 : passage à l’heure d’été (mais bon sang qu’on y reste!) ; Nouvelle Lune
Lundi 31 : verrez-vous un très fin croissant de Lune sur un horizon ouest bien dégagé?


   

Mes sources d'information