Page d'accueil du site
de Christian Magnan

 
Le ciel du mois (par Christian Magnan)

Nota : si vous désirez mettre ce "ciel du mois" en favori utiliser l'adresse
http://www.lacosmo.com/lecieldumois/lecieldumois.html
La page ainsi adressée vous redirigera automatiquement vers le mois en cours  

LIENS


L'image astronomique du jour


Astronomy Picture of the Day


Le Soleil en direct de SOHO


Le Guide du Ciel


Ciel des Hommes


Images célestes


Le ciel au-dessus de nos têtes (en anglais)

aide à la connexion


Actualité de l'environnement Soleil-Terre (en anglais)


Sky and Telescope (en anglais)


ANPCNE : Association Nationale pour la Protection du Ciel et de l'Environnement Nocturnes



Un astronome professionnel retrace pour vous le cheminement patient de la pensée scientifique moderne, vous guide dans une visite grandiose de l'Univers, vous raconte la folle histoire des étoiles et vous révèle la place de l'espèce humaine dans un cosmos qui ne l'attendait pas.

L'auteur se permet en outre de dénoncer les graves dérives conceptuelles d'une science contemporaine courant à sa perte sous l'effet d'un productivisme effréné.

Voici un ouvrage unique en son genre qui vous donnera à penser!

 

couverture

Paru en juin 2014

Édité par Guillaume Cannat (amds-edition)
Disponible en commande immédiate
dédicace possible de l'auteur

L'image de couverture représente l'éclipse totale de Soleil du 11 juillet 2010 à l'île de Pâques (cliché de Guillaume Blanchard)


Allez observer le ciel


à l'observatoire d'Aniane



Le ciel de mars 2016

au jour le jour

le chiffre du mois

version imprimable du mois en cours pour apposer sur son frigo   imprimante
Archives :

Le ciel de 2006 : | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre |
Le ciel de 2007 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre| décembre
Le ciel de 2008 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | début décembre | décembre
Le ciel de 2009 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet| août| septembre | octobre | novembre | décembre
Le ciel de 2010 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin| juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre
Le ciel de 2011 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre
Le ciel de 2012 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre
Le ciel de 2013 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre
Le ciel de 2014 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre
Le ciel de 2015 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre
Le ciel de 2016 : | janvier | février

Détecter les ondes gavitationnelles
Détecter les ondes
gravitationnelles

 

 

Bonjour à toutes, bonjour à tous !

 

En ce mois de MARS 2016, tandis que JUPITER règne souverainement dans le ciel, la planète MARS monte en puissance. La consigne est : on sort, on repère, on admire et le cas échéant on observe.

La planète JUPITER passe à l’opposition le MARDI 8 MARS. Située dans le Lion elle se lève quand le Soleil se couche et passe au méridien (on parle de "culmination") à près de 50° de hauteur, loin des couches les plus turbulentes et troubles de l’atmosphère. Les conditions d’observation sont donc excellentes et il serait dommage de ne pas en profiter. Vous ne pouvez guère manquer la planète dès la nuit tombée comme l’astre  le plus brillant de la voûte céleste sur l’horizon est avec une magnitude de -2,5, plus brillant même que Sirius au sud, elle-même étoile la plus brillante du ciel avec une magnitude de -1,4.

Visez Jupiter et renouvelez ainsi les premières observations de l’histoire humaine accomplies par Galilée en 1610, en découvrant sagement alignés autour de la planète les quatre satellites dits "galiléens" IO, EUROPE, GANYMÈDE et CALLISTO, véritables diamants jouant un ballet aux multiples figures infiniment renouvelées. C’est l’occasion de se souvenir que la découverte du système des satellites de Jupiter a joué un rôle immense dans le triomphe de la révolution copernicienne et l’adoption du modèle héliocentrique. En observant Jupiter et son monde de satellites on visualisait la ronde éternelle des astres et on montrait que la Terre pouvait fort bien tourner autour du Soleil à l’instar de Jupiter tout en restant accompagnée de son propre satellite, la Lune.

Ces satellites sont visibles à travers de simples jumelles à condition de fixer celles-ci sur un trépied. Un petit instrument grossissant quelques dizaines de fois permet de distinguer les détails du disque jovien. On remarque qu’il est aplati par la rotation rapide de la planète sur elle-même, un tour complet étant effectué en moins de 10 heures, et qu’il est traversé de bandes nuageuses parallèles à l’équateur aux couleurs disons automnales tirant sur le marron avec, selon la visibilité et l’instrument, des nuances de rouge, d’ocre ou de bleu. Les observateurs chevronnés vous montreront encore la Grande Tache Rouge, un cyclone aux dimensions colossales. Le monde de Jupiter est une pure merveille. Et si vous ne disposez pas d’instruments dans votre entourage, n’hésitez pas à contacter un club d’astronomie dont les membres se feront un plaisir de vous faire partager leur connaissance et leur instrumentation.

Que Jupiter soit à l’opposition signifie qu’elle est en position de Pleine Lune, dans la direction opposée à celle du Soleil. Nous pourrons le vérifier dans la NUIT DU LUNDI 21 AU MARDI 22 MARS lorsque la planète géante accompagnera la Lune bientôt pleine dans sa course nocturne d’est en ouest, le duo surmontant à son lever et, 10 heures plus tard, à son coucher l’atmosphère anticrépusculaire aux couleurs rosées. Comme en février dernier, par la clarté mystérieuse de la nuit et l’éclat de Jupiter, ce spectacle céleste a des chances de se montrer le plus beau du mois. La nuit suivante du 23 au 24 accueillera la Pleine Lune puis celle d’après DU JEUDI 24 AU VENDREDI 25 verra SPICA, notre belle étoile d’un blanc bleuté de la Vierge, côtoyer à son tour le disque lunaire.

Le DIMANCHE 20 marque l’ÉQUINOXE DE MARS, début du printemps dans notre hémisphère nord. Ce jour le Soleil se lève à l’est, se couche à l’ouest et la durée du jour est égale à celle de la nuit, soit 12 heures, partout sur Terre (à des corrections atmosphériques et astronomiques près, relativement secondaires pour les inexperts que nous sommes). La première PLEINE LUNE du printemps se produit trois jours plus tard, le MERCREDI 23 et par conséquent le dimanche qui suivra, à savoir le dimanche 27, sera le jour de Pâques pour l’Église romaine, en accord avec la règle "Pâques est le dimanche qui suit la première Pleine Lune du printemps". Cette année Pâques tombe assez tôt puisque sa date peut s’inscrire entre le 22 mars et le 25 avril.

Les planètes MARS et SATURNE sont visibles en deuxième partie de nuit, et comme les jours rallongent, les courageux observateurs du matin doivent sortir de plus en plus tôt pour profiter des rendez-vous célestes de l’aube. Ainsi le MARDI 1er et le MERCREDI 2 il faudra se lever avant 6h pour admirer vers le sud le passage de la Lune près de MARS puis près de SATURNE. Les deux planètes sont situées dans les constellations zodiacales d’Ophiochus, du Scorpion et de la Balance, ce qui les place malheureusement assez bas sur l’horizon et il faudra profiter des nuits bien claires qui se présentent pour effectuer de bonnes observations.

Ce mois est symbolique pour la planète Mars puisque sa magnitude devient négative (l’occasion de rappeler que plus la magnitude est petite, algébriquement parlant, plus l’éclat est grand). La luminosité de la planète et sa couleur orangée permettent de l’identifier sans équivoque et son rapprochement très serré (à 0,3 degré) avec l’étoile GRAFFIAS dans les pinces du Scorpion le MARDI 15 à l’aube promet un spectacle du plus bel effet. L’éclat de Mars va encore augmenter au cours des semaines à venir, jusqu’à son opposition du 3 juin, pour la rendre alors aussi brillante que Jupiter elle-même. Une planète à suivre donc, et notamment du LUNDI 28 AU MERCREDI 30, toujours à l’aube vers le sud, lorsque la Lune reviendra rendre visite à Mars et Saturne après avoir vécu une lunaison entière. À l’aplomb de Mars vous pourrez repérer l’étoile rouge du Scorpion ANTARÈS (l’anti-Arès, la rivale de Mars) et remarquer que la planète scintille beaucoup moins que l’étoile.

Au chapitre des rendez-vous de la Lune, signalons le passage d’un jeune croissant dans la constellation du Taureau les DIMANCHE 13 ET LUNDI 14 sur l’horizon ouest une heure et demie après le coucher du Soleil. Empli de son irréelle lumière cendrée il mérite qu’on le suive dans sa traversée des HYADES, ce magnifique amas devant lequel brille la rouge ALDÉBARAN (à ne pas confondre avec Antarès). Sur la droite batifolent les PLÉIADES. Admirez ces deux amas aux jumelles : vous serez émerveillés par le nombre d’étoiles que le champ de vision peut contenir.

Mars, printemps oblige, est un mois de transition entre les étoiles d’hiver et les étoiles d’été. Il faut profiter des nuits de beau temps pour dire adieu aux constellations hivernales qui plongent inéluctablement derrière l’horizon ouest et saluer l’arrivée progressive des constellations estivales. C’est ARCTURUS de la constellation du Bouvier qui ouvre la marche de ces dernières. Vous la trouverez le soir sur l’horizon est dans le prolongement de la queue de la Casserole de la Grande Ourse (ce qui en fait l’étoile la plus facile à repérer du ciel). Son éclat est remarquable puisque, après Sirius, c’est l’étoile la plus brillante du ciel boréal avec une magnitude de 0.

Le DIMANCHE 27 MARS nous revenons à l’HEURE D’ÉTÉ, ce qui mettra nos montres à TU+2, en décalage de 2 heures par rapport au temps universel TU, lequel correspond en gros à l’heure solaire du fait que le méridien origine de Greenwich traverse la France. Vous savez que je plaide pour que l’on reste à l’heure d’été toute l’année, pour la raison irréfutable selon moi que notre vie sociale se déroule de 8 à 8, de 8 heures du matin à 8 heures du soir, en décalage de 2 heures par rapport au 6 à 6 du Soleil. Pour recaler l’activité sociale sur le rythme solaire il suffit de décider qu’à 6 heures au Soleil il est 8 heures à nos montres, ce qui est la définition de l’heure d’été. Voir encore
http://www.lacosmo.com/heure_d_ete.html

LE CHIFFRE DU MOIS : E80. 10 puissance 80, c’est-à-dire 10 multiplié 80 fois par lui-même, nombre déjà donné dans ce bulletin, est le plus grand nombre que le monde réel nous offre. Il représente grossièrement le nombre d’atomes dans l’Univers. Comme aujourd’hui, une quinzaine de milliards d’années après le Big Bang, notre monde contient un atome par mètre cube, E80 mètres cubes mesure aussi le volume actuel total de l’Univers. On remarquera que ce nombre a un exposant de seulement 2 chiffres, comme d’ailleurs tous les nombres physiques. Les scientifiques ou supposés tels qui prétendent que l’infini, avec des exposants à plusieurs chiffres dépassant toute borne, aurait un rapport avec la réalité sont des imposteurs.

Bonnes nuits sous les étoiles
Christian

MARS 2016 AU JOUR LE JOUR
Toute la nuit : Jupiter s’impose au ciel sans partage
Tous les jours à l’est, de plus en plus tôt chaque soir : Arcturus ouvre le futur cortège des étoiles d’été
Mardi 1er : à l’aube le Dernier Quartier de la Lune rencontre la planète Mars sur l’horizon sud
Mercredi 2 : à l’aube au sud la Lune jouxte Saturne
Du jeudi 3 au lundi 7 : le croissant du matin de la vieille Lune
Mardi 8 : Jupiter passe à l’opposition
Mercredi 9 : Nouvelle Lune ; éclipse totale de Soleil invisible en Europe (à surveiller sur le web)
Du jeudi 10 au dimanche 13 : le croissant du soir de la jeune Lune
Dimanche 13 et lundi 14 : la Lune traverse la constellation du Taureau et passe devant les Hyades
Du mardi 15 au 1er avril : Mercure traverse le champ du coronographe LASCO C3 de la sonde SOHO
Mardi 15 : Mars collée contre l’étoile Graffias du Scorpion, à l’aube sur l’horizon sud
Dimanche 20 : équinoxe de mars à 4h30 TU, le début du printemps dans l’hémisphère nord ; partout sur Terre la durée du jour est égale à celle de la nuit (à des corrections secondaires près) et le Soleil se lève à l’est et se couche à l’ouest
Nuit du lundi 21 au mardi 22 : Jupiter accompagne la Lune quasi pleine, un belle nuit en perspective
Mercredi 23 : Pleine Lune, la première du printemps (le dimanche 27 suivant ce sera donc Pâques)
Mercredi 23 : Mercure en conjonction supérieure
Nuit du jeudi 24 au vendredi 25 : quelle est cette étoile à côté de la Lune ? Spica de la Vierge
Vendredi 25 : Saturne stationnaire commence sa boucle de rétrogradation (opposition le 3 juin) Dimanche 27 : passage à l’heure-d’été-mais-qu’on-y-reste-donc (voir le texte) ! À 2 heures du matin il sera 3 heures
Du lundi 28 au mercredi 30 : à l’aube vers le sud la Lune saute de Mars à Saturne

 


   

Mes sources d'information