Page d'accueil du site
de Christian Magnan

 
Le ciel du mois (par Christian Magnan)

Nota : si vous désirez mettre ce "ciel du mois" en favori utiliser l'adresse
http://www.lacosmo.com/lecieldumois/lecieldumois.html
La page ainsi adressée vous redirigera automatiquement vers le mois en cours  

LIENS


L'image astronomique du jour


Astronomy Picture of the Day


Le Soleil en direct de SOHO


Le Guide du Ciel


Ciel des Hommes


Images célestes


Le ciel au-dessus de nos têtes (en anglais)

aide à la connexion


Actualité de l'environnement Soleil-Terre (en anglais)


Sky and Telescope (en anglais)


ANPCNE : Association Nationale pour la Protection du Ciel et de l'Environnement Nocturnes



Un astronome professionnel retrace pour vous le cheminement patient de la pensée scientifique moderne, vous guide dans une visite grandiose de l'Univers, vous raconte la folle histoire des étoiles et vous révèle la place de l'espèce humaine dans un cosmos qui ne l'attendait pas.

L'auteur se permet en outre de dénoncer les graves dérives conceptuelles d'une science contemporaine courant à sa perte sous l'effet d'un productivisme effréné.

Voici un ouvrage unique en son genre qui vous donnera à penser!

 

couverture

Paru en juin 2014

Édité par Guillaume Cannat (amds-edition)
Disponible en commande immédiate
dédicace possible de l'auteur

L'image de couverture représente l'éclipse totale de Soleil du 11 juillet 2010 à l'île de Pâques (cliché de Guillaume Blanchard)


Allez observer le ciel


à l'observatoire d'Aniane



Le ciel de mars 2017

au jour le jour

le chiffre du mois

version imprimable du mois en cours pour apposer sur son frigo   imprimante
Archives :

Le ciel de 2006 : | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre |
Le ciel de 2007 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre| décembre
Le ciel de 2008 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | début décembre | décembre
Le ciel de 2009 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet| août| septembre | octobre | novembre | décembre
Le ciel de 2010 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin| juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre
Le ciel de 2011 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre
Le ciel de 2012 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre
Le ciel de 2013 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre
Le ciel de 2014 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre
Le ciel de 2015 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre
Le ciel de 2016 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre
Le ciel de 2017 : | janvier | février

éclipse de Lune
Analemme solaire

 

 

Bonjour à toutes, bonjour à tous !

 

Au programme de ce mois de MARS 2017 un événement assez exceptionnel dont personnellement je n’ai jamais été témoin : la planète VÉNUS à la fois étoile du soir et étoile du matin !

VÉNUS, cet astre somptueux qui nous fascine de tous ses feux dans le ciel du soir depuis des semaines, va subir une chute rapide vers l’horizon en voyant sa position apparente se rapprocher de celle du Soleil. La planète reine passera en conjonction inférieure le SAMEDI 25 MARS 2017 en se retrouvant en position de nouvelle Vénus entre la Terre et le Soleil. Le merveilleux de l’histoire est que, à l’instar de la Lune, la planète va se présenter à nous sous forme de CROISSANT, une (re)découverte vraiment étonnante que je vous engage à faire. Un petit instrument est indispensable, mais suffisant à faible grossissement de l’ordre de la dizaine, pour voir apparaître la figure magique. Il est même possible de mettre en évidence le croissant sur l’écran d’un appareil photo numérique fixé sur un trépied en zoomant l’objet. Il est fascinant de voir le croissant s’amincir de jour en jour, ce qui va entraîner une certaine baisse de luminosité de Vénus. Mais que l’on se rassure, il y a de la marge puisque la magnitude de la planète sera encore de -4 vers le 20. Dans le même temps le diamètre apparent de Vénus augmente pour atteindre 1 minute d’arc, la planète se trouvant au plus près de la Terre à 42 millions de kilomètres.

La circonstance particulière à cette conjonction vénusienne ne s’est pas produite avec cette intensité depuis plus d’un demi-siècle. Elle réside dans le fait que Vénus se situe loin du plan de l’écliptique, à une latitude de 8,3 degrés au nord du disque solaire, de sorte que au lieu de passer juste devant le Soleil, elle va passer bien au-dessus. A cause de ce décalage Vénus sera visible du 20 au 24 à l’ouest juste après le coucher du Soleil et le matin à l’est juste avant son lever. Cependant l’observation est délicate et réclame un horizon bien dégagé. Il est bon de prendre vos jumelles pour faciliter le repérage. Après le 25 Vénus sera (re)devenue Étoile du matin et grimpera jour après jour dans le ciel pour stimuler notre réveil. Le 26 et le 27 vous pourrez tenter en prime de détecter le croissant de Lune, juste avant la NOUVELLE LUNE DU MARDI 28.

C’est le MERCREDI 1er MARS qu’un jeune croissant de Lune affichant déjà une belle lumière cendrée rend visite à Vénus. La discrète planète Mars ajoute sa touche rouge au joli tableau et à côté d’elle des jumelles vous permettront peut-être d’apercevoir Uranus. Plus problématique est le repérage de la comète 2P Encke en dessous de la planète Vénus, visible comme une petite tache floue et revenant près du Soleil tous les 3,3 ans. Des images sont déjà publiées sur la Toile (par exemple sur le site spaceweather.com) ou sur le blog du Monde de Guillaume Cannat http://autourduciel.blog.lemonde.fr/
qui est le complément indispensable de ce bulletin.

Le SAMEDI 4 MARS la Lune à son Premier Quartier aura avancé parmi les étoiles et se retrouvera dans l’amas des Hyades, non loin des Pléiades, sur l’horizon ouest en tout début de nuit. Ce passage est l’occasion d’assister dans ce riche champ d’étoiles à une série d’occultations le long du trajet de la Lune. Des jumelles fixées sur pied ou un petit instrument permettront de profiter au mieux du spectacle.
Après la Pleine Lune du dimanche 12 notre satellite d’une rondeur encore imposante traverse la constellation de la Vierge depuis l’étoile PORRIMA qu’il occultera en  milieu de nuit. La Lune passe près de JUPITER le 14 et nous rappelle ainsi à notre bon souvenir la planète géante, la plus grosse de notre système solaire. Jupiter est au mieux de sa forme et se lève de plus en plus tôt chaque soir. Enfin se mois elle sort de l’horizon une demi-heure seulement après le coucher du Soleil. Elle est accompagnée de la belle Spica et culmine à près de 35° de hauteur. Un petit instrument montre à nos yeux admiratifs un globe aplati par la rotation, rayé de bandes équatoriales et entouré des quatre stellites galiléens jouant un ballet aux mille configurations. Une merveille. Au début du mois d’avril prochain Jupiter passe à l’opposition et le mois dernier nous parlions à ce propos de la boucle de rétrogradation qu’elle décrivait dans le ciel. Ce mois-ci la proximité de l’étoile Spica nous incite à suivre ce mouvement de rétrogradation en  remarquant que sur quelques jours Jupiter s’éloigne de Spica et en se dirigeant vers l’ouest. Cette rétrogradation ne s’inversera que le 10 juin.

La Lune à son Dernier Quartier rend ensuite visite à SATURNE le LUNDI 20 MARS, une belle rencontre à suivre à l’orée de l’aube, une heure et demie avant le lever du Soleil, sur l’horizon sud-sud-est. Ce 20 mars marque la date de l’ÉQUINOXE de mars sur Terre. C’est le début du printemps dans l’hémisphère nord, le jour où la durée du jour de 6 heures du matin à 6 heures de soir en temps solaire est égale à celle de la nuit partout sur Terre. Le moment de l’équinoxe  n’est pas choisi arbitrairement par convention humaine. Il dépend de la configuration géométrique du mouvement de la Terre autour du Soleil et notamment de l’orientation de l’axe de rotation de la Terre par rapport à la direction du Soleil. Alors qu’aux solstices l’axe est penché vers le Soleil (côté nord ou côté sud) il se trouve dans le plan perpendiculaire à la direction du Soleil aux équinoxes. La hauteur du Soleil à midi (solaire) est égale à 90° moins la latitude, soit 45° à 45° de latitude, mais 0° aux pôles ou 90° à l’équateur. La date dans notre calendrier civil grégorien dépend évidemment des conventions liées à ce calendrier. Il se trouve que depuis 2008 l’équinoxe de mars s’est toujours produit le 20 et que cela restera la règle jusqu’en 2044, année où il tombera aussi régulièrement le 19.

Les fans de la planète MERCURE apprécieront son retour dans le ciel du soir après sa conjonction supérieure du 7 mars (visible dans le champ du coronographe LASCO C3 de la sonde SOHO) pour une très belle fenêtre de visibilité. Vous la repèrerez aux jumelles sur un horizon ouest dégagé et clair dès le 15 mars, une quarantaine de minutes après le coucher du Soleil. À la fin du mois elle se couche une heure et demie après l’astre du jour. Admirer son éclat dans un ciel teinté des lueurs crépusculaires est toujours un délice. Notez précieusement la soirée du MERCREDI 29 où un joli croissant de la toute jeune Lune de 39 heures d’âge ornera le ciel à près de 8 degrés sur la gauche de Mercure. Le lendemain JEUDI 30 le croissant un peu plus charnu se retrouvera près de MARS. Et le mois se termine en beauté le VENDREDI 31 MARS avec le somptueux tableau que nous offre le ciel de l’ouest où se pressent au-dessus de Mars et Mercure les Pléiades, les Hyades, Aldébaran et la magique lumière cendrée du croissant lunaire. Le spectacle mérite le détour vers un site éloigné des lumières citadines.

Le DIMANCHE 20 nous repassons à l’heure-d’été-mais-qu’on-y-reste-donc. À 2 heures du matin il sera 3 heures et nous reviendrons à ce que l’on nomme officiellement l’horaire CEST, pour Central European Summer Time, décalé de 2 heures par rapport au temps universel TU. En vous demandant de me pardonner de me répéter, vous savez que je préconise de rester toute l’année à cet horaire d’été pour la raison qu’il nous permet d’être en phase avec l’horaire de notre société civile (écoles, bureau, commerces, hôpitaux, etc.), lequel par tradition nous enjoint de vivre de 8 à 8, de 8 heures du matin à 8 heures du soir. Calée sur notre activité quotidienne, cette heure d’été permet incontestablement de faire des économies d’énergie et on ne peut que regretter que l’on perde en hiver (en repassant à l’heure d’hiver) les économies réalisées en été… Voir encore ma page
http://lacosmo.com/heure_d_ete.html

LE CHIFFRE DU MOIS : 6. La "théorie des six degrés de séparation" stipule que toute personne du globe est reliée à n’importe quelle autre par une chaîne de relations humaines (parenté, voisinage, connaissance, rencontre, etc.) ne comportant pas plus que six maillons. Pour les internautes cela se traduirait par le fait qu’ils ne seraient qu’à quelques clics de souris les uns des autres et personnellement j’ai un dossier "le monde est petit" qui se remplit sans cesse. Je ne discuterai pas cette théorie, qui fait l’objet d’études sans aucun doute fort sérieuses et, comme on dit, scientifiques, mais me bornerai à faire un calcul astrophysique d’ordre de grandeur pour estimer son degré de recevabilité. Si toute personne est en relation avec 100, avec 1 maillon je touche 100 ou E2 personnes, avec 2 maillons100 fois 100 ou E4 ou dix mille personnes, avec 3 E6 ou un million, avec 4 E8 ou cent millions, avec 5 E10 ou dix milliards, avec 6 maillons E12 ou mille milliards de personnes. Nous tombons dans le bon ordre de grandeur des quelques milliards d’individus sur Terre. Le compte est bon. Curieusement nous retombons avec E12 sur le nombre donné le mois dernier comme représentant le "beaucoup" en astrophysique. E12 est aussi le nombre d’exoplanètes dans la Galaxie. Autant dire qu’on en trouvera encore… beaucoup. Beaucoup plus que 7.

Bonnes nuits sous les étoiles
Christian

MARS 2017 AU JOUR LE JOUR
Tous les soirs avant le 25 : le croissant éblouissant de Vénus (jumelles ou petit instrument)
Du 25 février au 15 mars : Mercure traverse le champ du coronographe LASCO C3 de la sonde SOHO ; en conjonction supérieure le mardi 7
Du mercredi 1er au vendredi 3 : le croissant de Lune du soir
Mercredi 1er : un beau croissant de Lune non loin de Vénus et de Mars
Samedi 4 : à la fin du crépuscule sur l’horizon ouest le quartier de Lune dans l’amas des Hyades
Dimanche 12 : Pleine Lune à 14h55 TU culminant à 50° de hauteur à l’est du Lion
Du lundi 13 au mercredi 15 : la Lune traverse la Vierge de Porrima (occultation) à Jupiter et Spica et au-delà
Après le mercredi 15 : Mercure au crépuscule à l’ouest
Lundi 20 : équinoxe à 10h28 TU, début du printemps dans l’hémisphère nord ; partout sur Terre le Soleil se lève à l’est et se couche à l’ouest et la durée du jour est égale à celle de la nuit
Lundi 20 : à l’aube la Lune près de Saturne
Du mercredi 22 au dimanche 26 : le croissant lunaire du matin
Du lundi 20 au vendredi 24 : Vénus repérable à la fois sur l’horizon ouest le soir et sur l’horizon est le matin
Samedi 25 : Vénus en conjonction inférieure avec le Soleil
Dimanche 26 : passage à l’heure-d’été-mais-qu’on-y-reste-donc (à 2 heures du matin il sera 3 heures)
Mardi 28 : Nouvelle Lune et nuits noires autour de cette date
Du mercredi 29 au vendredi 31 : le croissant lunaire du soir
Mercredi 29 : un mince croissant et Mercure à l’horizon ouest une petite heure après le coucher du Soleil
Jeudi 30 : le soir magnifique lumière cendrée du croissant de Lune près de Mars sur l’horizon ouest
Vendredi 31 : paysage céleste d’exception sur l’horizon ouest avec le croissant de Lune dans le Taureau
Samedi 1er avril : Mercure à son élongation maximale


   

Mes sources d'information