Page d'accueil du site
de Christian Magnan

 
Le ciel du mois (par Christian Magnan)

Nota : si vous désirez mettre ce "ciel du mois" en favori utiliser l'adresse
http://www.lacosmo.com/lecieldumois/lecieldumois.html
La page ainsi adressée vous redirigera automatiquement vers le mois en cours  

LIENS


Page d'accueil du GRAAL


L'image astronomique du jour


Astronomy Picture of the Day


Le Soleil en direct de SOHO


Le Guide du Ciel


Ciel des Hommes


Images célestes


Le ciel au-dessus de nos têtes (en anglais)

aide à la connexion


Actualité de l'environnement Soleil-Terre (en anglais)


Sky and Telescope (en anglais)


ANPCNE : Association Nationale pour la Protection du Ciel et de l'Environnement Nocturnes


Le ciel d'avril 2012

au jour le jour

le chiffre du mois

version imprimable du mois en cours   imprimante
Archives :

Le ciel de 2006 : | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre |
Le ciel de 2007 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre| décembre
Le ciel de 2008 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | début décembre | décembre
Le ciel de 2009 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet| août| septembre | octobre | novembre | décembre
Le ciel de 2010 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin| juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre
Le ciel de 2011 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre
Le ciel de 2012 : | janvier | février | mars

amas de Coma
Amas de galaxies
de Coma

 

 

Bonjour à toutes, bonjour à tous !

 

Dans ses "Lettres de mon moulin" Alphonse Daudet met en scène un berger provençal et la belle Stéphanette, dont il est amoureux, venue se réfugier auprès de lui après un orage à la nuit tombante. Impressionnée de découvrir un ciel d’une richesse incroyable la jeune fille écoute le berger lui dire le nom des étoiles et lui raconter leur histoire. Il lui présente la plus belle, la sienne, l’Étoile du Berger, tantôt étoile du matin quand il sort le troupeau, tantôt étoile du soir quand il le rentre. On l’appelle encore Maguelonne, la belle Maguelonne (j’adopte l’orthographe de Daudet). Il s’agit de VÉNUS qui va encore nous séduire ce mois-ci par son éclat éblouissant. Le berger lui montre encore le petit groupe d’étoiles de la Poussinière (les Pléiades). Quels noms charmants! Eh bien, l’événement exceptionnel de ce début avril est que la belle Maguelonne s’invite à la Poussinière.

Ne manquez donc pas le rendez-vous : du LUNDI 2 au MERCREDI 4 AVRIL 2012, la planète VÉNUS TRAVERSE LES PLÉIADES. Les conditions d’observation de ce phénomène (qui a lieu tous les ans) sont particulièrement bonnes cette année parce que Vénus est très haute dans le ciel et que l’observation pourra se faire dans un ciel noir, le Soleil se trouvant bien en dessous de l’horizon. En outre la planète ne se contentera pas de passer à côté de l’amas mais traversera sa partie sud. Lundi elle sera en dessous des Pléiades, mardi elle sera au plus près et mercredi elle sera au-dessus. Le spectacle est visible à l’œil nu mais je vous conseille fortement de l’admirer aux jumelles car cet instrument possède un champ assez large pour englober tout l’amas, dans lequel resplendira Vénus. Si vous fixez vos jumelles sur un trépied, ce sera encore mieux (surtout si vous voulez montrer la scène à des enfants). Reste à espérer que les capricieuses sorcières de la météo ne jetteront pas leur mauvais sort à Maguelonne dans sa visite à la Poussinière.

En fin de mois c’est Vénus qui à son tour reçoit la visite du CROISSANT DE LUNE, le soir des MARDI 24 et MERCREDI 25. J’espère que vous avez pu admirer le somptueux spectacle du rapprochement entre le croissant lunaire et Vénus le 26 mars 2012. Ce mois d’avril la Lune sera plus éloignée de Vénus mais la scène reste incontestablement parmi les plus belles de l’année. Vénus aura atteint son éclat maximum, la lumière cendrée ajoutera sa note de féérie et le croissant nous sourira. Ajoutons que le LUNDI 23 le tout jeune croissant de Lune aura amorcé sa montée progressive journalière en se montrant près des Pléiades. Les jumelles sont conseillées pour observer, bas sur l’horizon ouest-nord-ouest, les étoiles de notre précieux amas et le croissant naissant.

La belle Maguelonne n’a pas fini de nous faire profiter de ses charmes. Pourquoi l’éclat de Vénus augmente-t-il au cours du mois, pour culminer le 30 avril à la magnitude de -4,6 ? Deux effets jouent en sens inverse sur son éclat apparent. D’une part la planète se rapproche de la Terre (pour passer devant le Soleil début juin) de sorte que nous voyons son diamètre apparent augmenter mais d’autre part elle se présente à nous sous forme d’un croissant qui va en s’amincissant (jusqu’à la position de "Nouvelle Vénus") de sorte que la part relative en surface de la partie éclairée diminue. Il se trouve qu’en gros les deux effets se compensent, avec un léger avantage au rapprochement de l’astre. Alerte à ceux qui possèdent un petit instrument (ou ont l’occasion de se rendre à une séance publique d’observation) : le spectacle du CROISSANT de VÉNUS à travers une lunette ou un télescope est magique, d’autant plus que l’on ne s’attend pas à découvrir une petite lune en mettant l’œil à l’oculaire. Je trouve magique aussi d’observer l’astre sur un ciel encore clair, le Soleil étant à peine couché, le croissant blanchâtre délicatement posé sur le fond bleu. Enfin il est amusant de voir le croissant de Vénus à côté de celui de la Lune, avec la même orientation (devinez pourquoi !). Ce mois d’avril 2012 est une période privilégiée pour observer le croissant vénusien, ne laissons pas passer cette chance !

Après son passage à l’opposition du 3 mars 2012, la planète MARS reste en excellente position pour être observée. Vous trouverez cet astre rouge brillant dès le début de nuit, de plus en plus haut dans le ciel au fil du mois, toujours dans la constellation du Lion. Comme au mois de mars, les observateurs attentifs que vous êtes pourront continuer à remarquer comment Mars se rapproche de Régulus, poursuivant ainsi son déplacement rétrograde vers l’ouest. C’est le samedi 14 que le couple Mars-Régulus sera le plus serré et que la boucle de rétrogradation s’achèvera, la planète reprenant alors son cheminement usuel vers l’est. Je rappelle que si la période d’observation est favorable, la détection de détails sur le disque de la planète réclame des instruments relativement puissants. Là encore seuls des clubs d’astronomie pourront vous fournir les moyens nécessaires. Enfin si l’éclat de Mars diminue au cours du mois, l’astre reste d’une magnitude proche de zéro, ce qui le place au niveau des étoiles les plus brillantes comme Arcturus du Bouvier. Régulus tout proche de Mars n’est que de magnitude 1,3 mais je vous engage à admirer dans un même champ de jumelles le duo, remarquable par la différence de couleur et d’éclat des deux compagnes du moment. Nous pouvons précieusement noter le PASSAGE de la LUNE au voisinage de ce duo Mars-Régulus le MARDI 3 et le LUNDI 30 AVRIL. Vous pouvez vous amuser à surveiller le déplacement de la Lune par rapport aux deux autres astres au cours de la nuit, avant que le trio se couche sur l’horizon ouest.

Le spectacle du ciel continue avec SATURNE, la fameuse planète aux anneaux, que je vous engage également à aller admirer à travers des instruments mis à la disposition du public. La planète entame une période d’excellente visibilité puisqu’elle passe à l’opposition le dimanche 15 avril. Cela signifie qu’elle se lève au moment où le Soleil se couche, nous réservant ainsi toute la nuit pour pouvoir l’observer, et qu’elle est au plus près de la Terre, celle-ci étant positionnée entre le Soleil et Saturne et alignée avec eux. Saturne est tout de même située à près de 1,3 milliards de kilomètres de la Terre, ce qui signifie qu’il faut plus de soixante-dix minutes aux signaux émis par la sonde Cassini (qui tourne autour de la planète) pour nous parvenir (à la vitesse de la lumière). En cas de problème sur la sonde, il est impossible aux techniciens terrestres d’intervenir en temps réel. Nous pourrons vérifier dans la nuit du VENDREDI 6 au SAMEDI 7 que la planète est proche de l’opposition, autrement dit en position de Pleine Lune, en regardant justement la Pleine Lune se lever aux côtés du duo SATURNE-SPICA et suivre les deux astres toute la nuit. Nous verrons en fait la Lune et Saturne enserrer Spica de la Vierge : vous savez tout. Enfin, les anneaux étant en ce moment relativement bien ouverts (avec une inclinaison de plus de 13°), Saturne a tout pour plaire.

Cette Pleine Lune du vendredi 6 avril est la première Pleine Lune de printemps. Il en résulte, d’après la règle établie par le concile de Nicée, que le dimanche suivant, en l’occurrence le DIMANCHE 8 AVRIL, est celui de Pâques. Vous aurez peut-être déjà remarqué qu’autour de Pâques la Lune est toujours pleine : ce n’est pas un hasard. De la règle résulte aussi le fait que la date de Pâques est comprise entre le 22 mars (en 2008 elle était au 23 mars) et le 25 avril (23 avril en 2000).

La planète JUPITER quitte le ciel après sa conjonction inoubliable du mois de mars 2012 avec Vénus et après avoir illuminé nos nuits depuis l’été dernier. On peut tenter de faire un dernier "coucou" à la planète géante le soir du DIMANCHE 22 AVRIL (après avoir voté) avant qu’elle passe sous l’horizon. Des jumelles sont conseillées pour faciliter le repérage, la présence d’un très fin croissant d’une Lune âgée de seulement 40 heures sur la droite devant simplifier la tâche. Jupiter nous quitte pour quelques semaines, le temps de faire un petit tour de l’autre côté du Soleil lors de sa conjonction supérieure du mois prochain.

Voici enfin un dernier petit exercice de connaissance du ciel à la découverte d’une figure (on parle en astronomie d’un astérisme) que j’affectionne. Nous savons trouver SPICA (actuellement accompagnée de Saturne) en prolongeant la courbe du manche de la Grande Casserole (la Grande Ourse) au-delà d’ARCTURUS. Si nous ajoutons DENEBOLA l’étoile marquant l’extrémité gauche de la coupe du Lion, et rejoignons enfin le manche de la casserole en rencontrant une belle étoile blanche isolée, l'étoile principale de la toute petite constellation des Chiens de Chasse baptisée COR CAROLI ("le Cœur de Charles", en l'honneur du roi Charles II d'Angleterre), nous construisons avec Arcturus, Spica, Denebola et Cor Caroli un grand losange que l’on appelle le LOSANGE DE PRINTEMPS. L’astérisme est surtout connu outre-Atlantique comme "the Great Spring’s Diamond" mais reste largement ignoré en France. Indubitablement moins célèbre que le Grand Triangle d’Été, le Losange de Printemps est pourtant un repère majeur dans notre vision de l’Univers. Esthétiquement parlant notre losange abrite un splendide amas ouvert (du même type que les Pléiades) formant  à lui seul une constellation : la CHEVELURE DE BÉRÉNICE. Le spectacle de cet amas à l’œil nu dans un ciel noir ou à travers des jumelles est fascinant, et peut en effet faire penser à une cascade de cheveux ondulés (selon la légende ceux de Bérénice, reine d’Égypte, qui en aurait fait offrande aux dieux pour les remercier d’avoir ramené sain et sauf Ptolémée, son roi de mari, parti en guerre). Cosmologiquement parlant, notre losange indique la direction autour de laquelle tourne notre galaxie et ce fait a une conséquence essentielle. En effet notre galaxie ayant la forme d’un disque aplati, lorsque nous regardons dans le plan de ce disque nous rencontrons un maximum d’étoiles et de matière, ce qui se traduit par la concentration d’astres que nous nommons la Voie Lactée (le Chemin de Saint Jacques dans le langage du Berger). Corrélativement, cette zone obscurcit tout ce qui se trouve derrière et nous empêche de voir les galaxies situées dans ces directions. Autrement dit la Voie Lactée nous cache le reste de l’Univers. Au contraire dans la direction perpendiculaire, justement vers le Losange de Printemps s’ouvre une zone relativement vide de matière à travers laquelle le regard porte plus loin. C’est dans cette direction que l’on trouve le grandiose AMAS DE GALAXIES DE LA VIERGE et l’AMAS DE COMA (du grec komê, chevelure), dont vous pouvez trouver des images sur internet. C’est vers le Losange de Printemps que l’on effectue les sondages les plus profonds de l’Univers.

LE CHIFFRE DU MOIS : cent mille. 100 000 années de lumière, c’est en gros le diamètre de notre Galaxie. Pour fixer les idées la galaxie d’Andromède est située à une distance 30 fois plus grande, à environ trois millions d’années de lumière. En épaisseur la Galaxie se mesure en milliers d’années de lumière (jusqu’à dix milliers pour le disque le plus épais).

Bonnes nuits sous les étoiles.
Christian

AVRIL 2012 AU JOUR LE JOUR
Tous les soirs : Vénus l’incomparable, Mars de l’autre côté du ciel
Toutes les nuits : le Losange de Printemps, se levant de plus en plus tôt avec Saturne
Du lundi 2 au mercredi 4 : Vénus traverse les Pléiades
Mardi 3 : la Lune gibbeuse passe la nuit sous le duo Mars-Régulus
Nuit du vendredi 6 au samedi 7 : la Pleine Lune et Saturne encadrent Spica
Dimanche 8 : dimanche suivant la première Pleine Lune de printemps (Pâques de l’église romaine)
Dimanche 15 : opposition de Saturne
Du dimanche 15 au jeudi 19 : le croissant lunaire du matin
Samedi 21 : Nouvelle Lune
Du dimanche 22 au mercredi 25 : le croissant lunaire du soir s’élève dans le ciel
Dimanche 22 : bye bye Jupiter à côté du croissant de Lune
Lundi 23 : le croissant croise les Pléiades
Mardi 24 : le croissant en dessous de Vénus
Mercredi 25 : le croissant au-dessus de Vénus
Lundi 30 : la Lune gibbeuse sous Régulus et Mars

   

Mes sources d'information