Page d'accueil du site
de Christian Magnan

 
Le ciel du mois (par Christian Magnan)

Nota : si vous désirez mettre ce "ciel du mois" en favori utiliser l'adresse
http://www.lacosmo.com/lecieldumois/lecieldumois.html
La page ainsi adressée vous redirigera automatiquement vers le mois en cours  

LIENS


L'image astronomique du jour


Astronomy Picture of the Day


Le Soleil en direct de SOHO


Le Guide du Ciel


Ciel des Hommes


Images célestes


Le ciel au-dessus de nos têtes (en anglais)

aide à la connexion


Actualité de l'environnement Soleil-Terre (en anglais)


Sky and Telescope (en anglais)


ANPCNE : Association Nationale pour la Protection du Ciel et de l'Environnement Nocturnes



Un astronome professionnel retrace pour vous le cheminement patient de la pensée scientifique moderne, vous guide dans une visite grandiose de l'Univers, vous raconte la folle histoire des étoiles et vous révèle la place de l'espèce humaine dans un cosmos qui ne l'attendait pas.

L'auteur se permet en outre de dénoncer les graves dérives conceptuelles d'une science contemporaine courant à sa perte sous l'effet d'un productivisme effréné.

Voici un ouvrage unique en son genre qui vous donnera à penser!

 

couverture

Paru en novembre 2011

Édité par Guillaume Cannat (amds-edition)
Disponible en commande immédiate
dédicace possible de l'auteur

L'image de couverture représente l'éclipse totale de Soleil du 11 juillet 2010 à l'île de Pâques (cliché de Guillaume Blanchard)


Allez observer le ciel


à l'observatoire d'Aniane



Le ciel d'avril 2013

au jour le jour

le chiffre du mois

version imprimable du mois en cours   imprimante
Archives :

Le ciel de 2006 : | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre |
Le ciel de 2007 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre| décembre
Le ciel de 2008 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | début décembre | décembre
Le ciel de 2009 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet| août| septembre | octobre | novembre | décembre
Le ciel de 2010 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin| juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre
Le ciel de 2011 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre
Le ciel de 2012 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre
Le ciel de 2013 : | janvier | février | mars

comète panstarrs
La comète PANSTARRS
était au rendez-vous!

 

 

Bonjour à toutes, bonjour à tous !

 

SATURNE passe à l’opposition le dimanche 28 de ce mois d’AVRIL 2013. Cela signifie que la planète sera en position de Pleine Lune, se levant au moment où le Soleil se couchera. C’est la période propice pour admirer la planète la plus spectaculaire du système solaire puisque celle-ci se trouve observable toute la nuit. L’opposition correspond au moment où la Terre rattrape Saturne sur son orbite, de sorte que la distance entre les deux astres est alors la plus faible, valant tout de même 1,3 milliard de kilomètres, soit un joli total de 72 minutes de lumière. D’ailleurs Saturne est la plus lointaine des cinq planètes facilement visibles à l’œil nu. L’opposition est également le moment où, tournant plus vite, la Terre laisse en quelque sorte "derrière elle" la planète lointaine de sorte que celle-ci semble se déplacer dans le ciel dans le sens inverse de la Terre, à savoir vers l’ouest, en dessinant ce que l’on appelle une "boucle de rétrogradation".

Je rappelle qu’un instrument est nécessaire pour contempler les anneaux de Saturne. Pour découvrir ce spectacle inoubliable il vous faut donc dénicher une lunette ou un télescope ou participer à une soirée d’observation publique. Mais bon, la période favorable ne fait que commencer et dans les mois à venir la planète demeurera accessible.

Malheureusement la planète reste basse sur l’horizon pour les observateurs situés à nos latitudes moyennes, culminant à seulement 30°. Cette faible hauteur est due au fait que Saturne se trouve dans la BALANCE, une constellation plutôt estivale (comme le Scorpion et le Sagittaire) et que les constellations du zodiaque visibles en été sont bien plus basses que celles visibles en hiver (comme le Taureau). Le changement, ce n’est pas pour tout de suite : comme Saturne fait un tour de son orbite en quelque 30 ans, sa position apparente dans le ciel ne se décale que lentement (disons à l’échelle de la dizaine d’années) et il faudra attendre l’année 2024 pour la retrouver à bonne hauteur dans les constellations d’hiver. Pour l’instant Saturne continue sa rétrogradation en retournant vers la constellation de la Vierge et repartira ensuite dans le sens habituel pour retrouver la Balance début septembre.

Enfin, on révise pour savoir où trouver Saturne, qui, ne brillant pas autant que Jupiter, se repère plutôt  grâce aux étoiles environnantes. Tournés vers l’est en première partie de nuit nous partons de notre ARCTURUS, la troisième étoile la plus brillante du ciel, celle qui conduit le cortège des étoiles d’été et que l’on trouve facilement dans le prolongement de la courbe du manche de la Grande Casserole. En prolongeant encore cette courbe on tombe sur la belle SPICA de la Vierge. Saturne se trouve en-dessous de cette dernière, sur la gauche, formant avec elle la base d’un grand triangle isocèle dont Arcturus constitue le sommet. Lorsque Arcturus culmine plus tard dans le ciel en traversant le méridien, le spectacle de ce fier triangle isocèle ARCTURUS, SATURNE, SPICA dressé verticalement est magnifique!

Pendant que nous sommes dans ce coin du ciel, redécouvrons cette astérisme notable pour sa signification cosmique, le LOSANGE DE PRINTEMPS. Deux de ses sommets sont constitués de Spica et d’Arcturus: facile. Pour trouver le troisième, il faut aller chercher sur la droite la constellation voisine du Lion et y retenir non pas Régulus, la plus brillante, mais DENEBOLA située à l’extrémité gauche du flanc de l’animal. Le quatrième sommet se trouve en complétant le losange avec l’étoile COR CAROLI, qui se situe à l’aplomb du manche de la Grande Casserole dans la constellation des Chiens de Chasse. En somme le Losange de Printemps touche aux constellations de la Vierge, du Bouvier, des Chiens de Chasse et du Lion. Il contient la constellation de la CHEVELURE DE BÉRÉNICE, une région du ciel ruisselante d’étoiles, pour peu qu’on dispose d’un ciel clair libre de toute pollution lumineuse. Avec des jumelles, le spectacle est grandiose. Essayez et vous verrez.

Quelle est la signification cosmique de la Chevelure de Bérénice ? C’est la région du ciel vers laquelle pointe l’axe de rotation de l’immense roue de notre Voie Lactée. Regardez vers le Losange de Printemps et imaginez les milliards d’étoiles dont notre Soleil fait partie accomplissant un tour complet de galaxie en quelque 250 millions d’année. Quand nous regardons la Chevelure de Bérénice nous visons dans la direction perpendiculaire au plan de la Voie Lactée, vers des zones du ciel moins peuplées d’étoiles et de poussières, ce qui permet de voir plus loin dans l’univers. C’est pour cette raison que les sondages profonds du cosmos par les astronomes professionnels, sur des milliards d’années de lumière, se font préférentiellement dans le Losange de Printemps. On ne sera pas étonné d’apprendre que la richesse du ciel en galaxies dans cette région du ciel est immense. Je cite notre astronome amateur éclairé Guillaume Cannat : "Voici enfin venu le temps des galaxies du printemps. Deux heures après le départ du jour, plongez-vous avec délice dans l’amas de taches qui envahit le ciel entre les constellations de la Vierge, du Lion et de la Chevelure de Bérénice". (Évidemment il s’agit d’observations d’objets du ciel profond à l’aide d’instruments suffisamment puissants.)

Deux soirées à noter, les MERCREDI 24 et JEUDI 25 au coucher du Soleil. Dans la nuit du 24 au 25, la LUNE FRÔLE SPICA. Cette Lune quasiment pleine passe même si près de notre étoile de la Vierge que celle-ci est noyée dans l’éclat lunaire. Mais pour voir ce rapprochement et en suivre le déroulement, on peut avec profit s’aider de jumelles ou d’un petit instrument. Le jeudi 25 est le jour de la PLEINE LUNE, et vous ne serez pas étonnés d’apprendre que SATURNE lui tiendra compagnie toute la nuit, puisque, passant à l’opposition, la planète aux anneaux se trouve par définition en position de Pleine Lune (comme je l’ai dit en commençant).

Bien que la bonne période de visibilité de JUPITER prenne fin, la reine des planètes reste une cible intéressante en début de nuit vers le nord-ouest. Mais la constellation du Taureau qui l’accueille quitte le ciel inexorablement en s’abaissant sur l’horizon soir après soir. Il faut donc absolument profiter encore des soirées du VENDREDI 12 AU DIMANCHE 14 AVRIL pour assister à la montée du CROISSANT LUNAIRE DU SOIR dans le Taureau après la Nouvelle Lune du mercredi 10. Enserrant sa fantomatique lumière cendrée le croissant, d’une finesse remarquable le vendredi 12 au ras de l’horizon, passe près des PLÉIADES le samedi 13 et rejoint Jupiter le dimanche 14 après avoir traversé les Hyades. On ne se lasse pas des croissants de Lune.

N’oubliez pas qu’une station spatiale tourne autour de la Terre avec plusieurs personnes à bord (en ce moment six hommes) et que si l’utilité de cet engin me semble limitée pour le coût de l’opération, je ne conteste pas le côté esthétique et majestueux de son passage dans le ciel. Je trouve toujours fantastique de voir apparaître l’astre artificiel à l’heure dite, ou de le voir traverser le ciel alors qu’on ne l’attendait pas. Vous pouvez consulter les horaires de passage au lieu d’observation choisi sur l’indispensable site
http://www.heavens-above.com/
où je vous conseille de vous enregistrer, ce qui permet de stocker plusieurs lieux d’observation sans avoir à entrer chaque fois les coordonnées du point choisi. Ensuite la consultation des passages de l’ISS constitue un bon exercice pour réviser votre leçon sur les magnitudes (!). En effet pour chaque passage est indiquée en première colonne la magnitude de la station telle qu’elle sera vue, et vous apprendrez vite qu’il vaut mieux sélectionner les passages les plus brillants avec une magnitude de -3.4 plutôt que ceux affichant une magnitude de 0.0. Eh oui, plus la magnitude est petite, algébriquement parlant (au sens où -3 est plus petit que -2), plus l’éclat est grand.

Faire référence à ce site "heavens-above" me donne l’occasion de vous signaler qu’il contient une page spéciale consacrée à la comète ISON, laquelle pourrait se révéler en fin d’année comme la comète la plus extraordinaire jamais vue depuis l’époque historique. Vous trouverez dans cette page la distance de la comète, sa magnitude (un faible 17 en ce jour), son emplacement dans le ciel (ce jour dans le Cocher), etc. En complément, pour les photos de tout phénomène céleste concernant l’environnement terrestre, et donc en particulier des photos de cette comète (ou de PANSTARRS du mois de Mars), consultez l’autre site tout aussi indispensable
http://www.spaceweather.com/
Allez voir, vous y trouverez des trésors (unfortunately in english).

Enfin puisque nous en sommes aux sites d’intérêt astronomique, je rappelle que le voisinage solaire, inaccessible à la vision oculaire, est observable via le coronographe LASCO C3 de la sonde solaire SOHO à l’adresse
http://soho.nascom.nasa.gov/data/realtime-images.html
Ce mois-ci nous pourrons suivre le passage de la planète Vénus dans le champ du coronographe, qu’elle quittera le mardi 30 avril. Le samedi 6 se produit une conjonction entre Mars et Vénus.

LE CHIFFRE DU MOIS : E-43 (10 puissance -43) seconde. C’est la valeur du temps de Planck, le plus petit que la physique puisse imaginer. Pour passer au temps le plus grand de la physique, à savoir l’âge de l’Univers, d’environ 15 milliards d’années, il faut le multiplier 60 fois par 10. L’amplitude de temps de notre physique est donc de 60 décades, ce qui est inconcevablement grand. Mais si pour notre physique l’atomique est irréconciliable avec le cosmique, l’Univers maîtrise fort bien les choses.

Bonnes nuits sous les étoiles
Christian

AVRIL 2013 AU JOUR LE JOUR
Tous les soirs : le lever d’Arcturus et de Saturne et celui du Losange de Printemps
Toute la nuit : observation possible de Saturne
Du jeudi 4 au lundi 8 : le croissant lunaire du matin
Mercredi 10 : Nouvelle Lune (et nuits sans Lune autour de cette date)
Du vendredi 12 au mardi 16 : le croissant lunaire du soir
Dimanche 14 : belle conjonction entre la Lune et Jupiter
Nuit du mercredi 24 au jeudi 25 : passage de la Lune près de Spica
Jeudi 25 : Pleine Lune aux côtés de Saturne
Dimanche 28 : opposition de Saturne



   

Mes sources d'information