Page d'accueil du site
de Christian Magnan

 
Le ciel du mois (par Christian Magnan)

Nota : si vous désirez mettre ce "ciel du mois" en favori utiliser l'adresse
http://www.lacosmo.com/lecieldumois/lecieldumois.html
La page ainsi adressée vous redirigera automatiquement vers le mois en cours  

LIENS


L'image astronomique du jour


Astronomy Picture of the Day


Le Soleil en direct de SOHO


Le Guide du Ciel


Ciel des Hommes


Images célestes


Le ciel au-dessus de nos têtes (en anglais)

aide à la connexion


Actualité de l'environnement Soleil-Terre (en anglais)


Sky and Telescope (en anglais)


ANPCNE : Association Nationale pour la Protection du Ciel et de l'Environnement Nocturnes



Un astronome professionnel retrace pour vous le cheminement patient de la pensée scientifique moderne, vous guide dans une visite grandiose de l'Univers, vous raconte la folle histoire des étoiles et vous révèle la place de l'espèce humaine dans un cosmos qui ne l'attendait pas.

L'auteur se permet en outre de dénoncer les graves dérives conceptuelles d'une science contemporaine courant à sa perte sous l'effet d'un productivisme effréné.

Voici un ouvrage unique en son genre qui vous donnera à penser!

 

couverture

Paru en novembre 2011

Édité par Guillaume Cannat (amds-edition)
Disponible en commande immédiate
dédicace possible de l'auteur

L'image de couverture représente l'éclipse totale de Soleil du 11 juillet 2010 à l'île de Pâques (cliché de Guillaume Blanchard)


Allez observer le ciel


à l'observatoire d'Aniane



Le ciel d'avril 2014

au jour le jour

le chiffre du mois

version imprimable du mois en cours   imprimante
Archives :

Le ciel de 2006 : | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre |
Le ciel de 2007 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre| décembre
Le ciel de 2008 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | début décembre | décembre
Le ciel de 2009 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet| août| septembre | octobre | novembre | décembre
Le ciel de 2010 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin| juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre
Le ciel de 2011 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre
Le ciel de 2012 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre
Le ciel de 2013 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre
Le ciel de 2014 : | janvier | février | mars

le quintette de Stephan
Le quintette de Stephan

 

 

Bonjour à toutes, bonjour à tous !

 

Objectif Mars ! La vérité est que jamais nous n’irons nous installer sur la planète Mars, mais les conditions pour observer cet astre rouge de rouille objet de nos fantasmes extraterrestres nous sont favorables en ce mois d’AVRIL 2014.

MARS passe à l’opposition le MARDI 8 AVRIL. Ce terme vient de ce que ce jour-là le Soleil, la Terre et Mars seront alignés et que de ce fait la planète sera vue à l’opposé du Soleil dans notre ciel terrestre. Du coup Mars se lève juste après le coucher du Soleil et reste observable jusqu’au matin en culminant au sud en milieu de nuit à une quarantaine de degrés de hauteur. L’autre circonstance contribuant à rendre idéales les conditions d’observations de Mars réside en ce que la planète est à ce moment-là au plus près de la Terre, celle-ci l’ayant rattrapée sur son orbite et n’étant séparée d’elle que par une distance égale à la différence des rayons des orbites, soit en gros une demie unité astronomique (1 ua représente la distance de la Terre au Soleil). En réalité les choses ne sont pas aussi simplistes. En1609 Kepler a appris à l’humanité que Mars décrivait une ellipse autour du Soleil et non le cercle canonique, parfait et sacré que le dogme imposait aux planètes. Il en résulte que le moment où la planète est au plus près de la Terre peut différer de quelques jours de la date de l’opposition. Ainsi c’est le LUNDI 14 AVRIL que Mars sera au plus près de la Terre, à tout de même 0,62 unité astronomique, soit 92 millions de kilomètres ou environ 5 minutes de lumière. Grâce à cette relative proximité Mars se distingue par un éclat remarquable qui la rend à peine moins lumineuse que Jupiter. La magnitude de Mars atteint -1,5 quand celle de Jupiter est de -2,1.

Vous reconnaîtrez donc la planète Mars comme l’astre de couleur rouge-orangé brillant de tous ses feux au-dessus de l’horizon sud-est vers 23 heures et traversant le ciel au cours de la nuit, rotation de la Terre oblige. Située dans la constellation de la Vierge elle est accompagnée de SPICA, qui va nous servir de repère pour apprécier son déplacement par rapport aux étoiles fixes. Lors de l’opposition, la Terre, qui tourne plus vite que Mars, rattrape cette dernière et la laisse en quelque sorte en arrière de sorte que son mouvement par rapport aux étoiles s’inverse et dessine une "boucle de rétrogradation". En surveillant soigneusement la position de Mars par rapport à Spica d’une semaine sur l’autre, vous pourrez constater que la planète s’éloigne de l’étoile et se rapproche au contraire de PORRIMA, une autre étoile moins brillante de la Vierge. Mars rétrograde ainsi d’est en ouest parmi les étoiles alors que le mouvement habituel se fait d’ouest en est (lorsqu’on s’imagine regarder le système solaire depuis le côté Nord, les planètes tournent dans le sens inverse des aiguilles d’une montre). Attention, il ne s’agit plus ici de l’effet de la rotation de la Terre, mais celui de la combinaison des mouvements planétaires. Et à ce propos on ne peut que constater combien l’explication du mouvement apparent des planètes dans le ciel est simple dans le système héliocentrique de Copernic alors que le mouvement rétrograde représentait un vrai casse-tête dans le système géocentrique de Ptolémée défendu par l’Église.

La NUIT DU LUNDI 14 AU MARDI 15 AVRIL nous présente un condensé spectaculaire de la prestation martienne. Cette nuit, la Pleine Lune est à côté de Mars, ce qui veut bien dire que la planète est en position de Pleine Lune, donc à l’opposition, et d’autre part il se trouve que c’est aussi le jour où Mars est au plus près de la Terre. Si l’éclat de la planète est assez puissant pour résister facilement à la luminosité de la Pleine Lune, vous trouverez aussi celui plus modeste de Spica, placée de l’autre côté de la Lune. "Il est pas magnifique ce trio ? Il est magnifique"

Signalons en passant qu’une ÉCLIPSE TOTALE aura lieu entre 7h06 et 8h24 (en temps universel) mais elle ne sera visible qu’aux Antilles, sur le continent américain de l’Alaska à la Patagonie et dans l’océan Pacifique. Ajoutons encore que cette Pleine Lune étant la première du printemps, le dimanche 20 qui suivra marquera la date de Pâques, selon les prescriptions de l’assemblée des évêques du concile de Nicée en 325.

Je termine avec Mars pour rappeler que son observation quelque peu détaillée réclame un instrument de qualité d’un diamètre au minimum égal à 120 millimètres. Tout club d’astronomie possède le matériel voulu pour admirer les formations martiennes. Enfin, hélas, l’opposition de Mars me donne l’occasion de dénoncer les inepties diffusées sur la Toile prétendant  que cette opposition se produira en août, que la planète rouge sera de la taille de la Pleine Lune,  qu’elle n’a jamais été aussi près de la Terre, etc. Évitez de faire suivre de telles crétineries !

N’oubliez pas d’admirer (et d’observer dans un petit instrument) la planète JUPITER, s’imposant dans la constellation des GÉMEAUX. Son éclat est toujours superbe au milieu des belles étoiles d’hiver et le ballet de ses quatre satellites, accessible dans un petit instrument, est toujours source d’émerveillement par le renouvellement continu des configurations qu’il présente : un petit trio par-ci, un pas de deux par-là, un bel alignement dans l’ordre naturel, etc. Il est encore temps de profiter de Jupiter, en sachant toutefois que la belle fenêtre d’observation dont nous avons bénéficié va se refermer petit à petit.  En effet la planète reine passe en quadrature le 1er avril, ce qui signifie que l’écart angulaire qu’elle présente avec le Soleil depuis la Terre est de 90 degrés. Visuellement Jupiter franchira le méridien au moment où le Soleil se couchera puis progressivement se rapprochera de ce dernier dans le ciel jusqu’à la prochaine conjonction de juillet 2014. A noter que Jupiter recevra la visite du PREMIER QUARTIER DE LUNE le DIMANCHE 6 AVRIL, notre satellite passant à près de 6 degrés de la planète. Profitez de la magnificence de ce coin de ciel, avec CASTOR et POLLUX dominant la scène, puis sous la Lune la rouge BÉTELGEUSE d’Orion, puis les trois étoiles alignées du Baudrier, puis plus bas sur la gauche SIRIUS et plus haut l’étoile isolée PROCYON. Dans cette direction vous pourrez suivre en direct au cours du mois la relève du ciel d’hiver et son remplacement par les étoiles d’été. Tandis qu’ORION se couche en début de nuit, le LION domine l’horizon sud, suivi de la VIERGE (qui abrite Mars) et de la BALANCE.

SATURNE est dans une situation propice à l’observation. Si vous la découvrez dans un petit instrument grossissant au moins une trentaine de fois vous n’oublierez jamais la vision de ses anneaux magiques. La planète se lève une heure après le coucher du Soleil en fin de mois et s’achemine vers son opposition de mai, période pendant laquelle elle sera visible toute la nuit. Saturne forme avec ARCTURUS et Mars un grand triangle qui sans être équilatéral a des côtés de longueur similaires. Saturne est aussi brillante qu’Arcturus et un peu moins que Mars mais le trio est remarquable. Une fois la constellation du SCORPION levée (dans l’ordre d’apparition : Vierge, Balance, Scorpion), vous pourrez vous livrer à une comparaison entre ANTARÈS, l’étoile principale du Scorpion, et MARS et comprendre l’origine du nom "Antarès", qui signifie anti-Arès, ou rivale de Mars, le dieu de la guerre ayant pour nom Arès en grec. Saturne reçoit la visite de la Lune dans la nuit du MERCREDI 16 AU JEUDI 17 et les deux astres se rapprochent au fil des heures jusqu’à se trouver à 2 degrés d’écart. Le rapprochement se poursuit plus tard dans la journée au point que la Lune occultera la planète aux anneaux mais ce phénomène d’une rare beauté ne sera visible que dans la partie sud de l’Amérique du Sud. Maintenant on peut prévoir que de belles photos seront diffusées sur la Toile, notamment sur le site consacré au système solaire
http://www.spaceweather.com/

La planète VÉNUS reste visible le matin pour encore quelques mois et conserve son éclat puissant. Mais elle demeure basse sur l’horizon, sa position apparente se déplaçant parallèlement à l’horizon de l’est-sud-est en avril à l’est-nord-est en juillet sans décoller des basses couches de l’atmosphère. VÉNUS reçoit la visite d’un mince croissant de Lune en forme de parenthèse ouvrante les matins du VENDREDI 25 ET DU SAMEDI 26. Le croissant est rempli de la féérique lumière cendrée qui, observée aux jumelles, révèle le globe lunaire en 3D. Le spectacle du rapprochement des deux astres a de quoi nous rasséréner avant que le Soleil nous replonge dans les turbulences diurnes.

Croissant pour croissant, ceux du soir méritent amplement notre attention. Le JEUDI 3 AVRIL le croissant lunaire paré de sa lumière cendrée se pose dans le Taureau entre les amas des HYADES, à côté d’Aldébaran (à ne pas confondre avec Antarès), et des PLÉIADES. A ne pas manquer. En fin de mois, après la NOUVELLE LUNE DU MARDI 29 saurez-vous dénicher le MERCREDI 30 le mince filet d’une Lune âgée de 39 heures posé sur l’horizon ouest-nord-ouest ?
Quant à la planète MERCURE elle est inobservable, passant en conjonction supérieure avec le Soleil le samedi 26. Elle traverse du 18 avril au 5 mai le champ du coronographe LASCO C3 de la sonde SOHO
http://soho.nascom.nasa.gov/data/realtime/c3/512/

Parmi les étoiles je profite de la saison pour vous rappeler l’existence d’une figure assez peu connue du ciel, le LOSANGE DE PRINTEMPS, dont la signification cosmologique est intéressante. Ce losange est constitué de SPICA (à côté de Mars en ce moment), ARCTURUS (que nous savons trouver dans le prolongement de la courbe du manche de la casserole de la Grande Ourse), COR CAROLI (à l’aplomb de la queue de la Grande Ourse) et DENEBOLA (l’étoile du Lion qui marque la queue du félin). Dans la partie supérieure du losange vous pourrez trouver aux jumelles (ou à l’œil nu dans un ciel bien noir) les cascades de la CHEVELURE DE BÉRÉNICE, un magnifique amas d’étoiles. Cette région du ciel est très particulière parce qu’elle indique la direction du pôle galactique. Si nous imaginons notre Voie Lactée comme une immense roue cosmique, l’axe de rotation de cette roue passe au voisinage de la Chevelure de Bérénice. Quand vous vous tenez debout vers elle, c’est comme si la Galaxie tournait autour de vous. Autrement dit l’axe qui va vers le Losange de printemps est perpendiculaire au plan de notre galaxie, donc perpendiculaire au ruban de la Voie Lactée. Et si le ciel est riche en gaz, étoiles et amas d’étoiles dans la direction de cette Voie Lactée (ce qui explique précisément sa présence), ce ciel est plus vide vers le Losange de printemps. C’est dans cette région que les astronomes réalisent les relevés les plus profonds de l’Univers car l’absorption parasite par les astres de notre propre galaxie est la plus faible. En somme le Losange de printemps est comme une petite fenêtre ouverte sur le cosmos.

LE CHIFFRE DU MOIS : 250 millions d’années. Un chiffre déjà donné mais qui me fascine tellement que je le redonne. C’est le temps qu’il faut au Soleil pour accomplir un tour de galaxie. Son côté fascinant est qu’une Terre de 5 milliards d’années aurait accompli une vingtaine de tours, la faisant passer parmi une multitude d’environnements différents, alors que nous avons tendance à penser notre voisinage immuable. Or il est certain que nous avons traversé des nuages de poussières, approché d’autres étoiles, essuyé le rayonnement de supernovae, etc. L’histoire de la Terre, sans doute tumultueuse, n’était en rien prévisible et il est difficile de la reconstituer comme si nous étions restés à l’écart des influences galactiques.

Bonnes nuits sous les étoiles
Christian

AVRIL 2014 AU JOUR LE JOUR
Tout le mois : vers le sud, la relève du ciel d’hiver et l’arrivée des étoiles d’été
Toutes les nuits : Jupiter puis Mars et Saturne
Toute les nuits : le Losange de printemps et la Chevelure de Bérénice culminent haut dans le ciel
Tous les matins : la gloire de Vénus sur l’horizon est
Du mardi 1er au vendredi 4 : le croissant lunaire du soir
Jeudi 3 : le croissant lunaire sur l’horizon ouest entre les Hyades et les Pléiades
Dimanche 6 : le Premier Quartier de Lune rend visite à Jupiter
Mardi 8 : Mars passe à l’opposition
Lundi 14 : Mars au plus près de la Terre
Nuit du lundi 14 au mardi 15 : la Pleine Lune auprès de Mars et de Spica
Mardi 15 : première Pleine Lune de printemps, le dimanche suivant ce sera Pâques ; éclipse totale de Lune visible sur le continent américain et l’océan Pacifique
Nuit du mercredi 16 au jeudi 17 : la Lune se rapproche de Saturne
Du jeudi 24 au dimanche 27 : le croissant lunaire du matin
Vendredi 25 et samedi 26 au matin : le croissant lunaire et sa lumière cendrée passe d’un côté à l’autre de Vénus
Du vendredi 26 au samedi 3 mai : Mercure traverse d’ouest en est le champ du coronographe LASCO C3 de la sonde SOHO
Mardi 29 : Nouvelle Lune
Mercredi 30 avril : le très mince croissant lunaire du soir à l’ouest-nord-ouest


   

Mes sources d'information