Page d'accueil du site
de Christian Magnan

 
Le ciel du mois (par Christian Magnan)

Nota : si vous désirez mettre ce "ciel du mois" en favori utiliser l'adresse
http://www.lacosmo.com/lecieldumois/lecieldumois.html
La page ainsi adressée vous redirigera automatiquement vers le mois en cours  

LIENS


L'image astronomique du jour


Astronomy Picture of the Day


Le Soleil en direct de SOHO


Le Guide du Ciel


Ciel des Hommes


Images célestes


Le ciel au-dessus de nos têtes (en anglais)

aide à la connexion


Actualité de l'environnement Soleil-Terre (en anglais)


Sky and Telescope (en anglais)


ANPCNE : Association Nationale pour la Protection du Ciel et de l'Environnement Nocturnes



Un astronome professionnel retrace pour vous le cheminement patient de la pensée scientifique moderne, vous guide dans une visite grandiose de l'Univers, vous raconte la folle histoire des étoiles et vous révèle la place de l'espèce humaine dans un cosmos qui ne l'attendait pas.

L'auteur se permet en outre de dénoncer les graves dérives conceptuelles d'une science contemporaine courant à sa perte sous l'effet d'un productivisme effréné.

Voici un ouvrage unique en son genre qui vous donnera à penser!

 

couverture

Paru en juin 2014

Édité par Guillaume Cannat (amds-edition)
Disponible en commande immédiate
dédicace possible de l'auteur

L'image de couverture représente l'éclipse totale de Soleil du 11 juillet 2010 à l'île de Pâques (cliché de Guillaume Blanchard)


Allez observer le ciel


à l'observatoire d'Aniane



Le ciel d'avril 2017

au jour le jour

le chiffre du mois

version imprimable du mois en cours pour apposer sur son frigo   imprimante
Archives :

Le ciel de 2006 : | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre |
Le ciel de 2007 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre| décembre
Le ciel de 2008 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | début décembre | décembre
Le ciel de 2009 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet| août| septembre | octobre | novembre | décembre
Le ciel de 2010 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin| juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre
Le ciel de 2011 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre
Le ciel de 2012 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre
Le ciel de 2013 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre
Le ciel de 2014 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre
Le ciel de 2015 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre
Le ciel de 2016 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre
Le ciel de 2017 : | janvier | février | mars

éclipse de Lune
La Chevelure de Bérénice

 

 

Bonjour à toutes, bonjour à tous !

 

La planète JUPITER est la reine de ce mois d’AVRIL 2017. En effet elle passe à l’opposition et se présente de ce fait toute la nuit dans les meilleures conditions d’observation. Malgré son bel éclat on ne la confond pas avec Vénus, laquelle brille le matin, mais on l’admire comme l’étincelle qui a déclenché la révolution copernicienne.

Depuis Galilée toutes les planètes tournent autour du Soleil, lancées comme des bolides sur les couloirs grossièrement concentriques qui leur sont attribués au sein d’une immense piste céleste. Jupiter et la Terre tournent respectivement à la vitesse de 13 km/s et 30 km/s, la seconde étant en train de rattraper la première à la corde. Lorsque la Terre sera à l’aplomb de Jupiter les trois astres seront alignés, la Terre étant située entre Jupiter et le Soleil, de sorte que vue de la Terre la planète géante sera à l’opposé du Soleil : ce sera l’opposition. Placée ainsi en position de Pleine Lune, Jupiter se lève le VENDREDI 7 quand le Soleil se couche et nous accompagne donc toute la nuit. Au fil des soirs la reine des planètes, facilement repérable par son éclat, se lèvera de plus en plus tôt après le coucher du Soleil, une vingtaine de minutes en début de mois et plus de deux heures un quart en fin de mois.

Un petit instrument suffit pour découvrir la richesse du monde jovien. Après tout c’est avec une lunette ne grossissant guère qu’une vingtaine de fois que Galilée découvrit en 1610 que Jupiter était accompagnée de quatre satellites. Cette découverte fut un argument majeur en faveur du système héliocentrique de Copernic car la présence de ces satellites prouvait que la Terre pouvait fort bien elle aussi tourner autour du Soleil en entraînant sa lune avec elle alors que les adversaires du modèle de Copernic jugeaient la chose impossible. Elle illustrait aussi le fait que tout ne tournait pas autour de la Terre, laquelle perdait du coup son statut de centre unique et universel. Oui, symboliquement parlant, Jupiter est bien la figure originelle de cette science moderne qui nous a appris ce qu’était l’Univers.

Esthétiquement Jupiter est spectaculaire de beauté. Son disque zébré de bandes parallèles à son équateur est accompagné de quatre petites perles étincelantes, souvent alignées, mais dont la configuration change au fil des heures à cause de la course de ces satellites autour de la planète mère. C’est d’ailleurs cette évolution immédiatement perceptible d’une nuit sur l’autre qui a fasciné Galilée en lui fournissant la preuve directe du mouvement de ces satellites. La fascination persiste de nos jours car la disposition des petites "lunes" est toujours différente, que ce soit par la position d’un côté ou de l’autres du disque ou par les figures et rapprochements qu’elles présentent. Observez donc Jupiter, si possible à travers un instrument, soit autour de vous, soit dans une soirée d’observation ouverte au grand public. C’est l’époque idéale pour le faire.

La planète qui rivalise d’éclat avec Jupiter est VÉNUS qui, passée devant le Soleil le mois dernier, est devenue maintenant ÉTOILE DU MATIN. Elle se lève une heure avant le Soleil le 1er et une heure et demie avant le 30. Vous la trouverez facilement plein est et à travers des jumelles pourrez admirer la magie de ce point scintillant parmi les couleurs somptueuses du Soleil levant. Techniquement parlant son éclat (avec une magnitude de l’ordre de -4,5) est supérieur à celui de Jupiter (à -2,4) mais bien entendu Jupiter paraît plus lumineuse car contrairement à Vénus on la voit dans un ciel noir. Comme le mois dernier Vénus est encore visible sous forme de croissant et sa découverte à travers un instrument grossissant une trentaine de fois reste une expérience prodigieuse. En fin de mois le croissant se sera bien épaissi avec une fraction éclairée du disque de 25%. D’ailleurs ne manquez pas le festival de croissants le DIMANCHE 23 ET LUNDI 24 AVRIL à l’aube, une quarantaine de minutes avant le lever du Soleil (ce qui nous met vers 6h à Montpellier), lorsque le croissant de la Vieille Lune rendra visite à Vénus. Un croissant de Lune à côté de Vénus, on ne zappe pas.

Ce mois s’ouvre le SAMEDI 1er AVRIL avec un magnifique tableau rassemblant à l’ouest le croissant d’une jeune Lune nimbée de sa lumière cendrée côtoyant l’amas des Hyades incrusté de la rouge Aldébaran tandis que les Pléiades scintillent sur sa droite en dominant Mars, la planète rouge. Plus bas au ras de l’horizon ouest-nord-ouest on peut même apercevoir Mercure à condition de disposer d’un horizon bien dégagé. Cette planète est encore visible au même endroit jusqu’au 9 puis tombera vers le Soleil en position apparente pour passer devant lui le 20, sa phase se transformant graduellement en un croissant de plus en plus fin. Sachez cependant Mercure est tellement basse sur l’horizon que son observation est bien plus difficile que celle de Vénus et n’est réservée qu’aux amateurs les plus aguerris.
Poursuivant son tour de ciel mensuel la Lune nous amène dans la NUIT DU JEUDI 6 AU VENDREDI 7 près de RÉGULUS de la constellation du Lion. Présente dès le début de nuit à 4 degrés de l’étoile nous pourrons la voir s’en rapprocher pour se retrouver à l’aube, au-dessus de l’horizon ouest, à moins de 2 degrés d’écart. Notez précieusement la nuit du  LUNDI 10 AU MARDI 11 que la Lune passe à côté de JUPITER. La planète est suffisamment brillante pour qu’on puisse la voir à l’œil nu (et encore plus facilement aux jumelles) malgré la lumière éblouissante de la Lune. À quelques heures près la Lune est pleine et la scène illustre merveilleusement le fait que Jupiter est à l’opposition puisque cela signifie que la planète est en position de … Pleine Lune. Eh oui, le Soleil est dans notre dos lorsque nous regardons les deux astres.

La PLEINE LUNE DU 11 AVRIL a de plus une signification particulière pour la civilisation européenne car, se trouvant la première du printemps, elle annonce la date de Pâques au dimanche suivant. Pâques est en effet calé sur la Lune en étant choisi par décision du concile de Nicée de 325 comme le dimanche suivant la première Pleine Lune du printemps. Le dimanche de Pâques peut tomber entre le 22 mars et le 25 avril. Cette année ce sera le 16 avril.

Ensuite la Lune atteint la planète SATURNE et la contourne entre le DIMANCHE 16 et le LUNDI 17. Les conditions d’observation de la planète aux anneaux ne sont pas bonnes car l’astre est situé près de l’horizon dans les couches les plus turbulentes de l’atmosphère, lesquelles brouillent l’image dès que l’on essaye d’augmenter le grossissement.

La Lune termine son tour les VENDREDI 28 ET SAMEDI 29 avec une scène quasi identique à celle du 1er avril. Sur l’horizon ouest-nord-ouest le fin croissant lunaire âgé de deux jours orné de sa féérique lumière cendrée se trouve juste à côté d’Aldébaran dans les Hyades. Mars se situe sur la droite à côté des Pléiades. Je vous conseille d’utiliser des jumelles pour distinguer des astres relativement faibles dans la lueur du jour finissant.

Côté étoiles ce premier mois de printemps est l’occasion de (re)découvrir l’astérisme du LOSANGE DE PRINTEMPS (en anglais "Spring’s Diamond"). Commençons par l’étoile du ciel la plus facile à trouver, à savoir ARCTURUS. On la trouve immanquablement en prolongeant la courbe que dessine le manche de la casserole de la Grand Ourse. En continuant cette courbe on tombe normalement (si on peut dire !) sur SPICA mais en ce moment cette étoile est largement dominée par Jupiter avec laquelle elle forme un couple remarquable nous accompagnant toutes les nuits. Au-dessus on trouve le Lion, constellation qui a la forme de l’animal dont elle porte le nom, avec le point d’interrogation inversé gauche-droite représentant la crinière du fauve et l’étoile DENEBOLA qui nous intéresse marquant sa queue. On  complète le triangle Arcturus, Spica, Denebola par l’étoile COR CAROLI située à l’aplomb du manche de la casserole pour obtenir de ce fameux (mais peu connu surtout de ce côté-ci de l’Atlantique) Losange de Printemps dont les sommets sont donc Arcturus, Spica, Denebola, Cor Caroli. Savez-vous que ce coin de ciel est remarquable d’un point de vue cosmologique ? Dans un site protégé de la pollution lumineuse vous découvrirez déjà qu’il abrite un véritable cascade d’étoiles auxquelles on a donné le nom tout à fait évocateur de la Chevelure de Bérénice (en latin "Coma Berenices"). Il se trouve en outre que la direction de ce fourmillement d’étoiles est celle de l’axe de rotation de la Galaxie, perpendiculaire au plan de la Voie Lactée elle-même. Alors que dans ce plan étoiles et poussières s’accumulent sur la ligne de visée pour crée le ruban de la Voie Lactée, la situation est inversée dans la direction perpendiculaire de la Chevelure de Bérénice. Cette zone du ciel est propice aux sondages profonds de l’Univers et l’amas de galaxies de la Chevelure (ou amas de Coma) est l’un des plus riches que nous connaissons avec plus d’un millier de galaxies membres.

LE CHIFFRE DU MOIS : 250. 250 millions d’années, c’est le temps qu’il faut au Soleil pour faire un tour de Galaxie. J’ai déjà donné ce chiffre mais il est tellement stupéfiant que je ne crains pas de le répéter, d’autant plus que la rotation de la Voie Lactée vient d’être citée dans le texte. La valeur de cette période  de rotation signifie que depuis la naissance de la Terre il y a quelque 5 milliards d’années notre planète a accompli une vingtaine de tours de Galaxie. Cela veut dire qu’en toute certitude la Terre a été soumise au cours de sa vie à des conditions extrêmement différentes comme traversée de nuages, pluie de comètes, explosion voisine de supernova, etc. Événements relevant tous du plus parfait hasard et susceptibles d’exercer une influence cruciale sur l’évolution de la Terre et de la biosphère. Et si la vie était le résultat, voire n’était que le résultat, d’une série d’événements imprévisibles (et pour l’heure inconnus) et non reproductibles ? Contrairement à l'idée simpliste et prématurée avec laquelle chercheurs et agence de la NASA cherchent à nous intoxiquer et stipulant qu'une planète située dans la zone dite habitable autour d'une étoile serait forcémen à terme porteuse de vie.

Bonnes nuits sous les étoiles
Christian

AVRIL 2017 AU JOUR LE JOUR
Le matin : Vénus magnifique à l’est
Toute la nuit : Jupiter traverse le ciel dans la Vierge au-dessus de Spica
Tous les soirs : le lever d’Arcturus et du Losange de Printemps
Samedi 1er : riche tableau céleste au crépuscule à l’ouest une heure et demie après le coucher du Soleil avec le croissant lunaire, Aldébaran, les Hyades, les Pléiades, Mars et même Mercure (à son élongation maximale)
Nuit du jeudi 6 au vendredi 7 : au fil de la nuit la Lune se rapproche de Régulus du Lion
Vendredi 7 : Jupiter passe à l’opposition
Nuit du lundi 10 au mardi 11 : Jupiter et la Pleine Lune naviguent de conserve de l’est à l’ouest
Mardi 11 : Pleine Lune à 6h09 TU, la première du printemps ; dimanche prochain ce sera Pâques
Du 15 au 25 : Mercure traverse le champ du coronographe LASCO C3 de la sonde SOHO
Dimanche 16 et lundi 17 : à l’aube au-dessus de l’horizon sud la Lune passe d’un côté à l’autre de Saturne
Jeudi 20 : Mercure en conjonction inférieure avec le Soleil
Du vendredi 21 au lundi 24 : le croissant lunaire du matin
Dimanche 23 et lundi 24 : festival de croissants à l’aube ; la Lune accompagne Vénus
Mercredi 26 : Nouvelle Lune et nuits plus noires autour de cette date
Vendredi 28 : le croissant de la jeune Lune côtoie Aldébaran dans les Hyades en compagnie de Mars et des Pléiades sur leur droite (jumelles conseillées)
Samedi 29 et dimanche 30 : le croissant lunaire du soir


   

Mes sources d'information