Page d'accueil du site
de Christian Magnan

 
Le ciel du mois (par Christian Magnan)
 

LIENS


Page d'accueil du GRAAL


L'image astronomique du jour


Astronomy Picture of the Day


Le Soleil en direct de SOHO


Le Guide du Ciel


Ciel des Hommes


Images célestes


Le ciel au-dessus de nos têtes (en anglais)

aide à la connexion


Actualité de l'environnement Soleil-Terre (en anglais)


Sky and Telescope (en anglais)


ANPCNE : Association Nationale pour la Protection du Ciel et de l'Environnement Nocturnes


 

Le ciel de mai 2009

au jour le jour

version imprimable du mois en cours   imprimante
Archives :

Le ciel de 2006 : | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre |
Le ciel de 2007 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre| décembre
Le ciel de 2008 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | début décembre | décembre
Le ciel de 2009 : | janvier | février | mars | avril

rendez-vous du soir
Rendez-vous du soir

 

 

Bonjour à toutes, bonjour à tous !

 

Reprenons le ciel où nous l'avions laissé en avril, avec la magnifique montée de MERCURE au-dessus de l'horizon ouest-nord-ouest après le coucher du Soleil. Bien que les circonstances astronomiques (mais non météorologiques!) aient été particulièrement favorables, l'observation de cette planète discrète est toujours un défi car elle nécessite de disposer d'un ciel clair, d'un horizon dégagé et (si possible) de jumelles. Si les conditions s'y prêtent je vous engage à tenter à nouveau l'exploit de l'observation, et tout spécialement le VENDREDI 1er MAI 2009. La récompense qui vous attend est la vision du petit point de Mercure niché tout près de l'amas des Pléiades, comme si celui-ci avait une étoile de plus. Curieusement le même rapprochement s'est produit l'an dernier à la même date, mais en 2008 la planète était six fois plus brillante que cette année, de sorte que cette fois-ci l'observation sera plus difficile. Cependant la planète bénéficiera d'une honorable magnitude de 1,0. L'amas d'étoiles du Taureau étant appelé les "Sept Soeurs" dans les pays anglo-saxons Mercure jouera le 1er mai le rôle de la huitième sœur.

Les jours suivants Mercure va plonger rapidement vers le Soleil avec lequel la planète sera en conjonction inférieure (passant donc entre le Soleil et la Terre) le 18 du mois. Si vous pouvez consulter facilement Internet, connectez-vous sur le site du satellite SOHO. Du JEUDI 14 au SAMEDI 23 mai vous pourrez confortablement observer le passage de Mercure et des Pléiades dans le champ du coronographe LASCO C3 de l'instrument à l'adresse:
http://soho.nascom.nasa.gov/data/realtime/c3/512/

Incidemment sur les images du Soleil du même site en lumière visible
http://soho.nascom.nasa.gov/data/realtime/mdi_igr/512/
vous constaterez que le Soleil est désespérément dépourvu de toute tache (à moins que...). Notre astre du jour voit son activité varier selon des cycles de quelque onze ans mais il subit en ce moment une période de calme inégalée depuis près d'un siècle. Le Soleil nous couverait-il quelque chose? Quand l'activité reprendra-t-elle et quand se produira le prochain maximum? Nos modèles solaires théoriques, bien que réputés de grande précision, sont incapables de faire des prévisions.

SATURNE est la planète idéale à observer ce mois-ci, particulièrement si vous avez accès à un instrument, même modeste. L'astre trône fièrement (toujours une façon anthropocentrique de parler!) haut dans le ciel au-dessus de l'horizon sud-ouest dès le début de nuit et ses anneaux sont à leur ouverture maximale pour l'année 2009 (bien que vus à peu près par la tranche). La planète est toujours située sous la constellation du Lion, ce qui permet de la repérer de façon assez sûre.

La planète JUPITER est à voir en fin de nuit, environ deux heures avant le lever du Soleil, brillant assez bas sur l'horizon sud. Elle mérite toujours le détour quatre cents ans après que Galilée a pointé sa lunette vers elle pour la première fois de tous les temps. Fascination garantie dans un petit instrument, voire à travers de simples jumelles de bonne qualité fixée sur un trépied, à la découverte du ballet de ses quatre satellites.

Enfin VÉNUS se lève en fin de mois près de deux heures avant le Soleil mais, restant proche de l'horizon, la planète n'a pas le côté hautement spectaculaire qu'elle présentait il y a quelques mois en soirée. Néanmoins c'est toujours une plaisante surprise de découvrir à travers un petit instrument sa forme de croissant et la vision de cet astre sur un fond de ciel clair (puisque on peut le voir le jour) est source constante d'émerveillement. Ce mois-ci c'est le JEUDI 21 que le croissant de Lune pourra servir de repère pour apercevoir Vénus en plein jour, les deux astres se trouvant ce jour-là à quelque six degrés l'un de l'autre, la petite planète reproduisant en miniature la grosse Lune. D'ailleurs le matin des JEUDI 21 et VENDREDI 22 le spectacle du mince croissant de Lune auprès de l'éclatante Vénus mérite notre attention. On pourra encore remarquer à gauche de Vénus la planète Mars, de couleur rouge: un beau rendez-vous!

Et puisque nous parlons du croissant de Lune, sachez que la période présente est particulièrement favorable à l'observation de la lumière cendrée (la lumière réfléchie par la Terre sur la Lune, en somme le clair de Terre sur la Lune). Régalons-nous donc du CROISSANT DE LUNE DU SOIR à partir du LUNDI 25 orné de sa mystérieuse lumière cendrée.

Il n'y a pas ce mois-ci d'événement céleste vraiment marquant mais c'est une raison supplémentaire pour admirer simplement les étoiles, si variées dans leur apparence et les figures qu'elles dessinent. Révisons ensemble les plus brillantes, visibles une petite heure après le coucher du Soleil par temps dégagé.

Les étoiles d'hiver se couchent tôt, avec SIRIUS du Grand Chien brillant de tous ses feux au sud-ouest. À sa droite la constellation d'ORION, avec les trois étoiles du baudrier, debout en hiver, est penchée sur l'horizon. Encore plus à l'ouest le V de la constellation du TAUREAU grossièrement horizontal en hiver est maintenant vertical, la brillante et rouge ALDÉBARAN terminant l'une des branches de la lettre majuscule. Et quelle est cette étoile brillante au-dessus de Sirius? L'une des étoiles selon moi la plus difficile à reconnaître, car elle est isolée et ne peut s'identifier que par rapport aux constellations voisines.Il s'agit de PROCYON du Petit Chien. Pour vérifier l'identification on trouve au-dessus d'elle les deux étoiles d'éclats comparables CASTOR et POLLUX de la constellation des Gémeaux tandis que plus haut sur la gauche se situe la constellation du LION formée d'un ensemble d'étoiles assez brillantes dessinant le corps de l'animal, RÉGULUS étant la plus lumineuse d'entre elles. Sous la constellation du Lion vous trouverez la planète Saturne. En continuant sur la gauche, c'est-à-dire vers l'est, vous rencontrez à l'horizon est-sud-est l'étoile cette fois la plus facile à repérer du ciel (toujours selon moi), à savoir ARCTURUS du Bouvier, car on la trouve en prolongeant la courbe que forme la queue de la casserole de la Grande Ourse. Puis en prolongeant encore cette même courbe vous tombez sur SPICA de la Vierge, de couleur blanc-bleu. Plus tard se lèvera VÉGA de la Lyre, la star (!) de nos ciels d'été. En revenant sur l'horizon l'ouest on remarque la fameuse CAPELLA du Cocher, qui équilibre remarquablement Arcturus, tant par l'éclat que par sa position grossièrement symétrique dans le ciel.

Je vous rappelle enfin la figure peu connue que constitue le LOSANGE DE PRINTEMPS
losange de printemps
dont les sommets sont constitués d'Arcturus, Spica, Denebola (l'arrière du Lion) et de Cor Caroli (à l'aplomb de la queue de la Grande Ourse). J'affectionne personnellement cet astérisme car l'intérieur du quadrilatère indique la région du pôle galactique, direction dans laquelle l'absorption par les nuages de poussières et de gaz galactiques est la plus faible et par conséquent celle dans laquelle on plonge au plus profond dans l'espace. Vous trouverez encore dans cette région le fabuleux amas de la CHEVELURE DE BÉRÉNICE, visible aux jumelles ou comme une riche guirlande d'étoiles à l'œil nu si vous bénéficiez d'un ciel bien noir.

Je n'ai pas l'habitude de m'attarder sur les missions spatiales, sinon pour le spectacle qu'elles nous offrent quand les engins passent au-dessus de nos têtes, mais celle prévue pour ce mois de mai mérite notre attention puisque sept astronautes vont effectuer à bord de la navette Atlantis une mission de service auprès du fameux TÉLESCOPE SPATIAL HUBBLE, qui nous a fourni des images d'objets célestes époustouflantes de beauté et de finesse de détails. Vous pouvez aller voir des galeries de photos sur le site de Hubble
http://hubblesite.org/
Le lancement de la navette Atlantis est prévu pour le lundi 11 mai, les détails de la mission étant fournis sur le site de la NASA (en anglais)
http://www.nasa.gov/mission_pages/shuttle/main/index.html

Comme à l'habitude, vous pourrez consulter les horaires de passage de cette navette (la mission porte le numéro STS-125) sur le site Heavens-above, en anglais
http://www.heavens-above.com/
Si besoin est, Guillaume Cannat vous propose une aide en ligne pour ceux que l'anglais déroute
http://www.leguideduciel.net/on2009/on2009-im3.php

De beaux PASSAGES DE LA STATION SPATIALE INTERNATIONALE (ISS) sont également visibles tout le mois de mai, d'abord en fin de nuit jusqu'au 11 mai puis en soirée à partir du 12. Comme je le dis parfois si vous voulez étonner des amis, jouez au prophète en annonçant tel ou tel passage: les spectateurs seront non seulement étonnés d'apprendre qu'un satellite tourne autour de la Terre (je suis toujours éberlué de constater combien peu de gens sont au courant de ce fait!) mais seront frappés par la précision de la prévision. Un conseil toutefois: munissez-vous d'une montre qui marque l'heure à disons la dizaine de secondes près (ce qui implique une montre à affichage numérique) et entraînez-vous auparavant au rôle de magicien extralucide.

Bonnes nuits sous les étoiles
Christian

MAI 2009 AU JOUR LE JOUR
Vendredi 1er: Mercure auprès des Pléiades le soir
Samedi 9: Pleine Lune
Lundi 11: lancement prévu de la navette Atlantis pour réparation et amélioration du télescope spatial Hubble
Jeudi 14 (et jusqu'au 23): Mercure dans le champ du coronographe du satellite SOHO à côté des Pléiades
Du mardi 19 au samedi 23: le croissant de Lune du matin
Jeudi 21: Vénus visible en plein jour non loin du croissant lunaire
Jeudi 21 et vendredi 22: le croissant de Lune auprès de Vénus et Mars à l'aube
Dimanche 24: Nouvelle Lune
Du lundi 25 au jeudi 28: le croissant de Lune du soir



   

Mes sources d'information