Page d'accueil du site
de Christian Magnan

 
Le ciel du mois (par Christian Magnan)
 

LIENS


Page d'accueil du GRAAL


L'image astronomique du jour


Astronomy Picture of the Day


Le Soleil en direct de SOHO


Le Guide du Ciel


Ciel des Hommes


Images célestes


Le ciel au-dessus de nos têtes (en anglais)

aide à la connexion


Actualité de l'environnement Soleil-Terre (en anglais)


Sky and Telescope (en anglais)


ANPCNE : Association Nationale pour la Protection du Ciel et de l'Environnement Nocturnes


 

Le ciel de mai 2011

au jour le jour

le chiffre du mois

version imprimable du mois en cours   imprimante
Archives :

Le ciel de 2006 : | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre |
Le ciel de 2007 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre| décembre
Le ciel de 2008 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | début décembre | décembre
Le ciel de 2009 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet| août| septembre | octobre | novembre | décembre
Le ciel de 2010 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin| juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre
Le ciel de 2011 : | janvier | février | mars | avril

Galilée
Galilée

 

 

Bonjour à toutes, bonjour à tous !

 

Plusieurs planètes se rassemblent dans un mouchoir de poche autour du Soleil ce mois-ci (Vénus, Mercure, Jupiter, Mars), ce qui va donner lieu à une série de rendez-vous mais ne vous réjouissez pas trop vite car les apercevoir représente un vrai défi. D'abord il faut observer tôt, une petite heure avant le lever du Soleil. Ensuite il faut disposer d'un horizon parfaitement dégagé car les astres sont plaqués sur l'horizon. On peut néanmoins tenter sa chance, en s'aidant impérativement de jumelles, si les conditions météorologiques s'avèrent clémentes. Au cas où vous vous trouveriez sous les tropiques (on peut rêver) vous disposerez d'une situation bien plus favorable car à ces latitudes la ligne autour de laquelle se trouvent les planètes (à savoir l'écliptique) est presque verticale de sorte que les astres sont surélevés au-dessus de l'horizon au moment le Soleil va se lever. Les matinées les plus remarquables sont celles du MARDI 11 et du MERCREDI 12 MAI 2011, avec le rapprochement de VÉNUS et de JUPITER et celle du LUNDI 16 avec le rendez-vous de VÉNUS et MERCURE. Les autres jours les planètes sont visibles mais la difficulté de les repérer est un peu plus grande car le proche voisinage de Vénus fait défaut.

La planète SATURNE reste en excellente situation pour être observée. A nouveau n'hésitez pas à profiter de soirées d'observations publiques pour (re)découvrir cet objet céleste si spectaculaire. Par exemple près de Montpellier les soirées pour tous reprennent le 30 avril à l'observatoire d'Aniane
http://www.observatoire-aniane.com/Soiree-pour-tous
Non seulement la vision de ces anneaux (dont Galilée n'avait pas identifié la nature, faute d'un instrument suffisamment puissant) est impressionnante mais actuellement la surface de la planète est le siège de tempêtes phénoménales bouleversant son atmosphère au point de dessiner sur le disque une bande dont l'aspect évolue de jour en jour. Je vous rappelle comment trouver Saturne. L'étoile la plus facile à repérer dans le ciel est ARCTURUS, la plus brillante de l'hémisphère nord, dans le prolongement de la courbe dessinée par la queue de la casserole de la Grande Ourse, constellation qui en ce mois-ci trône au zénith. Si on prolonge encore cette courbe au-delà d'Arcturus on arrive sur le duo formé par Saturne et Spica. La première, orangée, plus brillante et moins scintillante, est située au-dessus de la seconde, d'un beau blanc bleuté.

La curiosité du mois avec la planète Saturne est son RAPPROCHEMENT avec PORRIMA, l'une des étoiles principales de la constellation de la Vierge, au point de se retrouver en fin de mois à une distance apparente de cette étoile inférieure au diamètre de la Pleine Lune. Le rapprochement se poursuivra d'ailleurs au mois de juin. Je vous conseille d'observer ce joli duo Saturne-Porrima avec de petites jumelles: vous pourrez profiter au mieux du spectacle, noter la différence de teinte et d'éclat des deux astres et suivre l'évolution de cette configuration plutôt rare. Enfin vous saurez tout quand je vous aurai dit que Saturne effectue en ce moment ce que l'on appelle sa boucle de rétrogradation, ce qui la conduit à se déplacer pour un temps vers l'ouest, ainsi que vous pourrez le constater. La planète reprendra son déplacement vers l'est (le plus courant) justement après avoir rejoint Porrima. Oui les planètes déambulent parmi les étoiles, mais c'est bien grâce à l'adoption du système copernicien que l'on a mis un peu d'ordre dans ces trajets en apparence capricieux.

C'est le VENDREDI 13 et SAMEDI 14 MAI que la LUNE gibbeuse a rendez-vous avec le duo Saturne-Porrima. D'une nuit à l'autre la Lune passe de la droite à la gauche du couple et se rapproche de la belle SPICA de la Vierge. C'est peut-être l'occasion de rappeler qu'au cours d'une lunaison la Lune passe toujours près des mêmes étoiles, puisqu'elle se déplace parmi les constellations du zodiaque (où elle retrouve les planètes). Ainsi on ne verra jamais la Lune passer dans la constellation d'Orion ou de la Grande Ourse.

Précisément l'une des constellations du zodiaque est le Cancer, que la Lune vient visiter le LUNDI 9 en passant non loin de l'AMAS de la CRÈCHE. Cette petite nébulosité visible à l'œil nu a été reconnue comme un groupe d'étoiles par les premiers observateurs utilisant la lunette de Galilée (comme Nicolas de Peiresc en Provence et Galilée lui-même à Padoue). Il ne vous reste plus qu'à renouveler la découverte de ces pionniers en pointant une paire de jumelles vers la Lune le soir de ce lundi 9: l'amas de la Crèche se trouve plus haut dans le même champ. La "crèche" désigne à l'origine une mangeoire pour animaux et c'est la raison pour laquelle les deux petites étoiles plus brillantes se situant symétriquement de part et d'autre de l'amas s'appellent Asellus Borealis et Asellus Australis: l'Âne du Nord et l'Âne du Sud. Ce sont deux des étoiles les plus brillantes de cette modeste constellation du Cancer. J'aime bien ce coin de ciel entre les Gémeaux et le Lion.

Revenant au Lion dont l'étoile DENEBOLA marque l'extrémité arrière de l'animal, c'est l'occasion de réviser ce que j'ai appelé le grand CARRÉ DE PRINTEMPS 2011. Outre Denebola les sommets de cette grande figure (ou "astérisme") sont ARCTURUS, SATURNE et COR CAROLI, cette dernière étoile se trouvant sur une perpendiculaire à la queue de la Grande Ourse. Attention simplement au torticolis (un mot créé facétieusement par Rabelais pour dire "cou de travers", tortum collum) si vous admirez ce carré: il est judicieux de se munir d'une chaise longue. Ou de s'allonger par terre! Dans cette position confortable des jumelles vous permettront d'admirer la constellation de la CHEVELURE DE BÉRÉNICE (entre Cor Caroli et Denebola), laquelle, ma foi, porte bien son nom.

Enfin n'oublions pas le spectacle mensuel si merveilleux que tout le monde peut admirer à l'œil nu (et dont la beauté est rehaussée par l'usage de jumelles): celui des croissants lunaires. Le DIMANCHE 1er MAI un mince croissant luit à l'aube, auprès duquel vous pourrez tenter de voir Vénus et Jupiter. Le LUNDI 2 utilisez des jumelles pour tenter de l'apercevoir, 26,5 heures avant la Nouvelle Lune du mardi 3. Le MERCREDI 4 MAI au soir, sur un horizon ouest-nord-ouest parfaitement dégagé, le croissant passe à côté de l'amas des Pléiades et jusqu'au dimanche 8 vous pourrez le voir s'épaissir d'un jour à l'autre. La PLEINE LUNE illumine le ciel le MARDI 17 au-dessus de l'étoile rougeoyante ANTARÈS du Scorpion. En fin de mois, après le SAMEDI 28, le croissant brille le matin, une heure avant le lever du Soleil et en profite pour se placer au-dessus de JUPITER le dimanche 29.

Enfin de enfin, la navette spatiale Endeavour, dont le départ est retardé fin avril par un incident technique, doit décoller en tout début de mois pour rejoindre la Station spatiale internationale. Il est toujours très impressionnant de voir les deux engins se suivre dans le ciel avant l'arrimage final. Pour tenter l'observation (facile s'il fait beau) il faut suivre le mode d'emploi suivant: vérifier d'abord sur le site de la navette
http://www.nasa.gov/mission_pages/shuttle/main/index.html
le jour et l'heure du départ et les horaires de l'arrimage; puis consulter sur le site heavens above
http://www.heavens-above.com/
les heures de passage de l'ISS au-dessus de votre lieu d'observation. Il va y avoir du monde dans l'espace: aux six personnes de l'ISS (dont une femme: Catherine Coleman) vont se rajouter les six de la navette.

LE CHIFFRE DU MOIS: 17 (je reviens sur ce chiffre, déjà donné ici). C'est le nombre de fois qu'il faut multiplier par 10 le temps mis par la lumière pour venir de la Lune (1,3 seconde) pour trouver le temps mis par la lumière pour venir de la frontière de la partie visible de l'Univers, appelée horizon cosmologique (disons une quinzaine de milliards d'années). On calcule alors que si on représente l'Univers à l'échelle de la Terre (disons dix mille kilomètres) notre système Terre-Lune se retrouve de la taille d'un atome (disons un angström)! Autrement dit notre Terre-Lune est à l'Univers ce qu'un atome est à la Terre. Tout ça pour dire que l'insignifiance de notre résidence terrestre dans l'espace cosmique est tellement extrême qu'elle en devient inimaginable. Et incompréhensible.

Bonnes nuits sous les étoiles
Christian

MAI 2011 AU JOUR LE JOUR
Tous les matins à l'aube: Vénus, Mercure, Jupiter, Mars (très difficile sous nos latitudes européennes)
Toutes les nuits: Saturne et le carré de printemps 2011
Au cours du mois: Saturne se rapproche de Porrima et constitue l'un des sommets du "carré de printemps 2011"
Dimanche 1er et lundi 2: le mince croissant de Lune du matin et Vénus
Mardi 3: Nouvelle Lune
Du mercredi 4 au dimanche 8: le croissant lunaire du soir (le 4 à côté des Pléiades)
Lundi 9: le gros croissant lunaire près de l'amas de la Crèche
Vendredi 13 et samedi 14: la Lune va de Saturne à Spica
Mardi 17: la Pleine Lune dans le Scorpion au-dessus d'Antarès
A partir du samedi 28: le croissant lunaire du matin
Dimanche 29: le croissant au-dessus de Jupiter
Mardi 31: Vénus auprès d'un croissant lunaire tout mince à l'horizon est-nord-est (42 heures avant la Nouvelle Lune)

 

 

   

Mes sources d'information