Page d'accueil du site
de Christian Magnan

 
Le ciel du mois (par Christian Magnan)

Nota : si vous désirez mettre ce "ciel du mois" en favori utiliser l'adresse
http://www.lacosmo.com/lecieldumois/lecieldumois.html
La page ainsi adressée vous redirigera automatiquement vers le mois en cours  

LIENS


L'image astronomique du jour


Astronomy Picture of the Day


Le Soleil en direct de SOHO


Le Guide du Ciel


Ciel des Hommes


Images célestes


Le ciel au-dessus de nos têtes (en anglais)

aide à la connexion


Actualité de l'environnement Soleil-Terre (en anglais)


Sky and Telescope (en anglais)


ANPCNE : Association Nationale pour la Protection du Ciel et de l'Environnement Nocturnes



Un astronome professionnel retrace pour vous le cheminement patient de la pensée scientifique moderne, vous guide dans une visite grandiose de l'Univers, vous raconte la folle histoire des étoiles et vous révèle la place de l'espèce humaine dans un cosmos qui ne l'attendait pas.

L'auteur se permet en outre de dénoncer les graves dérives conceptuelles d'une science contemporaine courant à sa perte sous l'effet d'un productivisme effréné.

Voici un ouvrage unique en son genre qui vous donnera à penser!

 

couverture

Paru en novembre 2011

Édité par Guillaume Cannat (amds-edition)
Disponible en commande immédiate
dédicace possible de l'auteur

L'image de couverture représente l'éclipse totale de Soleil du 11 juillet 2010 à l'île de Pâques (cliché de Guillaume Blanchard)


Allez observer le ciel


à l'observatoire d'Aniane



Le ciel de mai 2014

au jour le jour

le chiffre du mois

version imprimable du mois en cours   imprimante
Archives :

Le ciel de 2006 : | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre |
Le ciel de 2007 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre| décembre
Le ciel de 2008 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | début décembre | décembre
Le ciel de 2009 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet| août| septembre | octobre | novembre | décembre
Le ciel de 2010 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin| juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre
Le ciel de 2011 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre
Le ciel de 2012 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre
Le ciel de 2013 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre
Le ciel de 2014 : | janvier | février | mars | avril

Saturne vue par la sonde Cassini
Saturne vue par la sonde Cassini

 

 

Bonjour à toutes, bonjour à tous !

 

Après Jupiter en janvier et Mars en avril, c’est au tour de SATURNE de passer à l’opposition, ouvrant ainsi une période idéale pour l’observer et découvrir ses anneaux somptueux.

Je vous engage vivement à trouver dans les mois à venir une lunette ou un télescope de bonne puissance vous permettant de profiter pleinement du spectacle de Saturne. Certes la planète compte parmi les géantes (avec Jupiter, Uranus et Neptune) mais elle est lointaine, à 1heure1/4 à la vitesse de la lumière, et seul un grossissement de plusieurs dizaines de fois permet d’identifier les ANNEAUX. Les lunettes dont disposait Galilée ne lui avait pas permis de reconnaître la nature des excroissances qu’il voyait autour du disque planétaire et ce n’est que 45 ans plus tard que l’on a compris qu’il s’agissait d’un disque plat entourant la planète se présentant sous diverses inclinaisons. Ces anneaux d’une minceur inimaginable, de l’ordre de la dizaine de mètres pour un diamètre de 150 mille kilomètres, sont composés de cailloux et de blocs de glace réfléchissant la lumière du Soleil. Ce qui leur donne leur aspect fabuleux est la présence de multiples vides (ou divisions) entre les différents anneaux, l’ensemble faisant penser à un gigantesque microsillon.

Comment repérer Saturne ? La planète se trouve dans la constellation de la Balance, dans une région du ciel pauvre en étoiles brillantes, de sorte que son éclat relativement fort (avec une magnitude de 0,1) permet de la distinguer. Puisque c’est le mois de son opposition elle se lève au sud-est quand le Soleil se couche au nord-ouest. Si vous avez un doute sur l’identification de la planète, notez encore qu’elle forme avec ARCTURUS et MARS, levées trois heures plus tôt et situées au-dessus, un vaste triangle pas vraiment équilatéral mais dont les côtés sont comparables en longueur. Redisons encore qu’en tant que planète Saturne scintille moins qu’une étoile. Vous pourrez ainsi la comparer à Arcturus et à Spica. Saturne passe à l’opposition le SAMEDI 10 MAI 2014 et c’est le soir des MARDI 13 ET MERCREDI 14 qu’elle se lève en compagnie d’une Lune toute ronde. Admirez les couleurs rougeâtres et bleu ardoise de l’atmosphère éclairée juste dans votre dos par le Soleil couchant.

Vous avez peut-être suivi la planète MARS dans sa boucle de rétrogradation mais ce mois nous offre une séance de rattrapage pour apprécier le déplacement de Mars par rapport aux étoiles. Nous avons vu la planète rouillée s’éloigner de Spica, en se déplaçant d’est en ouest, et se rapprocher de PORRIMA, étoile de la Vierge de magnitude 3,7 avec laquelle elle sera en conjonction le SAMEDI 3 MAI avec une séparation de 1,4°. C’est le MERCREDI 21 que la planète achève son mouvement rétrograde pour repartir dans le "bon" sens, repasser près de Porrima début juin et retrouver Spica en juillet. Le plaisant de l’histoire, c’est que ces déplacements sont aisément visibles à l’œil nu dans un laps de temps convenable,  de l’ordre de la semaine. La situation est différente dans le cas de Jupiter et Saturne, planètes si lointaines que leur déplacement hebdomadaire est beaucoup plus petit. Profitons de Mars pour réapprendre que les planètes se déplacent parmi les étoiles et n’oublions pas que c’est l’observation et la compréhension de ces mouvements astraux d’allure complexe qui sont à l’origine de la révolution copernicienne. Dans cet aller-retour martien entre Spica et Porrima, la machinerie du ciel se dévoile à nos yeux. Nous pourrons encore admirer l’éclat rougeâtre de Mars auprès de la Lune gibbeuse lors du passage de cette dernière dans la Vierge, les soirs du SAMEDI 10 ET DIMANCHE 11.


Continuons à profiter de la planète JUPITER mais dépêchons-nous car elle va se perdre dans la lumière du couchant au début du mois de juillet. Le gros avantage de Jupiter c’est que l’astre est facile à pointer et à observer. Et que le ballet de ses "lunes" est toujours magnifique. En somme l’observation de Jupiter est gratifiante. Jupiter reste calée dans les Gémeaux, toujours d’un éclat royal avec une magnitude de -2. Elle reçoit la visite du croissant de Lune, deux heures après le coucher du Soleil les soirs du SAMEDI 3 ET DIMANCHE 4. À noter que le dimanche 4 le croissant de Lune va occulter l’étoile Lambda de la constellation des Gémeaux. Vous avez là l’occasion de réaliser une vraie observation, facile mais gratifiante elle aussi, à l’aide de jumelles ou mieux d’une petite lunette. Le spectacle de la disparition de l’étoile à 22h20 et de sa réapparition à 23h09 est magique.

Et les autres planètes, MERCURE et VÉNUS ? On peut les voir ! Vénus est toujours présente dans le ciel du matin. Vous la trouverez sans peine sur l’horizon est à condition que cet horizon soit dégagé dans cette direction car elle reste basse dans le ciel. Elle reçoit la visite d’un beau croissant de Lune le DIMANCHE 25 et le LUNDI 26. Vous pouvez même essayer de suivre le rapprochement de Vénus et de la Lune aux jumelles pendant la journée du dimanche. Le Soleil est loin et il n’y a pas de risque de le viser par inadvertance.

Après être passée derrière le Soleil le 26 avril,MERCURE redevient étoile du soir et sera visible à partir du dimanche 4 mai au ras de l’horizon ouest-nord-ouest. La repérer demande un certain effort (personnellement je me sers de jumelles) mais c’est un grand plaisir de voir l’éclat de ce diamant improbable dans un ciel teinté des couleurs du couchant. On peut suivre la planète jusqu’au 25 mai, date de son élongation maximum par rapport au Soleil mais ensuite elle plonge rapidement vers le Soleil pour passer devant lui le 9 juin.

Au chapitre des fins croissants lunaires, il ne faut pas manquer le soir du JEUDI 1er MAI le spectacle de la Lune en forme de faucille fichée au-dessus de la rouge ALDÉBARAN du Taureau brillant devant l’amas des Hyades. Plus loin sur la droite, les Pléiades sont en train de se coucher. Trente jours plus tard, le soir du SAMEDI 31, le mince croissant de Lune se couche sur l’horizon ouest-nord-ouest, plein de sa féérique lumière cendrée et surplombé par Jupiter et les deux étoiles Castor et Pollux. Un bravo spécial à ceux qui en plus dénicheront Mercure au ras de l’horizon.

Une pluie d’ÉTOILES FILANTES en fin de nuit du VENDREDI 23 AU SAMEDI 24 ? C’est la possibilité qu’évoquent les spécialistes ayant calculé que la Terre va traverser le nuage des débris poussiéreux abandonnés par la comète 209P/LINEAR. Les filantes viendraient de la direction de la constellation de la Girafe, plein nord. La difficulté des prévisions vient en partie de ce que cette comète n’a été découverte qu’en 2004 et que par conséquent les observations à son sujet sont limitées. Si des nouvelles fraiches arrivent, notre "guide du ciel" Guillaume Cannat nous les donnera en temps utile. Allez consulter son blog sur le journal "Le Monde"
http://autourduciel.blog.lemonde.fr/
J’aime bien les étoiles filantes car elles témoignent de ce que le hasard existe bel et bien dans notre vaste monde tandis que, je le constate trop souvent à mon goût, la grande majorité des êtres humains sont allergiques à cette notion et s’acharnent à penser que tout est programmé par avance, s’accordant en cela avec la conception moderne de l’Univers et de l’existence couramment admise. La célébration du hasard, c’était la pensée philo du mois (!)

La durée des nuits raccourcit. Elle passera de 9h45 le 1er mai à 8h40 le 31. Et les étoiles d’été pointent leur nez dès le début de soirée. Voyez arriver le fameux TRIANGLE D’ÉTÉ formé de VÉGA, DENEB et ALTAÏR. Véga se lève au nord-est dès la nuit tombée, accompagné du petit parallélogramme de la constellation de la Lyre, puis suit Deneb, l’un des sommets de la Croix du Cygne sur sa gauche et quatre heures plus tard Altaïr  sur le côté du V majuscule que dessine la constellation de l’Aigle. Une fois le Triangle d’été levé, vous verrez apparaître au sud-est la constellation du SCORPION (l’une des très rares constellations dessinant leur nom) avec sa rougeoyante étoile principale ANTARÈS. Plus au sud, Saturne va bientôt passer le méridien.

LE CHIFFRE DU MOIS : 100 milliards. Un chiffre à ne surtout pas prendre pour argent comptant. Notre Galaxie aurait une masse équivalant à celle de 100 milliards de soleils. Mais tant que l’on continuera à délirer sur l’existence d’une masse pesante invisible nommée matière noire, toute discussion sérieuse sur la masse de la Galaxie est impossible. Alors 10, 100 ou 1000 milliards ? Si elle ne revient pas aux fondamentaux de la physique, la science ne pourra pas donner la réponse. Une misère.

Bonnes nuits sous les étoiles
Christian

MAI 2014 AU JOUR LE JOUR
Au long du mois : Mars vagabonde au voisinage de Porrima
Tous les soirs : Jupiter attend votre visite ; le lever du Triangle d’été
Toute la nuit : magnifique Saturne
Tous les matins : Vénus vous souhaite une bonne journée
À partir du dimanche 4 : Mercure du soir au ras de l’horizon ouest-nord-ouest
Jeudi 1er : le soir à l’ouest-nord-ouest le croissant lunaire au-dessus d’Aldébaran
Jusqu’au lundi 5 : le croissant de Lune du soir et sa fascinante lumière cendrée
Samedi 3 : Mars en conjonction avec Porrima
Samedi 3 et dimanche 4 : le croissant de Lune du soir accompagne Jupiter
Dimanche 4 : de 22h20 à 23h09, occultation d’une étoile par le croissant de Lune
Samedi 10 et dimanche 11 : la Lune gibbeuse passe de Mars à Spica
Mardi 13 et mercredi 14 : la Lune quasiment pleine se lève avec Saturne
Mercredi 14 : Pleine Lune
Mercredi 14 : les Pléiades font leur entrée dans le champ du coronographe LASCO C3 de la sonde SOHO
http://soho.nascom.nasa.gov/data/realtime/c3/512/
Mercredi 21 : Mars est stationnaire dans le ciel et achève sa boucle de rétrogradation
Fin de nuit du vendredi 23 au samedi 24 : une pluie d’étoiles filantes ?
Du vendredi 23 au mardi 27 : le croissant de Lune du matin
Dimanche 25 et lundi 26 : le croissant de Lune du matin passe d’un côté à l’autre de Vénus
Dimanche 25 : Mercure est à son élongation maximale, à 22,7° du Soleil
Mercredi 28 : Nouvelle Lune
Vendredi 30 : saurez-vous trouver le très fin croissant lunaire de 50 heures à l’ouest-nord-ouest ?
Samedi 31 : le fin croissant lunaire du soir sous Jupiter


   

Mes sources d'information