Page d'accueil du site
de Christian Magnan

 
Le ciel du mois (par Christian Magnan)

Nota : si vous désirez mettre ce "ciel du mois" en favori utiliser l'adresse
http://www.lacosmo.com/lecieldumois/lecieldumois.html
La page ainsi adressée vous redirigera automatiquement vers le mois en cours  

LIENS


L'image astronomique du jour


Astronomy Picture of the Day


Le Soleil en direct de SOHO


Le Guide du Ciel


Ciel des Hommes


Images célestes


Le ciel au-dessus de nos têtes (en anglais)

aide à la connexion


Actualité de l'environnement Soleil-Terre (en anglais)


Sky and Telescope (en anglais)


ANPCNE : Association Nationale pour la Protection du Ciel et de l'Environnement Nocturnes



Un astronome professionnel retrace pour vous le cheminement patient de la pensée scientifique moderne, vous guide dans une visite grandiose de l'Univers, vous raconte la folle histoire des étoiles et vous révèle la place de l'espèce humaine dans un cosmos qui ne l'attendait pas.

L'auteur se permet en outre de dénoncer les graves dérives conceptuelles d'une science contemporaine courant à sa perte sous l'effet d'un productivisme effréné.

Voici un ouvrage unique en son genre qui vous donnera à penser!

 

couverture

Paru en juin 2014

Édité par Guillaume Cannat (amds-edition)
Disponible en commande immédiate
dédicace possible de l'auteur

L'image de couverture représente l'éclipse totale de Soleil du 11 juillet 2010 à l'île de Pâques (cliché de Guillaume Blanchard)


Allez observer le ciel


à l'observatoire d'Aniane



Le ciel de mai 2015

au jour le jour

le chiffre du mois

version imprimable du mois en cours pour apposer sur son frigo   imprimante
Archives :

Le ciel de 2006 : | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre |
Le ciel de 2007 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre| décembre
Le ciel de 2008 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | début décembre | décembre
Le ciel de 2009 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet| août| septembre | octobre | novembre | décembre
Le ciel de 2010 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin| juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre
Le ciel de 2011 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre
Le ciel de 2012 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre
Le ciel de 2013 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre
Le ciel de 2014 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre
Le ciel de 2015 : | janvier | février< | mars | avril

éclipse de Soleil 2015
L'ombre de la Terre et
la ceinture de Vénus

 

 

Bonjour à toutes, bonjour à tous !

 

Nous allons perdre encore 1 heure de nuit au fil de ce mois de MAI 2015. Pour profiter des heures nocturnes qui restent et préparer au mieux nos observations voici le programme des réjouissances.

Si nuages ou pluies vous ont empêchés le mois dernier d’assister au retour de la planète MERCURE au crépuscule, le début de ce mois de mai nous offre une nouvelle chance d’admirer cet astre discret et pourtant si captivant par son éclat secret. Cherchez la planète le soir sur un horizon ouest-nord-ouest une heure et demie après le coucher du Soleil. Comme Mercure reste basse sur l’horizon (c’est son sort de planète la plus proche du Soleil) il faut impérativement choisir un site offrant une vue parfaitement dégagé. En s’aidant de jumelles et si les circonstances s’y prêtent l’observation est facile et selon moi gratifiante car on n’imagine pas découvrir une telle "étoile" perdue dans les lumières du couchant. Le VENDREDI 1er MAI Mercure nous offre un splendide rendez-vous avec les PLÉIADES. Les soirs suivants elle continuera à prendre de la hauteur pour atteindre son élongation maximale le JEUDI 7. Très difficile à repérer après le 15 elle va ensuite tomber vers le Soleil (en position apparente !) devant lequel elle passera  le SAMEDI 30. Cette conjonction est évidemment inobservable à l’œil nu mais le passage de Mercure d’un côté à l’autre du Soleil peut être suivi du 25 mai au 5 juin dans le champ du coronographe LASCO C3 de la sonde SOHO
http://soho.nascom.nasa.gov/data/realtime/c3/512/

Vous avez aimé le rapprochement entre VÉNUS et le croissant lunaire du soir du mois dernier ? Vous adorerez le passage d’un magnifique croissant empli de sa lumière cendrée au large de l’éclatante planète du MERCREDI 20 au VENDREDI 22. Certes il se trouve que la conjonction n’est pas serrée, puisque les deux astres vont se trouver au plus près à 8° l’un de l’autre le 21, mais le rapprochement entre le globe lunaire auquel la lumière cendrée donne un relief saisissant et la planète à l’éclat incroyable a de quoi nous impressionner. Quitte à faire un petit déplacement, gagnez un endroit où un ciel dégagé vous fournira l’espace propre à mettre en valeur la grandeur du spectacle.

Les semaines et les mois passent et tout tourne dans le système solaire. Si nous avons vu la planète géante JUPITER passer à l’opposition début février et nous faire profiter de sa vive lumière tous les soirs, ce mois de mai marque la fin de la bonne période favorable à son observation et la préparation de son départ du ciel. En effet le LUNDI 4 MAI Jupiter passe en quadrature, ce qui signifie qu’elle sera en position de premier quartier de Lune, sa position apparente ne faisant plus avec celle du  Soleil les 180° de son opposition mais la moitié, soit 90°. Que Jupiter se rapproche du Soleil, nous pourrons le constater les SAMEDI 23 et DIMANCHE 24 car à ces dates c’est bien dans le ciel du crépuscule que la planète géante accueillera le quartier de Lune au-dessus de l’horizon ouest. Le 23 la Lune est dans le Cancer et c’est l’occasion de retrouver une nouvelle fois aux jumelles dans cette constellation peu évidente l’AMAS DE LA CRÈCHE à gauche de notre satellite. Le DIMANCHE 31 il sera intéressant de mesurer le trajet apparent accompli par Jupiter vers le Soleil en notant la présence à moins de 22° de la planète VÉNUS. Mais en réalité le rapprochement avec Vénus ne fait que commencer. En effet au mois de juin nous allons pouvoir revenir admirer ce magnifique couple chaque soir où le temps le permet et assister à la formation très spectaculaire d’un véritable astre double. Entre ce 31 mai et le 30 juin à venir, la distance entre nos deux joyaux célestes sera divisée par 60 !

Si Jupiter nous quitte après son show, c’est au tour de SATURNE d’entrer en scène. La planète aux anneaux passe à l’opposition (en position de Pleine Lune) le SAMEDI 23 et nous savons que cette circonstance signale une période particulièrement propice aux observations. En effet, se levant quand le Soleil se couche, la planète est visible toute la nuit et d’autre part sa distance à la Terre est minimale (tout de même 1,34 milliards de kilomètres), ce qui permet à son diamètre apparent de prendre des valeurs maximales. Malheureusement  dans le cas présent il faut tempérer ce bel optimisme car la planète reste misérablement proche de l’horizon, culminant à seulement 25° de hauteur, illustrant le fait que les planètes d’été sont peu spectaculaires car voisines des basses couches de l’atmosphère. Néanmoins la découverte des anneaux, possible seulement à travers un instrument pouvant grossir une cinquantaine de fois, est toujours une source d’émerveillement. Comme les soirées d’observation pour grand public organisées par les clubs d’astronomie sont fréquentes en été, ne manquez pas d’en profiter. Je vous signale à ce propos qu’en mai et dans les mois à venir des rencontres pour astronomes amateurs confirmés ou néophytes se déroulent çà et là en France. Tenez-vous au courant localement ou consultez l’agenda des manifestations que présente "afanet.fr", le site de l’AFA (Association Française d’Astronomie).

Puisque la planète passe à l’opposition, nous retrouverons comme il se doit Saturne près de la Pleine Lune les LUNDI 4 ET MARDI 5 à la fin du crépuscule et nous pourrons suivre leur traversée du ciel toute la nuit. Le lever de ces deux astres sur l’horizon est l’occasion rêvée d’observer ce que l’on appelle communément la CEINTURE DE VÉNUS, cette bande de teinte rosée située au-dessus la bande sombre située dans l’ombre de la Terre au coucher du Soleil. Je détaille. Dans un ciel pur, si possible en altitude, en se tournant vers le côté opposé au Soleil couchant, donc vers l’est, on peut voir une bande gris-bleu obscurcir peu à peu le ciel : c’est l’ombre de la Terre sur l’atmosphère. Apparaît ensuite la lueur rosée de la ceinture de Vénus représentant cette fois la lumière du Soleil couchant (donc de couleur rouge) rétrodiffusée par les particules de la même atmosphère. Ce spectacle dure peu de temps, disons une petite dizaine de minutes, et c’est l’une des raisons pour lesquelles il est peu connu, mais il mérite vraiment que l’on s’y arrête, à la fois pour le faste des couleurs déployées et pour sa signification astronomique. L’année 2015 a été déclarée Année internationale de la lumière par l’UNESCO  et les arches opposées au Soleil couchant en sont une splendide célébration naturelle. Vous pourrez trouver sur la Toile des détails concernant les manifestations liées à cette Année de la lumière et constater que l’astronomie en constitue sans surprise l’un des thèmes privilégiés.

Comment s’y retrouver dans le ciel du Printemps ? Quand on est perdu, on peut toujours pointer ARCTURUS, l’étoile qui conduit de loin le cortège des étoiles d’été. De couleur légèrement orangée c’est l’étoile la plus brillante du ciel de printemps qui scintille haut dans le ciel sur l’horizon est en début de nuit. Pour vérifier qu’il s’agit de la bonne étoile, vous savez qu’on trouve Arcturus en prolongeant la courbe de la queue de la casserole de la Grande Ourse. Impossible de se tromper. En continuant le prolongement, on tombe sur SPICA de la Vierge, cette belle étoile d’un blanc bleuté dont nous parlons souvent car, se situant sur l’écliptique, elle reçoit systématiquement la visite de la Lune et des planètes du système solaire. Ainsi le VENDREDI 29 MAI la Lune se trouvera juste au-dessus de notre Spica, créant un joli tableau céleste. On pourra en profiter pour découvrir en dessous et sur la droite la constellation peu connue du CORBEAU, dont les étoiles modestement brillantes forment un quadrilatère irrégulier facilement reconnaissable. Plus haut que Spica et sur sa droite on retrouve la constellation du LION, située elle aussi sur l’écliptique, et à côté de laquelle se trouve en ce moment la planète Jupiter (elle sise dans le Cancer). RÉGULUS marque l’avant du Lion et DENEBOLA, moins brillante, l’arrière. On peut remarquer que les trois étoiles Arcturus, Spica et Denebola forment un triangle équilatéral, un triangle que l’on peut compléter vers le haut en losange à condition de rajouter COR CAROLI, un astre bleuté que l’on trouve à l’aplomb de la queue de la Casserole. Nous avons sous les yeux le LOSANGE DE PRINTEMPS, formé donc de ARCTURUS, SPICA, DENEBOLA et COR CAROLI. Cette région du ciel abrite le pôle galactique, vers lequel pointe l’axe de rotation de notre Galaxie, et constitue une région du ciel relativement transparente, en opposition avec les régions situées près de la Voie Lactée. C’est dans cette direction que sont effectués les sondages les plus profonds de l’Univers. En somme, comme je le disais il y a deux mois, le Losange de printemps est une fenêtre ouverte sur l’Univers. Par nuit noire, à l’œil nu ou à travers des jumelles, cette région abrite encore un véritable ruissellement d’étoiles auquel on a donné le nom de CHEVELURE DE BÉRÉNICE. Enfin après celles de printemps les étoiles d’été pointent le bout de leur nez avec en tête la fameuse VÉGA de la Lyre, radieuse étoile d’éclat comparable à celui d’Arcturus qui se lève sur l’horizon nord-est.

LE CHIFFRE DU MOIS : 400, 400 mille, 400 millions. 400 kilomètres, c’est l’altitude de la Station Spatiale Internationale, qui tourne autour de la Terre en environ 1 heure et demie et qui abrite des astronautes, en ce moment  au nombre de 6, dont une femme. Cet engin spatial habité se situe vraiment au "ras des pâquerettes" si on compare sa distance à la Terre à celle de la Lune (400 mille kilomètres) ou de Mars (en gros 400 millions de kilomètres en ce moment). L’exploration de l’espace par des engins habités serait-elle impossible ?

Bonnes nuits sous les étoiles !
Christian

MAI 2015 AU JOUR LE JOUR
Tous les soirs : Vénus parade à l’ouest ; Véga de la Lyre se lève de plus en plus tôt au nord-est
Tous les soirs au coucher de Soleil : si le temps et le ciel le permettent, l’ombre de la Terre à l’est et "la ceinture de Vénus" au-dessus
Vendredi 1er : au crépuscule à l’ouest-nord-ouest Mercure flirte avec les Pléiades (jumelles conseillées sur un horizon dégagé)
Lundi 4 : Jupiter en quadrature à l’est du Soleil, ce qui marque la fin de la fenêtre d’observation la plus favorable
Lundi 4 : la Pleine Lune se lève dans la "ceinture de Vénus" au-dessus de l’ombre de la Terre
Mardi 5 : après leur lever à l’est-sud-est Saturne et la Lune naviguent de conserve toute la nuit
Jeudi 7 : Mercure à son élongation maximale à 21° du Soleil
Du vendredi 8 au dimanche 10 : Ciel en fête à Toulouse avec observations place du Capitole
Jeudi 14 : pour l’Ascension n’y aurait-il pas quelque rencontre d’astronomes amateurs par chez vous ?
Du mardi 12 au samedi 16 : le croissant lunaire du matin
Lundi 18 : Nouvelle Lune et nuits noires autour de cette date
Du mardi 19 au dimanche 24 : le croissant lunaire du soir et sa lumière cendrée
Du mercredi 20 au vendredi 22 : la Lune en croissant passe au large de Vénus
Jeudi 21 : le soir magnifique conjonction entre Vénus et le croissant lunaire
Samedi 23 : Saturne passe à l’opposition
Samedi 23 et dimanche 24 : à l’ouest au crépuscule, le quartier lunaire passe d’un côté à l’autre de Jupiter
Du lundi 25 au vendredi 5 juin : passage de Mercure dans le champ LASCO C3 de la sonde SOHO
Vendredi 29 : quelle est cette étoile juste en dessous de la Lune ? Spica de la Vierge
Samedi 30 : Mercure en conjonction inférieure
Dimanche 31 : Jupiter et Vénus à moins de 22 degrés d’écart vont se rapprocher inexorablement l’une de l’autre au cours du mois de juin



   

Mes sources d'information