Page d'accueil du site
de Christian Magnan

 
Le ciel du mois (par Christian Magnan)
 

LIENS


Page d'accueil du GRAAL


L'image astronomique du jour


Astronomy Picture of the Day


Le Soleil en direct de SOHO


Le Guide du Ciel


Ciel des Hommes


Images célestes


Le ciel au-dessus de nos têtes (en anglais)

aide à la connexion


Actualité de l'environnement Soleil-Terre (en anglais)


Sky and Telescope (en anglais)


ANPCNE : Association Nationale pour la Protection du Ciel et de l'Environnement Nocturnes


 

Le ciel de juin 2009

au jour le jour

version imprimable du mois en cours   imprimante
Archives :

Le ciel de 2006 : | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre |
Le ciel de 2007 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre| décembre
Le ciel de 2008 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | début décembre | décembre
Le ciel de 2009 : | janvier | février | mars | avril | mai

Le télescope spatial Hubble réparé
Le télescope spatial Hubble réparé

 

 

Bonjour à toutes, bonjour à tous !

 

LA LUNE

Le mois de mai se termine avec de magnifiques croissants de Lune du soir: j'espère que vous aurez pu en profiter dans le crépuscule aux odeurs d'été propice aux sorties dans la campagne. Continuons à suivre la Lune dans son cycle perpétuel, Lune "toujours changeante, tantôt croissante, tantôt décroissante" (la Destinée lui étant en cela comparable, comme le disent les "Carmina Burana"). Voir
http://maddingue.free.fr/carmina-burana/cb-by-Orff.fr.html#26
http://www.dailymotion.com/video/xn7ce_carl-orff-carmina-burana-ozawa_music

En tournant autour de la Terre, notre astre compagnon fait le tour du ciel en un peu moins d'un mois et traverse successivement les constellations du zodiaque en rendant visite à toutes les planètes. La nuit du MERCREDI 3 JUIN 2009 il croisera la belle SPICA de la Vierge. Vous pourrez remarquer sur la droite, un peu plus bas, une constellation peu connue mais qui attire l'attention par sa forme caractéristique de quadrilatère irrégulier: il s'agit du Corbeau.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Corbeau_(constellation)
Un pays de plus dans votre atlas du ciel.

Dans la nuit du SAMEDI 6 au DIMANCHE 7 JUIN la Lune quasi pleine passe à côté de l'étoile à l'éclat rougeoyant  ANTARÈS  (dont le nom signifie, vous vous en souvenez, "rivale de Mars") du Scorpion. Il sera utile d'utiliser des jumelles pour distinguer les étoiles dans la clarté éblouissante de la Lune. La constellation du SCORPION
http://fr.wikipedia.org/wiki/Scorpion_(constellation)
est le petit cadeau que nous offre le ciel ce mois-ci car elle se lève avant minuit et annonce on ne peut mieux la magnificence des ciels d'été. Elle marque en effet avec le Sagittaire voisin la direction du centre de notre Galaxie, à partir de laquelle s'élève sur l'horizon la Voie Lactée, la merveille des ciels des mois à venir. Une autre caractéristique anecdotique du Scorpion est que la constellation peut évoquer l'animal dont elle porte le nom (ce qui est exceptionnel!), avec ses pinces et sa queue venimeuse.

La nuit suivante du DIMANCHE 7 au LUNDI 8 se produit la PLEINE LUNE. Elle franchira le méridien à la plus basse hauteur de l'année, à savoir environ 20° à Montpellier. Cette situation est facile à comprendre: en été le pôle nord de la Terre est penché vers le Soleil et par conséquent l'horizon sud "monte" vers la Pleine Lune, opposée au Soleil. Un schéma peut peut-être aider à visualiser les choses

pleine lune de juin
En hiver c'est la même chose sauf que c'est tout le contraire
http://www.lacosmo.com/lecieldumois/images/pareilcontraire.jpg
la Pleine Lune est alors très haut dans le ciel.

Remarque: cela ne signifie pas que la Lune est toujours basse dans le ciel en cette saison. Au contraire, le LUNDI 1ER JUIN elle sera particulièrement bien placée, à quelque 40° au-dessus de l'horizon vers 22 heures, et ceux qui disposent d'un petit instrument auront certainement de grandes joies à observer les cratères, les mers et les montagnes qui couvrent sa surface. N'hésitez pas. La beauté de ce spectacle à suscité chez maints astronomes en herbe leur vocation future.

Après la Pleine Lune viennent peu à peu les CROISSANTS LUNAIRES DU MATIN, dont l'observation réclame en cette saison des levers assez précoces (mais il est peut-être possible de se recoucher?). Le ciel du matin est riche de deux astres brillants,  malheureusement assez bas sur l'horizon. JUPITER resplendit vers le sud-est tandis que VÉNUS nous éblouit de son éclat insolent (façon de parler) vers l'est-nord-est. Le matin des SAMEDI 13 et DIMANCHE 14 JUIN, notre Lune rencontre Jupiter. Le matin du VENDREDI 19 et SAMEDI 20 un splendide rendez-vous entre un croissant lunaire, Vénus et Mars nous attend une heure et demie avant le lever du Soleil (ce qui nous met vers 4h30 à Montpellier). VÉNUS étincelle dans un ciel déjà pâlissant et un mince croissant de Lune orné de sa discrète lumière cendrée décore magnifiquement la scène. Il vous faudra sans doute une paire de jumelles pour dénicher MARS tout à côté de Vénus et apercevoir peut-être l'amas des Pléiades au ras de l'horizon sur la gauche. Le lendemain matin du DIMANCHE 21 le croissant encore aminci sera situé cette fois à gauche de l'amas des Pléiades mais sera bien visible avec des jumelles (si le ciel est de bonne qualité). La surprise sera de voir se lever en dernier la planète MERCURE, avec une belle magnitude de -0,2. C'est toujours un vrai bonheur d'admirer ce point brillant perçant un ciel déjà coloré de jour. Cependant l'observation reste un peu difficile et réclame impérativement un horizon dégagé et de bonnes conditions météorologiques.

Après la Nouvelle Lune du lundi 22 juin, le cycle lunaire recommence avec les CROISSANTS DU SOIR, dès le mercredi 24. Le SAMEDI 27 JUIN le croissant de Lune, déjà bien épais, croise SATURNE. Cette rencontre marque d'ailleurs la fin de la période de visibilité de la planète aux anneaux car la direction dans laquelle nous la voyons va devenir trop proche de la direction du Soleil. Si vous voulez encore observer Saturne il vous faut donc profiter de ce mois de juin. Après il faudra attendre les mois d'octobre-novembre.

L'ÉTÉ

Le DIMANCHE 21 JUIN, c'est le jour de la fête de la musique, et aussi celui du solstice de juin, jour le plus long de l'année dans notre hémisphère nord. C'est le jour où (toujours dans notre hémisphère) le Soleil est le plus haut sur l'horizon lorsqu'il passe au sud (instant correspondant par définition au midi solaire). À Montpellier il sera par exemple à  70° de hauteur, contre  23° le 21 décembre.  Si on photographie le Soleil à  la même heure civile (celle donnée par une montre) pendant une année on obtient la courbe, que je trouve fascinante, appelée analemme
http://fr.wikipedia.org/wiki/Analemme
http://www.cidehom.com/apod.php?_date=070617
Sur cette courbe, le déplacement horizontal correspond au décalage entre l'heure donnée par un cadran solaire et celle donnée par une horloge. Les extrémités haute et basse de la courbe correspondent aux solstices, là où le Soleil est en quelque sorte à l'arrêt, avant de remonter ou redescendre. C'est de là que vient le mot "solstice" (de sol "soleil" et stare "s'arrêter").
Après le solstice, le Soleil va se décaler de jour en jour sur l'horizon est en se levant de plus en plus vers le sud. Et à midi l'astre du jour sera chaque jour un peu plus bas. Les nuits vont rallonger, ce qui est une bonne nouvelle pour les fervent-e-s des étoiles.

Les étoiles d'été arrivent, nous l'avons dit à propos de la constellation du Scorpion. Mais la figure emblématique de la saison est le fameux TRIANGLE D'ÉTÉ, immense triangle isocèle formé de VÉGA (de la Lyre), DENEB (du Cygne) et ALTAÏR (de l'Aigle). Apprenez à repérer ces trois étoiles brillantes en début de nuit à l'est. Véga est la plus haute, et la plus brillante, à l'est, accompagné d'un petit losange bien reconnaissable. Deneb se lève à gauche de Véga, plus bas, et marque le sommet de l'immense croix sur laquelle l'imagination peut dessiner un cygne en plein vol. Enfin à droite Altaïr ferme le triangle d'été: elle fait partie de la constellation de l'Aigle, laquelle dessine un V caractéristique (ne pas confondre avec le V du Taureau, ni Altaïr avec Aldébaran).

Profitez de ces trois étoiles brillantes, et d'autres telles qu'Arcturus (qui resplendit très haut dans le ciel en cette saison) ou Antarès, pour noter les différences de couleur entre elles. L'intérêt de l'observation n'est pas seulement esthétique car la couleur d'une étoile est une indication de sa température de surface. Plus l'étoile est chaude, plus sa lumière tend vers le bleu. Plus elle est "froide" (disons à partir de 4000°C), plus sa couleur tourne au rouge. Ainsi Véga, avec ses 10000° apparaît bleue tandis qu'Antarès avec des 3300° est rouge. Entre les deux une étoile telle qu'Arcturus, avec quelque 4300° est plutôt jaune. À vous de juger
Je m'empresse de préciser que la température d'une étoile en son centre est beaucoup plus élevée qu'en surface. L'astre doit atteindre des températures internes de l'ordre de la dizaine de millions de degrés au minimum pour que puissent s'amorcer les réactions nucléaires propres à fournir l'énergie capable de les faire briller pendant des milliards d'années.

Enfin les soirées d'été sont propices aux sorties et il faut en profiter pour faire des escapades à la recherche d'endroits protégés de la pollution lumineuse qui envahit nos cieux.
http://anpcen.fr
Nous sommes vraiment privés d'étoiles et c'est toujours un bonheur intense que de retrouver la beauté et la richesse perdues d'un ciel noir. Sans espérer trouver dans nos régions des conditions semblables à celles d'un désert, un ciel bien protégé de lumières artificielles est déjà source de profondes satisfactions. À nous de jouer, quitte à faire quelques kilomètres pour dénicher un coin favorable. C'est la belle saison.

Bonnes nuits sous les étoiles
Christian

JUIN 2009 AU JOUR LE JOUR
Tous les soirs: le lever du triangle d'été (Véga, Deneb, Altaïr) et du Scorpion
Lundi 1er: les meilleures conditions pour observer la Lune à travers un petit instrument
Mercredi 3: la Lune à côté de Spica
Samedi 6 et dimanche 7: la Lune près d'Antarès du Scorpion et Pleine Lune la plus basse de l'année
Samedi 13 et dimanche 14: rencontre de la Lune et de Jupiter
Du jeudi 18 au dimanche 21: le croissant lunaire du matin
Vendredi 19 et samedi 20: à l'aube, le trio Lune, Vénus et Mars
Dimanche 21: un mince croissant de Lune entre Mercure et les Pléiades (jumelles)
Dimanche 21: solstice d'été
Du mercredi 24 au samedi 27: le croissant lunaire du soir
Samedi 27 juin: adieu à Saturne, en conjonction avec la Lune

   

Mes sources d'information