Page d'accueil du site
de Christian Magnan

 
Le ciel du mois (par Christian Magnan)
 

LIENS


Page d'accueil du GRAAL


L'image astronomique du jour


Astronomy Picture of the Day


Le Soleil en direct de SOHO


Le Guide du Ciel


Ciel des Hommes


Images célestes


Le ciel au-dessus de nos têtes (en anglais)

aide à la connexion


Actualité de l'environnement Soleil-Terre (en anglais)


Sky and Telescope (en anglais)


ANPCNE : Association Nationale pour la Protection du Ciel et de l'Environnement Nocturnes


 

Le ciel de juin 2011

au jour le jour

le chiffre du mois

version imprimable du mois en cours   imprimante
Archives :

Le ciel de 2006 : | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre |
Le ciel de 2007 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre| décembre
Le ciel de 2008 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | début décembre | décembre
Le ciel de 2009 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet| août| septembre | octobre | novembre | décembre
Le ciel de 2010 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin| juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre
Le ciel de 2011 : | janvier | février | mars | avril | mai

Galilée
La Ceinture de Vénus

 

 

Bonjour à toutes, bonjour à tous !

 

C'est la surprise du mois: le ciel nous réserve une ÉCLIPSE TOTALE DE LUNE le soir du MERCREDI 15 JUIN 2011. Notre satellite va passer dans l'ombre de la Terre, ce qui indique que celle-ci est située entre le Soleil et la Lune: une éclipse de Lune se produit forcément à la Pleine Lune (si tout tournait parfaitement rond, une telle éclipse se produirait à chaque Pleine Lune; mais par nature la nature n'est pas parfaite). Ainsi le mercredi 15 au soir lorsque le Soleil se couchera la Lune se lèvera. Le ciel ne sera donc pas encore très sombre mais nous devrions assister à un formidable FESTIVAL DE COULEURS. En France, quand la Lune se hissera sur l'horizon sud-est (façon de parler: dans la réalité c'est l'horizon qui s'abaisse) elle sera déjà presque totalement, voire totalement, éclipsée. Profitez de l'occasion pour observer à ce lever un phénomène naturel étonnant, peu connu: l'arche anticrépusculaire (ou CEINTURE DE VÉNUS). Cette bande gris-bleu bordée de rose est la projection sur les couches basses de l'atmosphère de l'ombre de la Terre. N'est-il pas fantastique de pouvoir percevoir l'ombre de notre planète à la fois sur notre propre atmosphère et sur la Lune (à quatre cent mille kilomètres)?

Conseils: vérifiez l'heure de lever de la Lune (ou surveillez le coucher du Soleil: facile!). Vous pouvez pour cela aller sur le site heavens above
http://www.heavens-above.com/
Le 15 la Lune se lève à 21h20 à Montpellier et 21h48 à Paris. Choisissez un site dégagé vers le sud-est, vous donnant si possible accès à un horizon de zéro degré de hauteur (si on peut dire!). Selon la région de France vous aurez la possibilité soit de monter en altitude, soit de vous rendre en bord de mer. Plus le ciel sera pur, plus les couleurs seront riches. N'hésitez surtout pas à parcourir des dizaines de kilomètres pour atteindre un site convenable choisi à l'avance. Une éclipse de Lune s'observe à l'œil nu mais l'instrument idéal reste une paire de jumelles, si possible fixées sur un trépied, permettant de saisir plus de détails dans la coloration de la Lune.

La chance avec une éclipse de Lune, par rapport à une éclipse de Soleil rapide, est de pouvoir suivre tranquillement le phénomène et de savourer le jeu magnifique de couleurs d'abord pendant la totalité (laquelle va durer plus de cent minutes, ce qui en fait l'une des plus longues de ces cent dernières années, à seulement sept minutes du maximum théorique de durée) avec un maximum d'obscurité à 22h13 puis à partir de 23h03 durant la sortie progressive de l'ombre. La fin de l'éclipse étant pour minuit, nous avons une soirée fabuleuse en perspective. La fantastique coloration de la Lune est due aux rayons solaires qui traversent l'atmosphère de la Terre et que les sélénites scotchés devant le phénomène contemplent au bord du disque terrestre comme une couronne magique teintée de jaune, orangé, vert ou bleu. Les différentes couleurs proviennent des différentes couches atmosphériques traversées, depuis la basse atmosphère jusqu'à la couche d'ozone. Magique: que les fées de la météo ne nous la jouent pas pestes!

Encore un détail: les sélénites voient le Soleil passer derrière la Terre et non la Terre passer devant le Soleil. En effet vue de la surface de la Lune la Terre est fixe dans le ciel (à quelque chose près!) et c'est le Soleil qui se déplace. Ainsi tandis que le Soleil se lève et se couche en suivant le rythme de la lunaison sur quelque 29 jours la Terre reste sagement en place. Simplement les sélénites voient les villes défiler devant eux sur un cycle de 24 heures et ont su bien avant Galilée que la Terre tournait sur elle-même. Le 15 juin à 21h20 ils verront Montpellier apparaître au bord du disque: coucou! Mais les habitants terrestres que les sélénites ne verront pas pendant l'éclipse (comme par exemple ceux de l'Amérique du Nord) ne profiteront pas non plus de leur côté du spectacle de l'éclipse.

La deuxième surprise du mois est le RETOUR dans le ciel de la planète JUPITER. Si vous admirez les étoiles le matin avant le lever du Soleil (je sais, c'est tôt!), genre 5h à Montpellier, dans la fraicheur de l'aube, vous tomberez à l'est sur un astre très brillant. Est-ce Vénus, l'étoile du Berger? Non, il s'agit bien de Jupiter. Heureux événement: il redevient possible d'observer la planète et le ballet incessamment renouvelé de ses quatre satellites Io, Europe, Ganymède et Callisto. Je redis qu'un petit instrument (et même des jumelles grossissant au moins huit fois) suffit à voir les satellites. Avec un grossissement d'un trentaine de fois le tableau est saisissant. La configuration des satellites est toujours différente. Au matin du MARDI 21 JUIN, IO et EUROPE formeront une belle paire au bord du disque jovien. Et ne manquez pas non plus le rendez-vous de JUPITER avec le CROISSANT LUNAIRE le MATIN du DIMANCHE 26.

La planète SATURNE reste en très bonne place pour être observée: il faut en profiter. La (re)découverte de ses anneaux est toujours une source d'émerveillement. Profitez de séances publiques d'observation ou d'autres occasions pour jeter un œil sur cet astre merveilleux. Ce mois-ci la planète géante est facile à trouver dans le ciel car elle est tout près d'une étoile de la constellation de la Vierge appelée Porrima (du nom d'une divinité romaine spécialisée en prophétie, une discipline qui n'a pas disparu) et l'astre double ainsi créé est immédiatement identifiable haut sur l'horizon sud. A gauche du DUO PORRIMA-SATURNE se trouve SPICA l'étoile la plus brillante de la Vierge, à peu près aussi lumineuse que Saturne. Au-dessus trône ARCTURUS qui constitue le sommet d'un grand triangle isocèle dont la base est formée de Spica et Saturne: une magnifique figure céleste du mois. Saturne est au plus près de Porrima en gros jusqu'à la mi-juin puis commencera tout doucement à s'en éloigner pour reprendre sa course apparente ordinaire parmi les étoiles vers l'est. Ce déplacement est visible pour tout un chacun à condition d'observer l'astre régulièrement et de noter sa position par rapport à Porrima. Pour la beauté de la scène notez précieusement la nuit du VENDREDI 10 JUIN lorsque la Lune gibbeuse croissante formera avec Spica et Saturne-Porrima un splendide triangle.

Le MARDI 21 JUIN, jour de la fête de la musique, marque le solstice de juin et indique le début de l'été dans l'hémisphère nord. Chez nous le Soleil est au plus haut de l'année à midi (solaire) et marque un temps d'arrêt dans le ciel (d'où le nom de solstice: de sol, soleil , et stare, s'arrêter) avant de redescendre jour après jour (à midi) jusqu'au solstice de décembre. C'est encore le jour où le Soleil se lève le plus au nord (sur le côté est, évidemment). Vous pourrez remarquer qu'à partir du 21 juin la position de ce Soleil à son lever se décalera chaque jour vers le sud. En gros le Soleil se lève au nord-est au solstice de juin et au sud-est au solstice de décembre. Enfin vous savez que la date du solstice est celle où le jour est le plus long. Chouette pour les fervent-e-s des étoiles: les nuits vont se remettre à rallonger pour atteindre une durée décente aux grandes vacances.

Que l'été arrive se constate le soir sur le ciel du côté est car on y voit les étoiles de l'été se lever de plus en plus tôt au fil des nuits. La brillante VÉGA apparaît la première au nord-est, accompagnée du petit losange dessinant la constellation de la Lyre. Puis lui succèdent DENEB de la constellation du Cygne (formant une immense croix) au nord-nord-est et ALTAÏR de l'Aigle (formant un V majuscule) à l'est. Ces trois étoiles constituent le fameux triangle d'été, le pont aux ânes (!) de tout astronome amateur, mais nous aurons l'occasion d'en reparler les mois suivants.

N'oubliez pas de surveiller le croissant de Lune. Le JEUDI 2 ce sera un petit défi (jouable) de repérer un croissant d'une finesse extrême à l'ouest-nord-ouest une vingtaine de minutes après le coucher du Soleil (jumelles conseillées). Puis le croissant se laissera admirer jusqu'au lundi 6, s'épaississant d'un soir sur l'autre. En fin de lunaison on pourra observer le croissant du matin à partir du DIMANCHE 26. Notez en particulier le rendez-vous avec les Pléiades du MARDI 28. Une splendide observation se présente le MATIN du JEUDI 30 JUIN, une quarantaine de minutes avant le lever du Soleil (soit vers 5h20 à Montpellier) avec le rapprochement entre un très fin croissant et LA PLANÈTE VÉNUS. Aidez-vous impérativement de jumelles pour dénicher les astres au-dessus de l'horizon est-nord-est.

Enfin le MARDI 14 JUIN au soir la Lune passera à côté d'ANTARÈS, l'étoile la plus brillante de la constellation du Scorpion. Cette étoile rouge semble vouloir rivaliser avec la planète Mars, d'où son nom (anti-Arès, Arès étant le nom grec du dieu de la guerre). C'est une étoile supergéante de taille monstrueuse qui explosera sans doute un jour ou l'autre sous forme de supernova, devenant alors un astre aussi lumineux que la Pleine Lune. À vrai dire elle a peut-être déjà explosé mais de toutes façons nous ne pouvons voir l'explosion que quelque six cents ans après son occurrence, le temps que la lumière de l'étoile parcoure le trajet jusqu'à la Terre. Il est assez bluffant de penser que l'étoile que nous observons à côté de la Lune a peut-être déjà éclaté en morceaux. Ce mardi soir est aussi l'occasion de (re)découvrir la CONSTELLATION DU SCORPION, l'une des rares constellations dont la forme corresponde au nom qu'elle porte, avec le "thorax" et les pinces de l'animal, et sa queue menaçante (qui reste malheureusement en partie sous l'horizon à nos latitudes, mais dont l'aspect est spectaculaire aux latitudes australes).

LE CHIFFRE DU MOIS: 11,2 kilomètres par seconde. C'est la vitesse dite de libération à la surface de la Terre, celle qu'il faut communiquer à un engin spatial pour qu'il soit capable d'échapper à l'attraction terrestre une fois les moteurs coupés. La vitesse de libération est de 2,4 km/s à la surface de la Lune et de 620 km/s à la surface du Soleil. Elle atteint la vitesse de la lumière à la surface d'un trou noir, par définition même.

Bonnes nuits sous les étoiles
Christian

JUIN 2011 AU JOUR LE JOUR
Toutes les nuits: au sud le triangle isocèle Arcturus, Spica, Saturne(cette dernière formant un astre double avec Porrima)
Tous les matins: le retour de Jupiter à l'est
Tous les soirs: lever du triangle d'été (Véga, Deneb et Altaïr) de plus en plus tôt au fil du mois
Mercredi 1er: Nouvelle Lune et éclipse partielle de Soleil visible en Islande
Jeudi 2: un croissant du soir extrêmement mince (jumelles)
Du vendredi 3 au lundi 6: le croissant lunaire du soir
Vendredi 10: la Lune aux côtés de Spica et Saturne/Porrima
Mardi 14: La Lune jouxte Antarès du Scorpion
Mercredi 15: éclipse totale de Lune à partir du lever de notre satellite (et donc Pleine Lune)
Mardi 21: solstice d'été, le jour le plus long
Du dimanche 26 au jeudi 30: le croissant lunaire du matin (à côté de Jupiter le 26, des Pléiades le 28, de Vénus le 30)




 

 

   

Mes sources d'information