Page d'accueil du site
de Christian Magnan

 
Le ciel du mois (par Christian Magnan)
 

LIENS


Page d'accueil du GRAAL


L'image astronomique du jour


Astronomy Picture of the Day


Le Soleil en direct de SOHO


Le Guide du Ciel


Ciel des Hommes


Images célestes


Le ciel au-dessus de nos têtes (en anglais)

aide à la connexion


Actualité de l'environnement Soleil-Terre (en anglais)


Sky and Telescope (en anglais)


ANPCNE : Association Nationale pour la Protection du Ciel et de l'Environnement Nocturnes


 

Le ciel de juillet 2011

au jour le jour

le chiffre du mois

Archives :
Le ciel de 2006 : | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre |
Le ciel de 2007 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre| décembre
Le ciel de 2008 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | début décembre | décembre
Le ciel de 2009 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet| août| septembre | octobre | novembre | décembre
Le ciel de 2010 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin| juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre
Le ciel de 2011 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin

supernova
Une supernova dans M51

 

 

Bonjour à toutes, bonjour à tous !

 

À nous les étoiles de l'été! Mais pourquoi le ciel change-t-il d'une saison à l'autre? Parce que depuis Copernic la Terre tourne autour du Soleil. Et que du coup la direction de ce Soleil balaie une zone faisant le tour du ciel sur une bande appelée écliptique. Les étoiles qui se trouvent dans la direction du Soleil sont invisibles car noyées dans la lumière du jour. Mais elles sont bien là, comme on peut le voir sur les images du coronographe LASCO C3 de la sonde SOHO
http://soho.nascom.nasa.gov/data/realtime/c3/512/
Comme en ce mois de juillet la direction du Soleil pointera les constellations des Gémeaux puis du Cancer, les étoiles de cette région ne seront pas visibles. En revanche le seront les étoiles situées dans la direction opposée, comme celles du Scorpion et du Sagittaire. En somme l'été le Soleil se trouve dans les constellations d'hiver et l'hiver il est dans celles de l'été. Facile.

Astrologiquement parlant, les 360 degrés du tour du ciel complet sont arbitrairement partagés en 12 zones de 30 degrés correspondant chacune à un signe du zodiaque. Mais les signes du zodiaque et les constellations des astronomes ne coïncident pas. Et la position vraie du Soleil n'est pas la position astrologique. Ainsi Élisabeth dira que le 23 juillet le Soleil "entre" dans le Lion alors que Guillaume dans son Guide du Ciel dira que deux jours plus tôt il est "entré" dans la constellation du Cancer et n'entrera dans celle du Lion que le 11 août. Autre anomalie: entre le Scorpion et le Sagittairele Soleil traverse Ophiochus alors que cette constellation ne fait pas partie du zodiaque astrologique.

Pour découvrir les étoiles d'été suivons le chemin de la Voie Lactée, cette bande nébuleuse que Galilée et les observateurs de son époque (comme Peiresc ou Gassendi) ont reconnu être composée d'étoiles si serrées les unes contre les autres qu'on ne pouvait pas les séparer à l'œil nu. Ce ruban stellaire représente la trace sur le ciel de notre Galaxie vue par la tranche, dans une direction où l'accumulation d'étoiles le long de la ligne de visée est la plus forte. Ce n'est qu'en 1925, il y a moins de cent ans, que l'humanité a appris que notre Voie Lactée n'est qu'une galaxie parmi des centaines de milliards d'autres. Ne me demandez pas de vous aider à vous représenter l'immensité ainsi révélée aux hommes: c'est mission à jamais impossible, tant l'échelle de l'Univers dépasse celle de l'Homme.

Pour les observateurs européens, cette Voie Lactée part en été de la constellation du SCORPION sur l'horizon sud, bien reconnaissable par la présence de l'étoile principale ANTARÈS, aussi rouge que la planète Mars, à la droite de laquelle on peut imaginer les pinces de l'animal, marquées par trois étoiles en arc de cercle. Sur la gauche part la queue armée de son aiguillon venimeux, spectaculaire aux latitudes plus australes. Ne manquez pas le beau rendez-vous de la LUNE et d'ANTARÈS dans la nuit du LUNDI 11 JUILLET.

À gauche du Scorpion se trouve le SAGITTAIRE que les anglophones désignent par la Théière (Teapot): aidez-vous d'une carte du ciel pour repérer l'astérisme ou laissez parler votre imagination! Cette région du ciel est extrêmement riche en amas d'étoiles et une simple paire de jumelles vous montrera une abondance de regroupements de toutes sortes. Il faut dire que le centre de notre Galaxie se situe précisément dans la direction du Sagittaire et que de ce fait la ligne de visée est susceptible de croiser un nombre plus grand de régions denses en étoiles.

En continuant à monter dans le ciel vers le nord-est on tombe sur la constellation de l'AIGLE qui forme un V majuscule, son étoile principale ALTAÏR se trouvant sur l'une des branches du V. Il ne faut pas confondre le V de l'Aigle avec le V du Taureau (dont Aldébaran occupe le sommet, visible au petit matin). Plus loin la Voie Lactée se dédouble. Elle aboutit d'un côté à la constellation du CYGNE dessinant une grande croix dont DENEB occupe le sommet et côtoie de l'autre la LYRE où étincelle VÉGA. Les trois étoiles Véga, Deneb et Altaïr forment le fameux TRIANGLE D'ÉTÉ, que j'ai qualifié le mois dernier de "pont aux ânes" des astronomes amateurs: c'est dire si vous avez intérêt à le repérer

La Voie Lactée se termine en cette saison dans la constellation la plus connue de tous (si j'en crois les réactions des amateurs autour de moi): le W de CASSIOPÉE. Repère précieux sur l'horizon nord-est elle va monter progressivement dans le ciel dans les mois à venir.

Je ne peux que nous souhaiter à tou-te-s en cette période de voyageséventuels de bénéficierde ciels exempts de pollution lumineuse prononcée. Le spectacle de la Voie Lactée, et du millier d'étoiles qui parsèment le ciel, est devenu si rare que l'occasion d'en profiter est infiniment précieuse. En dehors de ces lieux privilégiés je rappelle que de nombreuses observations sont organisées partout en France par des associations d'amateurs: renseignez-vous sur les séances programmées dans la région où vous vous trouvez. Près de Montpellier l'observatoire d'Aniane ouvre ses portes quatre nuits par semaine en juillet et août
http://www.observatoire-aniane.com/

La planète SATURNE nous tire sa révérence dans le ciel du soir. Perdant rapidement de la hauteur elle ne permet plus aucune observation de qualité. Cependant le soir du JEUDI 7 JUILLET elle participe à un magnifique spectacle de départ à ne pas manquer avec le rendez-vous qu'elle donne au QUARTIER de LUNE sur l'horizon ouest. La planète aux anneaux est toujours proche de l'étoile Porrima de la Vierge, le duo ainsi formé se trouvant aisément identifiable. Sur la gauche brille la belle SPICA de la Vierge avec sa couleur blanc-bleuté et loin au-dessus ARCTURUS domine la scène, formant le sommet du triangle isocèle de base Spica-Saturne. Nous n'oublierons pas d'admirer sur la gauche, au-dessus de l'horizon sud, la constellation du Scorpion, que la Lune ira visiter quatre jours plus tard.

Si Saturne quitte le ciel, JUPITER nous revient dans le ciel du matin. Son éclat intense pourrait faire croire qu'il s'agit de Vénus mais c'est bien Jupiter qui étincelle sur l'horizon est une ou deux heures avant le lever du Soleil. Sa luminosité ne va pas cesser de croître aux cours des mois à venir jusqu'à son opposition de fin octobre. On peut commencer à l'observer utilement mais il faut avouer que les horaires ne sont pas très commodes car il est bon d'attendre la toute fin de nuit (ou se lever tôt) afin que la planète soit assez haute sur l'horizon. Notre planète aux quatre satellites reçoit la visite du DERNIER QUARTIER de LUNE le matin des SAMEDI 23 et DIMANCHE 24: un beau rendez-vous à noter (disons vers 5h à Montpellier) .

Les autres planètes sont réservées aux mordu-e-s (!) pour le défi de les repérer. MERCURE est visible dans le ciel du soir au-dessus d'un horizon ouest-nord-ouest parfaitement dégagé une quarantaine de minutes après le coucher du Soleil jusqu'au 15. Le DIMANCHE 3 la planète sera accompagnée d'un mince croissant de Lune. VÉNUS est très basse sur l'horizon est-nord-est, à l'aube. On pourra tenter de lui dire au-revoir le MARDI 12. La planète MARS est la moins difficile à voir: elle se lève trois heures avant le Soleil en fin de mois de juillet et s'affiche comme le double d'Aldébaran dans la constellation du Taureau (même éclat, même couleur). Du MERCREDI 27 au JEUDI 28 la Lune teintée de sa féérique lumière cendrée passera d'un côté à l'autre de la planète rouge.

Un dernier petit conseil: n'hésitez pas à flâner parmi les étoiles en fin de mois pour avoir une chance de voir des ÉTOILES FILANTES. Le 30 juillet en particulier marque le maximum de deux essaims, et ce pic se conjugue à deux autres essaims actifs. Il faut en profiter car les fameuses Perséides du 12 et 13 août seront cette année très mal placées dans un ciel inondé de la lumière de la Pleine Lune. En cette fin juillet les filantes sont plutôt à guetter du côté sud, en deuxième partie de nuit, mais vous savez bien que ces étoiles sont facétieuses.

LE CHIFFRE DU MOIS: 6E23 (en notation de calculette, soit 6 fois 10 puissance 23). C'est le nombre d'Avogadro, correspondant au nombre de particules contenues dans 22,4 litres de gaz dans les conditions "normales" sur Terre. Faites le calcul, cela correspond à 3E19 particules par centimètre cube. À la surface du Soleil on trouve E12 atomes par centimètre de cube de matière. Dans la matière interstellaire on en a E4, soit dix mille. Je vous rappelle que l'Univers est globalement très vide puisque si on en séparait tous les atomes on en trouverait seulement 1 par mètre cube!

Bonnes nuits sous les étoiles
Christian

JUILLET 2011 AU JOUR LE JOUR
Tous les matins: Jupiter magnifique à l'est; Mars joue le double d'Aldébaran dans le Taureau
Tous les soirs: à l'ouest le départ du duo Saturne-Porrima
Tous les soirs: à l'est l'apparition des constellations d'été du Scorpion à Cassiopée
Du dimanche 3 au mardi 5: le croissant lunaire du soir; le 3 à côté de Mercure
Jeudi 7: le Premier Quartier sous Saturne-Porrima
Lundi 11: la Lune près d'Antarès
Mardi 12: adieu Vénus
Vendredi 15: Pleine Lune
Samedi 23 et dimanche 24: Jupiter et la Lune
Du lundi 25 au vendredi 29: le croissant de Lune du matin (le 27 et le 28 près de Mars) et sa lumière cendrée
Samedi 30: Nouvelle Lune et étoiles filantes


 

 

   

Mes sources d'information