Page d'accueil du site
de Christian Magnan

 
Le ciel du mois (par Christian Magnan)
 

LIENS


Page d'accueil du GRAAL


L'image astronomique du jour


Astronomy Picture of the Day


Le Soleil en direct de SOHO


Le Guide du Ciel


Ciel des Hommes


Images célestes


Le ciel au-dessus de nos têtes (en anglais)

aide à la connexion


Actualité de l'environnement Soleil-Terre (en anglais)


Sky and Telescope (en anglais)


ANPCNE : Association Nationale pour la Protection du Ciel et de l'Environnement Nocturnes


 

Le ciel d'août 2009

au jour le jour

version imprimable du mois en cours   imprimante
Archives :

Le ciel de 2006 : | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre |
Le ciel de 2007 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre| décembre
Le ciel de 2008 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | début décembre | décembre
Le ciel de 2009 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet

eclipse
L'éclipse totale de Soleil
du 22 juillet 2009

 

 

Bonjour à toutes, bonjour à tous !

 

L'éclat somptueux  de JUPITER dès le début de nuit et de VÉNUS au petit matin nous surprendra toujours. Nourrissons-nous de leur beauté tout au long de ce mois d'août 2009.

La géante JUPITER, la plus grosse planète de notre système solaire, se lève quand le Soleil se couche puisqu'elle est en position de Pleine Lune, passant exactement à l'opposition le 14 août. Bien qu'assez basse sur l'horizon elle est donc très bien placée pour être observée commodément. De plus son diamètre est particulièrement grand, le plus fort depuis des dizaines d'années car la planète est au plus près de la Terre, à 32 minutes de lumière seulement (si on peut dire!) de notre Terre. Enfin, la Terre et le Soleil se trouvent (comme une fois tous les six ans) dans le plan orbital de Jupiter et de ses quatre satellites et cette situation permet d'observer éclipses et occultations entre ces satellites. Les jours et heures de ces phénomènes mutuels entre Io, Europe, Ganymède et Callisto sont indiqués sur le guide du ciel de Guillaume Cannat
http://www.leguideduciel.com/indexgc.php
J'insiste à nouveau: si vous disposez d'un petit instrument, ne serait-ce que de bonnes jumelles fixées sur un trépied, ou que vous ayez l'occasion de profiter d'un télescope (dans un club ou chez un particulier), renouvelez l'observation faite pour la première fois par Galilée il y a quatre cents ans et admirez la ronde de ces petites perles serrées contre leur planète mère. Le spectacle est fascinant.

Notons cette curiosité: dans la nuit du LUNDI 3 au MARDI 4 AOÛT, vers 0h40, Jupiter occultera une étoile de sixième magnitude, laquelle restera en son voisinage durant plusieurs nuits autour de cette date. Une jolie scène dans un petit instrument.

La PLEINE LUNE se lève auprès de Jupiter le JEUDI 6 AOÛT. C'était la rubrique "quelle est cette étoile à côté de la Lune?".

Une autre curiosité carrément plus difficile à observer se produit dans la nuit précédente du MERCREDI 5 et JEUDI 6. Au moment de la Pleine Lune notre satellite va passer dans la pénombre de la Terre. Cela signifie que les sélénites de la portion concernée verront le Soleil glisser derrière la Terre en subissant une éclipse partielle. Le phénomène est imperceptible et seul un temps très clair et une observation attentive permettront de noter une différence entre la partie située dans la pénombre et celle restant au dehors. L'éclipse commence à 1h et le maximum se produit à 2h40. Mais ne vous attendez pas à du spectaculaire.

Un scoop: notre Jupiter s'est pris une beau gnon sur le disque au mois de juillet. C'est un astronome amateur qui a observé le coquard sous la forme d'une tache sombre sur le disque jovien. Le coup est dû à l'IMPACT IMPRÉVU d'un astéroïde ou d'une comète sur l'atmosphère de la géante. L'événement montre que Jupiter est plus exposée aux coups que d'autres planètes comme la Terre et cela est dû à l'importance de sa masse. La présence de cette géante apparaît de ce fait comme l'une des nombreuses circonstances fortuites ayant permis à la vie de se développer sur Terre. En effet,  en attirant elle-même les cailloux dangereux pour notre planète elle a certainement contribué à sauvegarder une vie terrestre décidément bien exposée à tous les dangers. Cependant il est clair que cette protection n'est pas assurée d'office et que d'autres planètes n'ont pas eu les chances dont nous avons bénéficié.  Serions-nous seuls dans l'Univers?
L'événement de ce mois de juillet 2009 n'est pas isolé: rappelons-nous que déjà en juillet 1994 une vingtaine de débris de la comète Shoemaker-Levy étaient allés s'écraser sur Jupiter en y créant de gigantesques explosions, observées par des astronomes amateurs et professionnels ébahis devant un tel phénomène.

Les réfractaires au lever-tôt pourront le regretter mais la présence de VÉNUS à l'est-nord-est dans le ciel du matin avec une magnitude de -4,0 est d'une extraordinaire beauté. Ce sont les matins du LUNDI 17 et MARDI 18 que le spectacle sera le plus magnifique avec la présence d'un arc lunaire plein de lumière cendrée, celle-ci donnant à la Lune le relief d'une vraie boule. Au fait, lorsqu'elle passe à côté de Vénus, pourquoi la Lune est-elle toujours sous forme de croissant (et non pas pleine par exemple)? Réponse: parce que la planète Vénus est toujours plus ou moins proche du Soleil et que par conséquent en son voisinage la Lune est aussi non loin du Soleil et vue de ce fait comme un croissant.

Avant sa rencontre matinale avec Vénus la Lune décroissante rend visite du VENDREDI 14 au DIMANCHE 16 AOÛT aux astres qui décorent si joliment le ciel de l'est. D'abord près des PLÉIADES le14, le Lune file vers le point orangé reconnaissable de la planète MARS en affinant peu à peu son croissant et se trouve au plus près le 16 en fin de nuit. A droite se trouve ALDÉBARAN l'étoile la plus brillante de la constellation du Taureau qu'on pourrait confondre avec Mars mais qui est reconnaissable aux étoiles de l'amas des Hyades qui l'accompagnent en dessinant un "V" couché.

Toujours au-dessus de l'horizon est-nord-est, notre magnifique Vénus se situe le LUNDI 31 AOÛT  près d'un  amas d'étoiles que j'affectionne, à savoir LA CRÈCHE (ou en anglais la Ruche, "beehive"). C'est l'occasion de repérer ce petit joyau et de l'admirer aux jumelles (il est repérable à l'œil nu dans un ciel clair) . Le contraste entre le phare vénusien et l'écrin voisin de dizaines de petites perles est saisissant. Vénus ne se déplaçant qu'assez lentement nous pourrons admirer le rapprochement deux ou trois jours avant et après le 31.

Et les ÉTOILES FILANTES traditionnelles du mois d'août? Le maximum de l'essaim des Perséides se situe le 12 août mais la Lune jouera la trouble-fête en se levant non loin de la constellation de Persée sous la forme d'un gros dernier quartier. Les chutes de poussières donnant naissance aux étoiles filantes se produiront sans aucun doute mais nous serons trop éblouis par la clarté de la Lune pour les voir. Le ciel sera-t-il néanmoins traversé par quelques bolides plus brillants?

Que voir d'autre dans le ciel? Le mois d'août peut être propice pour certains d'entre nous à la découverte de cieux non pollués par les lumières artificielles de notre société consommatrice d'énergie et l'occasion nous est ainsi donnée de bénéficier du spectacle maintenant trop rare d'une voûte céleste parsemée d'étoiles. C'est tout le bien que je nous souhaite en ce mois d'été qui voit les nuits peu à peu augmenter de durée. Les plus favorables à la contemplation des étoiles seront les nuits  avec peu de Lune, essentiellement autour de la NOUVELLE LUNE du VENDREDI 18 AOÛT. Nous pourrons peut-être ainsi admirer la Voie Lactée, ce chemin lumineux qui traverse le ciel d'été de part en part en passant au zénith, depuis le Scorpion sur l'horizon sud jusqu'à la constellation de Persée. C'est toujours Galilée qui, en pointant sa lunette vers le ciel il y a quatre cents ans, a montré que cette Voie Lactée était un amoncellement d'étoiles lointaines vues en enfilade, donnant ainsi l'impression d'un nuage diffus continu. Nous savons depuis les années 1925 que cette Voie Lactée représente la trace sur le ciel de notre Galaxie, vue par la tranche, et que l'Univers est constitué de milliers de milliards de galaxies de même nature que la nôtre. Ainsi en observant la Voie Lactée nous touchons à la structure-même de l'Univers. Prendre conscience de notre Galaxie est le premier pas vers une cosmologie soucieuse de la réalité des choses
http://www.lacosmo.com/voielactee.html

Enfin au chapitre des dernières nouvelles du ciel, notre Soleil est toujours lamentablement (!) en panne. Aucune tache ne vient ternir la face immaculée de notre étoile alors que les astronomes s'attendaient à voir son activité repartir pour atteindre un maximum en 2010. Certains chercheurs affirmaient même il y a un an comme le feraient des spécialistes de la bourse: "Tous les indices convergent: le prochain cycle solaire sera d’une intensité exceptionnelle". Il est clair que notre science est limitée dans ses prévisions. Comme le disait encore Galilée: "la nature n'a aucune obligation envers les hommes". Ce ne sont pas nos modèles qui commandent et décident.

Enfin de enfin: tenez-vous à l'écoute des diverses manifestations astronomiques organisées ça et là dans notre doulce France. Participer à l'une d'entre elles sera l'occasion de mettre l'œil dans un instrument puissant et de partager avec d'autres terriens l'émotion que peut procurer la découverte des trésors que recèle le ciel.

Bonnes nuits sous les étoiles
Christian

AOÛT 2009 AU JOUR LE JOUR
Tous les matins à l'est: Vénus dans toute sa splendeur, les Pléiades, les Hyades, la planète Mars
Toutes les nuits au sud: la planète Jupiter avec le ballet de ses quatre satellites et l'occurrence de phénomènes mutuels entre ces derniers
Dans la nuit du lundi 3 au mardi 4: occultation d'une étoile de sixième magnitude par Jupiter
Jeudi 6: Pleine Lune, éclipse partielle de Lune par la pénombre (difficilement détectable) et conjonction avec Jupiter
Mercredi 12: maximum de l'essaim d'étoiles filantes des Perséides
Du vendredi 14 au dimanche 16: en seconde partie de nuit la Lune voyage des Pléiades à Mars
Du dimanche 16 au mercredi 19: le croissant lunaire du matin de Mars à Vénus
Jeudi 20: Nouvelle Lune
Du dimanche 23 au mardi 25: le croissant de Lune du soir
Lundi 31: Vénus près de l'amas de la Crèche

   

Mes sources d'information