Page d'accueil du site
de Christian Magnan

 
Le ciel du mois (par Christian Magnan)
 

LIENS


Page d'accueil du GRAAL


L'image astronomique du jour


Astronomy Picture of the Day


Le Soleil en direct de SOHO


Le Guide du Ciel


Ciel des Hommes


Images célestes


Le ciel au-dessus de nos têtes (en anglais)

aide à la connexion


Actualité de l'environnement Soleil-Terre (en anglais)


Sky and Telescope (en anglais)


ANPCNE : Association Nationale pour la Protection du Ciel et de l'Environnement Nocturnes


Le ciel de septembre 2011

au jour le jour

le chiffre du mois

version imprimable du mois en cours   imprimante
Archives :

Le ciel de 2006 : | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre |
Le ciel de 2007 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre| décembre
Le ciel de 2008 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | début décembre | décembre
Le ciel de 2009 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet| août| septembre | octobre | novembre | décembre
Le ciel de 2010 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin| juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre
Le ciel de 2011 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août

supernova
La galaxie d'Andromède

 

 

Bonjour à toutes, bonjour à tous !

 

Ne manquez pas l’arrivée de JUPITER dans le ciel. C’est de loin l’astre actuellement le plus brillant avec une magnitude de presque -3 (plus la magnitude est petite, algébriquement parlant, plus l’objet est lumineux ; Véga avec une magnitude de 0 est moins brillante). Le mois dernier la planète géante était déjà présente en deuxième partie de nuit mais au cours de ce mois-ci on la verra de plus en plus tôt le soir. Vers le 30 septembre elle se lèvera une heure après le coucher du Soleil sur l’horizon est. Pourquoi cet éclat somptueux ? Parce que Jupiter est de bonne taille, avec un rayon égal à 11 fois celui de la Terre (donc avec une surface apparente 11x11=121 fois plus grande) et que les nuages qui composent son atmosphère nous renvoient efficacement par réflexion la lumière du Soleil. De plus la Terre se rapproche en ce moment de la planète avant d’atteindre fin octobre une configuration où Soleil, Terre et Jupiter seront alignés (dans cet ordre). Jupiter passera alors à l’opposition et se trouvera en position de Pleine Lune, à l’opposé de la direction du Soleil. Les conditions d’observation sont donc particulièrement bonnes en cette période, d’autant plus que notre joyau céleste franchit le méridien sud (on parle de culmination) à près de 60 degrés de hauteur. Admirez sans modération notre "reine de la nuit" !


Si sa vision est déjà fascinante à l’œil nu, Jupiter est l’objet le plus attrayant et le plus accessible à de petits instruments. Je vous encourage vivement à profiter d’une séance d’observation privée ou publique pour admirer la planète entourée de ses quatre petits satellites (les anglais parlent de "lunes"), découverts par Galilée en 1610. De simples jumelles grossissant au moins huit fois et fixées sur un trépied peuvent vous permettre de vous émerveiller devant le ballet incessant de ces satellites avec des configurations toujours nouvelles. Un instrument un peu plus puissant vous fera découvrir le disque aplati de Jupiter (aplati par les forces centrifuges dues à la rotation de la planète, la plus rapide du système solaire, en dix heures) et les bandes nuageuses de son atmosphère dans laquelle se déchaînent en permanence des tempêtes gigantesques. Magique.
La LUNE de forme fortement gibbeuse tiendra compagnie à notre diamant jovien le soir du JEUDI 15 et VENDREDI 16 SEPTEMBRE 2011. Vous pourrez voir le couple se lever au-dessus de l’horizon est-nord-est deux heures après le coucher du Soleil. Si vous l’observez à l’aube il se trouvera très haut au sud-ouest.


Le ciel du matin permet de retrouver parmi les constellations d’hiver la deuxième planète visible en cette saison : MARS. Elle est plus difficile à repérer car d’un éclat bien plus faible que Jupiter, avec une magnitude de 1,4. Elle fait partie du trio des astres rouges que j’avais signalé le mois dernier, avec ALDÉBARAN du Taureau (étoile marquant l’extrémité d’une des deux branches du V majuscule situé au-dessous de l’amas des Pléiades) et BÉTELGEUSE d’Orion (à l’extrémité du grand quadrilatère hivernal contenant en son centre les trois étoiles alignées de la ceinture du chasseur légendaire). Le petit jeu de ce mois sera de voir Mars se déplacer dans le ciel par rapport aux étoiles depuis la constellation des Gémeaux (reconnaissable au duo formé par les deux étoiles de luminosités voisines Castor et Pollux, lesquelles vous aideront à repérer Mars) à celle du Cancer. C’est par leur mouvement par rapport aux étoiles fixes que l’on a reconnu la nature particulière des planètes, ce qui leur a valu leur nom (du grec planêtês, vagabond). La planète rouillée sera dans l’alignement de Castor et Pollux autour du 17 septembre et atteindra la constellation du CANCER aux côtés d’un splendide croissant de Lune nimbé de sa lumière cendrée le VENDREDI 23 SEPTEMBRE. Incidemment le croissant vous permettra de repérer facilement le point orangé de Mars. Je sais que le spectacle est à voir le matin avant l’aube et que cet horaire en découragera certain-e-s mais on peut compter avec les insomnies ou la motivation courageuse ;) La fin du mois est encore plus digne d’intérêt car Mars va traverser l’AMAS DE LA CRÈCHE duVENDREDI 30 SEPTEMBRE au DIMANCHE 2 OCTOBRE. Le champ est à observer à l’aide de jumelles ou d’une lunette à faible grossissement et je gage que de nombreuses photos d’amateurs immortaliseront le passage de la planète à travers ce tapis d’étoiles. Au moins vous verrez sur la Toile.
Enfin MERCURE est bien visible en début de mois une heure avant le lever du Soleil (ce qui nous met vers 6h15 à Montpellier) à condition de bénéficier d’un horizon est-nord-est dégagé (ou d’un trou dans les obstacles visuels !). Aidez-vous de jumelles : la découverte de cet astre brillant (magnitude -1) dans un ciel teinté de jour est un délice. Si vous êtes bien situé il sera possible de suivre la "planète cramée" (si proche du Soleil) jusqu’au 15. À partir du vendredi 19 on pourra retrouver Mercure près du Soleil dans le champ du coronographe LASCO C3 de la sonde SOHO, sur la page web
http://soho.nascom.nasa.gov/data/realtime/c3/512/
et ce jusqu’au 10 octobre.


Quelles nouvelles constellations ce mois-ci ? Pégase, Andromède, Persée. Partons du W de CASSIOPÉE que tout le monde connaît (c’est l’expérience qui me le fait dire), le soir au nord-est. Sous cette constellation se dessine un arc assez plat fait de quatre étoiles brillantes, de luminosités voisines et grossièrement équidistantes. Ce collier fait rejoindre la constellation de PERSÉE à gauche (qui se présente comme un amas grandiose d’étoiles, jugez-en aux jumelles) au grand carré de PÉGASE, bien reconnaissable au-dessus de l’horizon est. La constellation d’ANDROMÈDE est constituée des trois étoiles de droite de notre collier précédent (auxquelles on peut adjoindre une quatrième située aussi dans l’alignement). C’est au-dessus de la deuxième étoile à partir du coin du carré de Pégase que se situe la fameuse galaxie d’Andromède, visible à l’œil nu dans un ciel noir. C’est en 1924 que l’humanité a reconnu la nature extragalactique de cette nébuleuse pour découvrir plus tard que l’Univers est composé de milliers de milliards de galaxies contenant chacune des centaines de milliards d’étoiles. Une situation d’ailleurs inconcevable : pas la peine d’essayer de l’imaginer. La région du ciel entre Cassiopée et Persée fourmille d’étoiles puisque la Voie Lactée y passe et en la scrutant aux jumelles vous pourrez tomber sur le splendide DOUBLE AMAS DE PERSÉE, constitué de deux groupes d’étoiles juxtaposés.


Le vendredi 23 marquera l’équinoxe de septembre, le début de l’automne dans l’hémisphère nord. La date du changement de saison n’est pas arbitraire : elle correspond au moment où l’équateur terrestre est vu du Soleil par la tranche (en somme le plan de l’équateur passe par le Soleil). Toujours du Soleil la toupie terrestre est en quelque sorte vue de profil, de sorte que partout sur terre la durée du jour est égale à celle de la nuit : d’où l’origine du mot équinoxe, de aequus, égal et nox, noctis, la nuit. Cette égalité de durée entre jour et nuit est vraie aux corrections près dues au phénomène de la réfraction atmosphérique, et au fait que le Soleil n’est pas un point. De même, à des détails près que je maîtrise pas, le Soleil se lève à l’est et se couche à l’ouest. La NOUVELLE LUNE aura lieu le MARDI 27 SEPTEMBRE et il faut s’attendre à de forts coefficients de marée d’équinoxe vers cette date, d’autant que la Lune passe au plus près de la Terre le 28.


LE CHIFFRE DU MOIS : E(-13) centimètre. C’est le rayon moyen d’un noyau atomique. L’atome lui-même est 100 000 fois plus grand, avec un rayon de E(-8) centimètre. L’atome est donc bien vide, mais beaucoup moins que l’espace entre les étoiles puisque la distance entre deux étoiles est plus de 10 millions de fois (E7 fois) plus grande que leur rayon. Encore des chiffres impossibles à se représenter. Concrètement lorsque deux galaxies entrent en collision, et cela est fréquent, elles s’interpénètrent mais les étoiles ne se heurtent pas de front.


Bonnes nuits sous les étoiles
Christian


SEPTEMBRE 2011 AU JOUR LE JOUR
Tout le mois : Jupiter reine de la nuit
Tous les soirs : lever de Pégase, Andromède, Persée
Du jeudi 1er au jeudi 15 : Mercure le matin
Jeudi 1 et vendredi 2 : le croissant lunaire du soir
Dimanche 4 : au soir le quartier de Lune passe près d’Antarès du Scorpion sur l’horizon sud-ouest
Lundi 12 : Pleine Lune
Jeudi 15 et vendredi 16 : la Lune passe près de Jupiter
Dimanche 18 : avant l’aube la Lune passe près des Pléiades (jumelles) très haut dans le ciel
Du lundi 19 septembre au 10 octobre : Mercure traverse le champ du coronographe de SOHO
Du jeudi 22 au lundi 26 : le croissant de Lune du matin
Vendredi 23 au matin : le croissant à côté de Mars
Vendredi 23 : équinoxe de septembre à 11h05
Mardi 27 : Nouvelle Lune et fortes marées
Jeudi 29 et vendredi 30 : le croissant lunaire du soir
Du vendredi 30 au dimanche 2 octobre : Mars traverse l’amas de la Crèche




 

 

   

Mes sources d'information