Page d'accueil du site
de Christian Magnan

 
Le ciel du mois (par Christian Magnan)

Nota : si vous désirez mettre ce "ciel du mois" en favori utiliser l'adresse
http://www.lacosmo.com/lecieldumois/lecieldumois.html
La page ainsi adressée vous redirigera automatiquement vers le mois en cours  

LIENS


L'image astronomique du jour


Astronomy Picture of the Day


Le Soleil en direct de SOHO


Le Guide du Ciel


Ciel des Hommes


Images célestes


Le ciel au-dessus de nos têtes (en anglais)

aide à la connexion


Actualité de l'environnement Soleil-Terre (en anglais)


Sky and Telescope (en anglais)


ANPCNE : Association Nationale pour la Protection du Ciel et de l'Environnement Nocturnes



Un astronome professionnel retrace pour vous le cheminement patient de la pensée scientifique moderne, vous guide dans une visite grandiose de l'Univers, vous raconte la folle histoire des étoiles et vous révèle la place de l'espèce humaine dans un cosmos qui ne l'attendait pas.

L'auteur se permet en outre de dénoncer les graves dérives conceptuelles d'une science contemporaine courant à sa perte sous l'effet d'un productivisme effréné.

Voici un ouvrage unique en son genre qui vous donnera à penser!

 

couverture

Paru en juin 2014

Édité par Guillaume Cannat (amds-edition)
Disponible en commande immédiate
dédicace possible de l'auteur

L'image de couverture représente l'éclipse totale de Soleil du 11 juillet 2010 à l'île de Pâques (cliché de Guillaume Blanchard)


Allez observer le ciel


à l'observatoire d'Aniane



Le ciel de septembre 2016

au jour le jour

le chiffre du mois

version imprimable du mois en cours pour apposer sur son frigo   imprimante
Archives :

Le ciel de 2006 : | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre |
Le ciel de 2007 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre| décembre
Le ciel de 2008 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | début décembre | décembre
Le ciel de 2009 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet| août| septembre | octobre | novembre | décembre
Le ciel de 2010 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin| juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre
Le ciel de 2011 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre
Le ciel de 2012 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre
Le ciel de 2013 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre
Le ciel de 2014 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre
Le ciel de 2015 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre
Le ciel de 2016 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août

éclipse de Soleil
Éclipse de Soleil

 

 

Bonjour à toutes, bonjour à tous !

 

Le mois nouveau de SEPTEMBRE 2016 commence à point nommé avec la NOUVELLE LUNE du 1er. Passant devant le Soleil notre satellite produit une éclipse sur Terre mais son diamètre apparent est trop petit pour occulter complètement le Soleil de sorte que cette éclipse sera "annulaire", ce qui signifie qu’il restera un mince anneau de lumière autour de la Lune. L’éclipse n’est pas visible en France et pour la suivre je vous renvoie aux conseils que nous donne Guillaume Cannat dans son blog du journal Le Monde
http://autourduciel.blog.lemonde.fr/
Notre précieux guide du ciel se trouve à la Réunion, là où est visible le phénomène, et nous fera partager cet événement qui bien que local acquiert une dimension planétaire grâce à Internet. Ne manquez surtout pas cette façon festive de commencer la nouvelle année scolaire renouvelant ainsi, pour ceux qui s’en souviennent, l’éclipse annulaire du 3 octobre 2005 en Espagne.

Avec la Nouvelle Lune commence le nouveau cycle mensuel de notre satellite marqué par l’apparition du mince croissant du soir en forme de parenthèse fermante ou de ventre d’un D majuscule indiquant que le Soleil est sur la droite de la Lune. (Pour savoir si la Lune est en début ou en fin de lunaison on peut retenir que D croît et C décroît.) Le SAMEDI 3 SEPTEMBRE au crépuscule, une bonne demi-heure après le coucher du Soleil, le jeune et tout mince croissant de Lune rend visite à VÉNUS à l’ouest. En fin de lunaison ce sera au tour de la planète MERCURE de recevoir le croissant lunaire le JEUDI 29 à l’aube, une heure avant le lever du Soleil, ce qui nous met vers 6h45 à Montpellier. On remarquera que ce croissant est en forme de sourire, ce qui indique que le Soleil se situe plus bas à l’aplomb de la Lune, ce qui montre à son tour que l’écliptique est dressé sur l’horizon, au contraire d’ailleurs de ce qui se passe le soir. La scène est magique.

MERCURE ? La planète grillée par le Soleil déboule en effet à toute vitesse dans le ciel du matin pour sa meilleure période d’observation matinale de l’année en profitant du redressement de l’écliptique mentionné à l’instant. Toujours attrayante et resplendissante dans les couleurs de l’aube, elle est facilement visible aux jumelles et même à l’œil nu avant le lever du Soleil à l’est. Elle se lève plus d’une heure et demie avant le Soleil en fin de mois. Verrez-vous Mercure ?

Après sa visite du 3 à Vénus la Lune déjà bien dodue vient rencontrer MARS et SATURNE dans le Scorpion au-dessus de l’horizon sud-sur-ouest dans la nuit du JEUDI 8 AU VENDREDI 9, les trois astres surplombant ANTARÈS. Vous êtes nombreux à avoir remarqué le mois dernier le déplacement apparent important de la planète Mars de la droite vers la gauche et la façon dont elle s’est rapprochée d’Antarès pour la dépasser inéluctablement. Ce mois-ci vous pourrez  voir Mars continuer sa course parmi les étoiles et s’enfoncer vers le lundi 26 au cœur de la Voie Lactée alors que Saturne, plus de 10 fois plus lointaine de la Terre que Mars et au déplacement apparent de ce fait bien plus faible, semble rester collée dans la constellation du Scorpion. Le mercredi 28 Mars passera juste sous la nébuleuse dite de la Lagune, un objet visible avec de bonnes jumelles dans un ciel non pollué, répertorié comme M8, ou Messier 8, le huitième objet du fameux catalogue de Messier bien connu des astronomes amateurs.

La PLEINE LUNE se produira le VENDREDI 16 et sera accompagnée d’une éclipse partielle par la pénombre, zone entourant l’ombre de la Terre. Le phénomène est difficilement perceptible à l’œil nu car il se traduit par une baisse de luminosité du disque lunaire fort légère. Techniquement l’éclipse se produit en début de nuit. Puis, continuant son tour du ciel, la Lune gibbeuse décroissante tombe dans la nuit du MERCREDI 21 AU JEUDI 22 dans la constellation du Taureau. La Lune est tout près d’ALDÉBARAN et semble comme suspendue à l’étoile. Au-dessus brillent les Hyades et plus haut les Pléiades. Les étoiles d’hiver seraient-elles déjà là ? Oui, d’un certain côté, puisqu’en dessous du Taureau resplendit la constellation mythique d’ORION et que plus bas brille SIRIUS du Grand Chien, l’étoile la plus brillante du ciel. Cependant nous voyons ce ciel hivernal à l’aube alors qu’en février il se montrera en début de nuit.
Notons enfin le rendez-vous de la Lune du LUNDI 26 avec l’AMAS DE LA CRÈCHE, un amas fait d’un millier d’étoiles dispersées et relativement peu dense situé dans le CANCER. Cette dernière constellation est assez difficile à repérer mais ce soir-là la Lune nous indique où elle se trouve. Sinon il faut la chercher entre Castor et Pollux, les deux étoiles brillantes des Gémeaux, et Régulus du Lion. L’amas (catalogué par Messier comme M44) est flanqué de part et d’autre par les deux étoiles Asellus Borealis et Asellus Australis, les Ânes du Nord et du Sud.

Le JEUDI 22 est le jour de l’ÉQUINOXE DE SEPTEMBRE, le début de l’automne dans l’hémisphère nord. Ce jour-là le Soleil se lève à l’est et se couche à l’ouest en tout point de la Terre. Le jour dure 12 heures de 6 heures du matin à 6 heures du soir en temps solaire. Le durée de la nuit est la même que celle du jour, d’où le nom "équinoxe". La hauteur du Soleil à midi au-dessus de l’horizon est égale à 90° moins la latitude du lieu choisi, soit une quarantaine de degrés à Lille et une cinquantaine à Perpignan. À la même heure le Soleil est à l’horizon aux pôles et au zénith à l’équateur. Toutes ces circonstances découlent du fait que depuis le Soleil l’axe de la Terre est vu à l’équinoxe dans un plan perpendiculaire à la ligne de visée de sorte que le cercle méridien séparant les régions où il fait jour des régions où il fait nuit passe par les pôles. Au contraire l’extrémité nord de l’axe est penchée vers ce même Soleil au solstice de juin et l’extrémité sud fait de même au solstice de décembre. Dans les mois à venir le Soleil sera de plus en plus bas sur l’horizon et se lèvera de plus en plus vers le sud du côté est, le mouvement devenant stationnaire et s’inversant au solstice de décembre à venir.

La durée de la nuit devient décente, les températures nocturnes deviennent tempérées. Les étoiles nous attendent.

LE CHIFFRE DU MOIS : 477. C’est en années de lumière la distance admise de l’amas ouvert de la Crèche. Sauf que cette distance, comme toute distance stellaire honnête, n’est connue qu’avec une imprécision notoire. On la donne entre 520 et 610 années de lumière, ce qui correspond à une incertitude de disons 10%. Notons qu’il s’agit d’un des amas les plus proches de la Terre et que par conséquent la distance des amas plus lointains, tous les amas en fait, est fort incertaine. Leçon précieuse : si le terme de "précision astronomique" convient parfaitement à l’échelle du système solaire le plus proche, dans la région des huit planètes principales, il ne s’applique pas au monde des étoiles. Ici l’astronomie fondamentale cède la place à l’astrophysique, une science qui ne traite que des ordres de grandeurs. Cette vérité cachée par la science officielle et médiatisée concerne les grandeurs telles que masse, distance, température, taille, composition chimique et âge.

Bonnes nuits sous les étoiles
Christian

SEPTEMBRE 2016 AU JOUR LE JOUR
Toutes les nuits : le somptueux spectacle de la Voie Lactée dans un site suffisamment protégé des lumières artificielles
Tous les soirs à l’est : le W de Cassiopée, Persée liée au Grand Carré de Pégase par les étoiles d’Andromède et un peu plus tard la brillante Capella au nord-nord-est nous annoncent les constellations d’hiver ; d’ailleurs les Pléiades pointent le bout de leur nez
À l’aube après le mardi 20 : à l’est Mercure et son éclat étonnant
Jeudi 1er : Nouvelle Lune et éclipse annulaire de Soleil non visible en Europe ; à vivre sur la Toile en suivant les indications de Guillaume Cannat sur son blog
http://autourduciel.blog.lemonde.fr/
Du samedi 3 au mercredi 7 : le croissant lunaire du soir, en forme de D majuscule
Samedi 3 : le mince croissant lunaire accompagné de Vénus sur l’horizon ouest une grande demi-heure après le coucher du Soleil, une scène superbe à ne pas manquer
Jeudi 8 et vendredi 9 : le quartier de Lune rend visite à Mars et Saturne dans le Scorpion non loin d’Antarès
Du vendredi 9 au samedi 17 : Mercure traverse le champ du coronographe LASCO C3 de la sonde SOHO http://soho.nascom.nasa.gov/data/realtime/c3/512/
Lundi 12 : Mercure en conjonction inférieure passe devant le Soleil
Vendredi 16 : Pleine Lune et mini-éclipse partielle par la pénombre (quasiment imperceptible)
Nuit du mercredi 21 au jeudi 22 : joli rapprochement entre le quartier de Lune et Aldébaran à l’est-nord-est
Jeudi 22 : équinoxe de septembre à 14h21 TU ; partout sur Terre le Soleil se lève à l’est et se couche à l’ouest ; la durée du jour est égale à celle de la nuit ; en temps solaire le Soleil se lève à 6 heures du matin et se couche à 6 heures du soir
Du dimanche 25 au jeudi 29 : le croissant lunaire du matin, en forme de C
Lundi 26 : le croissant de Lune près de l’amas de la Crèche à l’est à l’orée de l’aube
Mercredi 28 : le matin, élongation maximale de Mercure à l’ouest du Soleil et Régulus au-dessus du croissant lunaire
Mercredi 28 au soir : Mars passe au sud de la nébuleuse de la Lagune (Objet Messier 8)
Jeudi 29 : à l’aube magnifique rapprochement entre Mercure et le sourire du croissant lunaire



   

Mes sources d'information