Page d'accueil du site
de Christian Magnan

 
Le ciel du mois (par Christian Magnan)
 

LIENS


Page d'accueil du GRAAL


L'image astronomique du jour


Astronomy Picture of the Day


Le Soleil en direct de SOHO


Le Guide du Ciel


Ciel des Hommes


Images célestes


Le ciel au-dessus de nos têtes (en anglais)


Actualité de l'environnement Soleil-Terre (en anglais)


Sky and Telescope (en anglais)


ANPCNE : Association Nationale pour la Protection du Ciel et de l'Environnement Nocturnes


 

Le ciel de novembre 2008

au jour le jour

version imprimable du mois en cours   imprimante
Archives :

Le ciel de 2006 : | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre |
Le ciel de 2007 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre| décembre
Le ciel de 2008 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre

Neptune
La planète Neptune

 

 

Bonjour à toutes, bonjour à tous !

 

Vénus file vers Jupiter, la Lune croît, vient occulter les Pléiades, puis décroît et joue avec les deux planètes: tout tourne normalement.

VÉNUS, c'est celle que l'on appelle souvent l'étoile du berger: étoile du matin ou étoile du soir, selon l'époque. En ce moment la planète (car il s'agit d'une planète!) brille merveilleusement le soir au-dessus de l'horizon sud-ouest et si elle reste encore relativement basse elle ne cessera de monter pour s'échapper des lumières du couchant. En fin de mois elle se couche près de trois heures après le Soleil.

Il est facile de confondre Vénus avec la planète Jupiter car si la première est en général plus lumineuse que la seconde il s'agit de deux astres d'éclats comparables. Les circonstances vont justement nous permettre de départager les deux diamants. En effet nous allons voir Vénus filer de soir en soir vers Jupiter de façon spectaculaire. En début de mois les deux phares sont à 30° l'un de l'autre pour finir à seulement 2°. Nous reparlerons d'ailleurs le mois prochain de cette somptueuse conjonction qui va constituer le 1er décembre l'un des plus beaux spectacles de l'année puisqu'elle sera accompagnée par un croissant de Lune qui occultera la planète Vénus. Un avant-goût de cet événement nous sera donné ce mois-ci le SOIR DU SAMEDI 1er NOVEMBRE 2008 une heure après le coucher du Soleil lorsqu'un mince croissant de Lune rehaussé de sa lumière cendrée regardera la planète qu'elle dévorera le mois suivant. Un petit croissant de Lune à côté de Vénus, c'est pour moi dans sa merveilleuse simplicité et son jeu de couleurs et de lumières l'une des plus belles scènes célestes. Alors ne manquons pas non plus le SOIR DU DIMANCHE 30 NOVEMBRE 2008 qui verra l'ultime préparation du spectacle du lendemain avec la présence du duo Vénus-Jupiter accompagné du globe lunaire baigné de sa féérique lumière cendrée. Ce peut être l'occasion de repérer les lieux pour le soir suivant.

Le SOIR DU LUNDI 3 NOVEMBRE un fort croissant de Lune tient compagnie à la planète JUPITER au-dessus de l'horizon sud-sud-ouest. Il est encore possible ce mois-ci d'observer l'astre roi et ses quatre satellites dits galiléens mais les conditions d'observations ne sont pas idéales à cause de la faible hauteur de la planète. Néanmoins dans la rubrique "quelle est cette étoile à côté de la Lune?" cette soirée est à retenir.

Le MATIN DU VENDREDI 21 NOVEMBRE 2008 ce sera au tour de la planète SATURNE de recevoir la visite de la Lune, sous forme d'un croissant de bonne taille, bien au-dessus de l'horizon sud-est. Si vous disposez d'un instrument pour observer la planète aux anneaux, il est amusant de constater que ces anneaux se réduisent actuellement à une simple ligne. En effet leur inclinaison par rapport à la Terre varie constamment au cours du temps et ce mois-ci elle ne cesse de diminuer pour atteindre à peine un degré. Ce phénomène influe sur l'éclat de l'objet, qui reste stationnaire autour d'une magnitude de 1,2.

Le SOIR DU JEUDI 6 NOVEMBRE un défi est lancé à ceux qui possèdent un petit instrument. La Lune passe en effet tout à côté de la planète NEPTUNE, astre seulement visible dans des jumelles, et encore à condition de savoir où il se trouve. Ce soir-là la Lune peut servir de repère mais le problème est que l'éclat de cette dernière voile celui de la planète. Il faut grossir suffisamment (une centaine de fois), pointer la région sud du limbe puis sortir le plus possible la Lune du champ et tenter alors d'apercevoir le petit point bleuté de la planète. Cette planète gazeuse géante, la dernière du système solaire, fut découverte par les astronomes après qu'ils eurent calculé sa position à partir des perturbations gravitationnelles qu'elle faisait subir à la planète Uranus. Voir
http://fr.wikipedia.org/wiki/Neptune_(plan%C3%A8te)

Terminons le tour des planètes avec la planète MERCURE, bien visible encore le matin EN DÉBUT DE MOIS au-dessus d'un horizon est-sud-est bien dégagé. Aidez-vous de jumelles pour observer son passage auprès d'une étoile que j'affectionne pour sa couleur (blanc légèrement bleuté) et son bel éclat: SPICA (ou l'Épi) de la constellation de la Vierge. Le 4 novembre les deux astres seront à 4° l'un de l'autre, et quasiment à la même hauteur. À voir 3/4 d'heure avant le lever du Soleil (ce qui nous met vers 6h30 à Montpellier). Cette même étoile SPICA se retrouvera à côté d'un mince croissant de Lune le MATIN DU LUNDI 24 NOVEMBRE, deux ou trois jours après que cette Lune aura croisé Saturne, comme je l'indiquais ci-dessus.

Stop: coup de théâtre dans le ciel! le SOIR DU JEUDI 13 NOVEMBRE 2008, de 19h30 à 21h45, la Pleine Lune occulte l'amas des Pléiades. Vous ne verrez pas le phénomène à l'œil nu car le puissant éclat lunaire efface les étoiles mais l'observation des occultations successives du groupe à l'aide d'un petit instrument est un délice. Des jumelles suffisent mais dans une petite lunette le spectacle est nettement plus impressionnant.

Et les étoiles filantes du mois de novembre, les LÉONIDES? Elles traverseront sans doute le ciel comme chaque année avec un maximum d'activité le LUNDI 17 NOVEMBRE mais la Lune fortement gibbeuse présente au voisinage de la constellation du Lion ne favorisera guère l'observation des plus faibles filantes. Maintenant on peut tenter sa chance pour les plus brillantes, susceptibles en outre de laisser leur trace dans d'autres directions du ciel. Il est bon de rappeler à cette occasion qu'il y a des étoiles filantes toutes les nuits, mais évidemment plus ou moins fréquentes.

Les étoiles d'hiver arrivent de plus en plus tôt le soir et c'est un vrai bonheur de voir la constellation d'Orion se redresser dans le ciel. C'est l'occasion de réviser les étoiles des mois froids: Capella du Cocher, le Taureau avec ses Pléiades et Aldébaran, les Gémeaux (Castor et Pollux), l'étoile isolée Procyon du Petit Chien, et bien entendu Sirius, l'étoile la plus brillante du ciel, qui fait sa fière le matin au sud. Aidez-vous de cartes du ciel
http://www.leguideduciel.com/ephemerides/cartesduciel.php

Bonnes nuits sous les étoiles
Christian

  AU JOUR LE JOUR
Tous les soirs du mois: Vénus et Jupiter
le matin en début de mois: Mercure (et Spica)
samedi 1er, 18h30: un fin croissant de Lune à côté de Vénus
du 1er au 3: le croissant du soir
lundi 3, 18h30: Jupiter à côté de la Lune
jeudi 6, 19h30: Neptune au ras du globe lunaire (lunette nécessaire)
jeudi 13, 19h30: occultation des Pléiades par la Pleine Lune
lundi 17 et mardi 18 au matin: les Léonides
21 et 22, le matin: la Lune croise Saturne
du 23 au 26: le croissant de Lune du matin
lundi 24, 6h30: un mince croissant lunaire à côté de Spica
dimanche 30, 18h15: le mince croissant lunaire face à Jupiter et Vénus (qui sera occultée le lendemain)








   

Mes sources d'information