Page d'accueil du site
de Christian Magnan

 
Le ciel du mois (par Christian Magnan)

Nota : si vous désirez mettre ce "ciel du mois" en favori utiliser l'adresse
http://www.lacosmo.com/lecieldumois/lecieldumois.html
La page ainsi adressée vous redirigera automatiquement vers le mois en cours  

LIENS


L'image astronomique du jour


Astronomy Picture of the Day


Le Soleil en direct de SOHO


Le Guide du Ciel


Ciel des Hommes


Images célestes


Le ciel au-dessus de nos têtes (en anglais)

aide à la connexion


Actualité de l'environnement Soleil-Terre (en anglais)


Sky and Telescope (en anglais)


ANPCNE : Association Nationale pour la Protection du Ciel et de l'Environnement Nocturnes



Un astronome professionnel retrace pour vous le cheminement patient de la pensée scientifique moderne, vous guide dans une visite grandiose de l'Univers, vous raconte la folle histoire des étoiles et vous révèle la place de l'espèce humaine dans un cosmos qui ne l'attendait pas.

L'auteur se permet en outre de dénoncer les graves dérives conceptuelles d'une science contemporaine courant à sa perte sous l'effet d'un productivisme effréné.

Voici un ouvrage unique en son genre qui vous donnera à penser!

 

couverture

Paru en juin 2014

Édité par Guillaume Cannat (amds-edition)
Disponible en commande immédiate
dédicace possible de l'auteur

L'image de couverture représente l'éclipse totale de Soleil du 11 juillet 2010 à l'île de Pâques (cliché de Guillaume Blanchard)


Allez observer le ciel


à l'observatoire d'Aniane



Le ciel de novembre 2014

au jour le jour

le chiffre du mois

version imprimable du mois en cours pour apposer sur son frigo   imprimante
Archives :

Le ciel de 2006 : | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre |
Le ciel de 2007 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre| décembre
Le ciel de 2008 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | début décembre | décembre
Le ciel de 2009 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet| août| septembre | octobre | novembre | décembre
Le ciel de 2010 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin| juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre
Le ciel de 2011 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre
Le ciel de 2012 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre
Le ciel de 2013 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre
Le ciel de 2014 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre

mission Rosetta
Site d'atterrissage de la
mission Rosetta

 

 

Bonjour à toutes, bonjour à tous !

 

NOVEMBRE 2014 : l’occasion de redécouvrir peu à peu les étoiles d’hiver, d’admirer Jupiter en majesté et de vivre le suspense d’une grande première de l’exploration spatiale.

Le premier défi du mois, potentiellement gratifiant, est d’observer la planète MERCURE qui poursuit et achève sa meilleure période de visibilité matinale de 2014. S’il s’agit d’un défi car la planète la plus proche du Soleil se dégage difficilement de l’éclat solaire, c’est aussi un bonheur de la repérer dans un ciel coloré des lueurs du levant ou du couchant et une surprise de découvrir la vivacité de son éclat. C’est le SAMEDI 1er qu’elle atteint son ÉLONGATION MAXIMUM à 18,7° à l’ouest du Soleil, se trouvant en outre presque à la verticale de l’astre du jour (ce qui explique l’excellente visibilité dont nous bénéficions). Cherchez la planète une heure avant le lever du Soleil (ce qui nous met vers 6h20 à Montpellier) vers un horizon est-sud-est bien dégagé. Aidez-vous de jumelles pour faire encore mieux ressortir la lumière de l’astre. Le MARDI 4 la planète passe près de SPICA, l’étoile principale de la Vierge, que l’on pourra découvrir à droite de Mercure. Cependant commencez  l’observation le plus tôt possible car l’éclat de Spica va s’éteindre rapidement dans le ciel qui s’éclaircit.

Au fil des matins Mercure plonge vers la lumière du Soleil et termine sa belle fenêtre de visibilité. Si nous disposons de bonnes conditions, nous pourrons l’observer jusque vers le 20 novembre. Ensuite nous aurons la possibilité de nous tourner vers Internet en nous servant de la sonde spatiale SOHO, destinée à observer le Soleil, et notamment de son coronographe LASCO C3.
http://soho.nascom.nasa.gov/data/realtime/c3/512/
Mercure traverse d’ouest en est le champ de ce coronographe du 23 novembre au 23 décembre, passera derrière le Soleil le 8 décembre pour devenir alors étoile du soir.


La mission SOHO était prévue pour opérer jusqu’en 1988 mais son succès a été tel qu’elle a été prolongée plusieurs fois. Cependant elle doit s’achever fin 2014 et il est bon par conséquent de profiter de ses dernières semaines d’activité. On pourra ainsi voir l’entrée de SATURNE dans le champ LASCO C3 le DIMANCHE 9 (elle y restera jusqu’au 27), le rapprochement entre SATURNE ET VÉNUS le MERCREDI 12 et la conjonction entre SATURNE ET MERCURE le MERCREDI 26. Que du beau monde dans le champ du célèbre coronographe spatial !
La vedette du moment reste la planète JUPITER. Elle se lève vers minuit en début de mois et en milieu de soirée en fin de mois. C’est l’astre le plus lumineux du ciel actuel, ce qui permet de l’identifier sans mal. Sa magnitude de -2,2 le place devant même l’étoile la plus brillante de tout le ciel, SIRIUS de la constellation du Grand Chien, de magnitude -1,44. Faites tout pour observer Jupiter à travers un instrument, même modeste. Vous découvrirez le ballet incroyablement renouvelé de ses QUATRE SATELLITES et les bandes équatoriales de son globe aplati par sa rotation rapide. La planète est l’objet idéal placé dans une position idéale puisqu’elle franchit le méridien à près de 60° degrés de hauteur, bien au-dessus des couches polluées de la basse atmosphère. Je vous ai déjà dit que les planètes d’hiver étaient hautes dans le ciel car l’écliptique, sur lequel elles se déplacent, était lui aussi à bonne hauteur. En voilà l’illustration avec notre Jupiter.

Jupiter est située dans la CONSTELLATION DU LION, l’une des quelques constellations à dessiner l’animal dont elle porte le nom et que vous pouvez redécouvrir en milieu de nuit au moment où elle se lève sur l’horizon sud-sud-est. Un grand point d’interrogation inversé gauche-droite dont RÉGULUS marque le point lui-même représente la crinière du félin tandis que plusieurs étoiles brillantes en tracent le corps allongé, dont l’extrémité gauche est figurée par l’étoile DENEBOLA. Le DERNIER QUARTIER de Lune rend visite à Jupiter et Régulus les VENDREDI 14 et SAMEDI 15. Puis deux jours plus tard, au cours de la nuit du LUNDI 17 au MARDI 18, guettez les ÉTOILES FILANTES de l’essaim des LÉONIDES qui, ainsi que l’indique leur nom, semblent provenir de la constellation du Lion (par un pur effet de perspective). Pourquoi ces étoiles filantes reviennent-elles à la même date chaque année ? Parce qu’à cette époque la Terre, dans sa ronde autour du Soleil, traverse la région de poussières enveloppant l’orbite de la comète périodique 55P Temple-Tuttle. Les météores des Léonides sont les plus rapides de l’année, pénétrant l’atmosphère à la vitesse de 71 km/s. La raison de l’énormité de cette vitesse est que la trajectoire de la comète, et donc celle de sa trainée de poussières, est rétrograde. Tandis que la Terre tourne dans le sens direct autour du Soleil à la vitesse de 30 km/s, les poussières sont animées d’une vitesse opposée d’une quarantaine de kilomètres par seconde et en se heurtant de front les deux vitesses s’ajoutent. Cette année aucune activité exceptionnelle n’est prévue par les spécialistes mais en matière d’étoiles filantes on peut miser sur la chance, d’autant que la clarté de la Lune, en fin de lunaison, sera peu gênante. Bonnes Léonides !

La Lune tourne autour de la Terre et fait un tour de ciel en un peu plus de 27 jours. Elle rend donc visite sur le ciel à tous les astres présents sur l’écliptique : planètes et étoiles des constellations du zodiaque. En même temps sa position par rapport au Soleil change pour nous observateurs terrestres et sa phase évolue en conséquence passant de la Lune croissante, en forme de parenthèse fermante (ou de D majuscule), le Soleil étant situé sur la droite, à la Pleine Lune puis à la Lune décroissante, en forme de parenthèse ouvrante (ou de C majuscule), le Soleil étant alors situé sur sa gauche. Voici quelques morceaux choisis de cette ronde mensuelle.

Le JEUDI 6 marque le jour de la PLEINE LUNE, moment où le Soleil, la Terre et la Lune sont alignés dans cet ordre. La Pleine Lune se lève quand le Soleil se couche et lorsque nous regardons la Lune le Soleil est dans notre dos, sous l’horizon. Imaginons que nous photographiions la Lune, alors cette dernière aurait le Soleil dans les yeux ! En hiver nous savons bien que le Soleil est loin en dessous de l’horizon la nuit, dans les conditions inverses de celles qui en été conduisent plus au nord au Soleil de minuit. En contrepartie la Pleine Lune, opposée au Soleil, est haute sur l’horizon. C’est ce que nous pourrons constater ce mois-ci en voyant la Pleine Lune culminer à près de 60° de hauteur (à Montpellier). Pour résumer les choses, en un lieu donné, la Pleine Lune en hiver occupe la position du Soleil en été. Cette indication est valable pour le Grand Nord où la Lune est le phare des nuits polaires.
Après son passage près de Jupiter, le croissant lunaire continue à s’amincir et passe près de SPICA les MERCREDI 19 ET JEUDI 20. Le spectacle est à voir le matin une heure et demie avant le lever du Soleil sur l’horizon est. La lumière cendrée, reflet d’un clair de Terre pour les sélénites, est magique et nous procure une vision en trois dimensions du globe lunaire, particulièrement à travers des jumelles. Le VENDREDI 21 à l’aube il sera difficile de repérer un très mince croissant âgé de 30,5 heures avant la Nouvelle Lune, au ras de l’horizon est-sud-est. Des circonstances atmosphériques idéales et un horizon est-sud-est parfaitement dégagé sont des conditions nécessaires de succès. Après la NOUVELLE LUNE DU SAMEDI 22, le cycle de la lunaison reprend avec les croissants du soir, en forme de parenthèse fermante penchée sur l’horizon. Tentez le repérage de l’infime croissant de 1,9% âgé de 28,5 heures le soir du DIMANCHE 23 sur l’horizon ouest-sud-ouest. Les soirs suivants, du MARDI 25 au JEUDI 27 l’observation du croissant, à nouveau empli de la féérique lumière cendrée, sera plus facile. Il passe le 26 près de la planète Mars.

Regardez les étoiles d’hiver se lever de plus en plus tôt vers l’est. Elles décoreront le ciel vers le sud les mois suivants. Vous remarquerez les trois étoiles alignées verticalement à leur lever et d’éclats comparables du BEAUDRIER D’ORION, la constellation d’Orion elle-même dessinant un immense rectangle entourant cet astérisme. En même temps apparaissent sur la gauche les GÉMEAUX d’étoiles principales CASTOR ET POLLUX, puis la brillante PROCYON, étoile isolée de la constellation (peu remarquable) du Petit Chien. Plus tard SIRIUS du Grand Chien franchit l’horizon et Jupiter fait son entrée. Haut dans le ciel CAPELLA regarde tout ce petit monde d’étoiles et surveille sur sa droite le TAUREAU et ses deux amas, les HYADES (avec ALDÉBARAN) et les fameuses PLÉIADES. La constellation du LION suivra derrière Jupiter et RÉGULUS. C’est magnifique. À l’ouest le grand Triangle d’été nous fait ses adieux.

Enfin ne manquez pas l’événement le plus extraordinaire de l’histoire de l’exploration spatiale non habitée, avec la tentative de poser le robot PHILAE sur la comète Churyumov-Gerasimenko. La sonde ROSETTA qui larguera Philae a été lancée en 2004 et a atteint la comète sans encombre. Les résultats attendus sont d’un intérêt considérable car en sondant des comètes nous explorons la naissance de notre système solaire, il y a des milliards d’années, et espérons mieux comprendre sa genèse. D’ailleurs le nom de Rosetta a été choisi en référence à la pierre de Rosette qui permit à Champollion de déchiffrer les hiéroglyphes égyptiens et l’atterrisseur Philae tire son nom de l’obélisque de l’île égyptienne de Philae qui permit de compléter ce déchiffrage. L’atterrissage doit avoir lieu le MERCREDI 12 NOVEMBRE et pourra être suivi sur la Toile. Je vous conseille de vous connecter sur l’indispensable blog du Monde de Guillaume Cannat
http://autourduciel.blog.lemonde.fr/
qui vous fournira en temps réel les renseignements et liens utiles. La difficulté principale de l’atterrissage réside dans la faiblesse de la gravité à la surface de la comète. Philae doit s’agripper au sol avec ses griffes pour éviter de rebondir dans l’espace.

LE CHIFFRE DU MOIS : 1 cent-millième ou E-5. La gravité à la surface de la comète abordée par la sonde Rosetta est de l’ordre du cent-millième de la gravité à la surface de la Terre. Pour dire les choses de façon fort incorrecte mais parlante une personne de 100 kilos pèserait 1 gramme à la surface de la comète. Poids n’est pas masse.

Bonnes nuits sous les étoiles
Christian

NOVEMBRE 2014 AU JOUR LE JOUR
Toutes les nuits : Jupiter et les constellations d’hiver de plus en plus tôt dans le ciel à l’est ; le Triangle d’été quitte le ciel à l’ouest
Du samedi 1er au jeudi 20 : Mercure sur l’horizon est-sud-est le matin
Samedi 1er : Mercure à sa plus grande élongation
Mardi 4 : Mercure croise Spica, à voir à l’aube une heure avant le lever du Soleil sur un horizon est-sud-est bien dégagé
Jeudi 6 : Pleine Lune culminant à 60° de hauteur à Montpellier
Mercredi 12 : une grande première spatiale avec l’atterrissage prévu du robot Philae sur la comète Churiyumov-Gerasimenko ; voir le blog de Guillaume Cannat http://autourduciel.blog.lemonde.fr/
Mercredi 12 : conjonction entre Vénus et Saturne, à observer dans le champ LASCO C3 de la sonde SOHO http://soho.nascom.nasa.gov/data/realtime/c3/512/
Du vendredi 14 au dimanche 16 : le quartier lunaire du matin passe sur la droite de Jupiter et de Régulus
Du dimanche 16 au vendredi 21 : le croissant lunaire du matin
Nuit du lundi 17 au mardi 18 : maximum d’activité de l’essaim des Léonides
Mercredi 19 et jeudi 20 : à l’aube le croissant lunaire orné de sa lumière cendrée passe d’un côté à l’autre de Spica
Vendredi 21 : à l’aube un très mince croissant de Lune au-dessus de Mercure (difficile)
Samedi 22 : Nouvelle Lune et nuits noires autour de cette date
Du dimanche 23 au jeudi 27 : le croissant lunaire du soir (difficile le 23)
Mercredi 26 : le croissant lunaire au-dessus de la planète Mars
Du 23 novembre au 23 décembre : Mercure traverse d’ouest en est le champ LASCO C3 de la sonde SOHO
Mercredi 26 : conjonction entre Mercure et Saturne, à voir sur SOHO


   

Mes sources d'information