Page d'accueil du site
de Christian Magnan

Le ciel du mois (par Christian Magnan)

LIENS


Page d'accueil du GRAAL


L'image astronomique du jour


Astronomy Picture of the Day


Le Soleil en direct de SOHO


Le Guide du Ciel


Ciel des Hommes


Images célestes


Le ciel au-dessus de nos têtes (en anglais)


Actualité de l'environnement Soleil-Terre (en anglais)


Sky and Telescope (en anglais)


 

Le ciel de décembre 2007

version imprimable du mois en cours   imprimante
Archives :

Le ciel de 2006 : | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre |
Le ciel de 2007 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre

la planète Mars
La planète Mars

 

 

Bonjour à toutes, bonjour à tous !

 

L'irrésistible ascension de Mars, encore des étoiles filantes à surveiller, Vénus toujours fidèle à son rendez-vous matinal, et les riches constellations du ciel d'hiver à admirer pour se refaire le moral : un beau programme de fin d'année !

Oui, ce mois de décembre est vraiment - mauvais jeu de mot - le mois de Mars avec une planète qui va devenir l'astre le plus brillant du ciel, dépassant même de peu en éclat (avec sa magnitude de -1,6) l'étoile la plus lumineuse, SIRIUS, de magnitude -1,5. Le jour de l'OPPOSITION DE MARS est enfin arrivé, l'alignement Soleil-Terre-Mars se produisant le 24 décembre 2007 et notre Terre passant au plus près de la planète rouillée quelques jours avant, le 18 décembre, à quelque 88,2 millions de kilomètres.

La Terre tourne autour du Soleil à une distance d'environ 150 millions de kilomètres et accomplit sa révolution en une année. La planète Mars fait son tour à une distance supérieure, à environ 225 millions de kilomètres (mais cette distance varie beaucoup parce que l'orbite martienne est très elliptique), et en quelque 23 mois. Imaginons alors cette grandiose horloge cosmique dont la grande aiguille serait le rayon Soleil-Mars et la petite le rayon Soleil-Terre. Sauf que la grande aiguille de Mars avance ici moins vite que la petite, et fait un tour en 1 an et 11 mois (et sauf aussi que vues du côté du pôle nord terrestre nos aiguilles géantes tournent en sens inverse de celles d'une horloge terrestre honnête). Quand la petite aiguille (notre Terre) rattrape la grande (Mars) il y a opposition. Après une opposition, la suivante se produit quelque 2 ans et 1 mois plus tard (intervalle variable à cause de l'ellipticité de l'orbite de Mars !). Il est facile de voir

opposition de Mars Schéma très simplifié indiquant la position de

Mars, de la Terre et du Soleil à l'opposition

(cliquez sur l'image pour l'agrandir)
 
opposition Mars
Image illustrant la position de la Terre et de Mars
lors de l'opposition (Crédit : NASA)
que lorsque les deux aiguilles sont l'une sur l'autre Soleil, Terre et Mars sont alignées, et de la Terre on observe Mars et le Soleil dans deux directions opposées. En même temps la distance entre les extrémités des aiguilles (la Terre et Mars) est minimale (à l'ellipticité près à nouveau, faisant qu'il existe un décalage pouvant atteindre une huitaine de jours entre rapprochement maximal et opposition).

Voilà la théorie. En pratique la planète rouge se lève dès le coucher du Soleil (opposition oblige !) et nous accompagne toute la nuit. Son éclat exceptionnel et sa couleur rougeâtre permettent de la reconnaître facilement. Comme l'indiquent les cartes du ciel,
ciel de décembre Cliquez sur l'image pour l'agrandir
Mars se situe dans les Gémeaux dont les deux étoiles CASTOR et POLLUX brillent sur la gauche, tandis que plus haut se trouvent le pentagone du COCHER (avec la brillante CAPELLA) et sur la droite le TAUREAU contenant le "V" caractéristique du riche amas des HYADES et l'essaim des PLÉIADES. La planète passe ensuite très haut dans le ciel vers minuit et c'est cette circonstance qui distingue la présente opposition de celle de l'été 2003 (la planète était alors beaucoup plus basse) et permettra sans doute de bénéficier d'images de meilleure qualité, moins troublées par la turbulence des basses couches atmosphériques.

Il sera intéressant, comme je l'expliquais le mois dernier, de suivre le mouvement de Mars par rapport aux étoiles, en vérifiant que dès le début du mois l'astre amorce un mouvement rétrograde vers l'ouest (la droite) alors que son mouvement se produit d'ordinaire vers l'est (cette "boucle de rétrogradation" s'expliquant facilement dans un modèle héliocentrique mais difficilement dans un modèle géocentrique). Malgré l'absence de repère stellaire évident, essayez de voir comment la planète va s'éloigner de Castor et Pollux et se rapprocher de la constellation du Taureau. Sur un mois le déplacement sera appréciable.

La date de Noël aurait-elle été calée sur l'opposition martienne? On pourrait presque le croire mais une autre coïncidence céleste se produit dans la NUIT DU DIMANCHE 23 AU LUNDI 24 DÉCEMBRE 2007 avec l'occurrence de la PLEINE LUNE (elle aussi donc à l'opposition, par définition). Mars, collée contre notre satellite, le frôlera pour nous à moins de 7 minutes d'arc de distance. Autre circonstance exceptionnelle : la pleine Lune passera au plus haut dans le ciel de toute l'année, illuminant la Terre comme le ferait un lampadaire géant. La fête pour les sorcières quoi. Pourquoi la Lune si haute? Parce que deux jours plus tôt, le samedi 22 décembre, aura marqué le solstice de décembre, le jour où le Soleil est au plus bas sur l'horizon à midi (le pôle nord de la Terre étant alors penché du côté opposé au Soleil). Comme la Lune est à l'opposition on peut dire qu'à minuit elle est à la place que le Soleil occuperait à midi à six mois de temps, au solstice de juin, donc à sa position la plus haute. Le capitaine Haddock résumerait fort justement cette description de la façon suivante : "quand elle est pleine, la Lune c'est la même chose que le Soleil, sauf que c'est exactement le contraire" (voir le schéma) .
schéma pleine lune
Attention : la planète Mars sera cependant difficilement visible à l'œil nu cette nuit-là, car perdue dans la lumière éblouissante de la Lune. Pour observer cet étonnant rapprochement il vous faudra cacher notre satellite avec le doigt ou tout objet opaque ou mieux utiliser des jumelles.

Toujours la Lune : deux jours plus tôt dans la NUIT du VENDREDI 21 au SAMEDI 22 DÉCEMBRE, entre 22 et 24 heures, le globe déjà bien plein de la Lune passera tout à côté de l'AMAS DES PLÉIADES et en occultera quelques étoiles. Pour les mêmes raisons que précédemment le spectacle ne sera pleinement appréciable qu'à travers des jumelles.

Je n'ose plus annoncer l'apparition d'ÉTOILES FILANTES après le flop des Léonides du mois dernier mais "qui ne regarde rien ne risque pas de voir quelque chose" Donc à la mi-décembre se manifestent les GÉMINIDES, dont le maximum d'activité est prévu pour le VENDREDI 14 DÉCEMBRE à 18 heures. Cette heure n'est pas particulièrement favorable aux européen-ne-s. Cependant les périodes d'observation pour nous les plus propices se situent en début de nuit (vers l'est) et également le matin de ce même jour, donc à la fin de la nuit du jeudi 13 au vendredi 14. Il est conseillé de choisir un site ouvert largement sur le ciel car ces étoiles, paraît-il, filent souvent de travers de façon anarchique, loin des Gémeaux.

Les alignements de planètes avec le Soleil se produisent périodiquement. Lorsque la planète concernée est vue dans la direction du Soleil (et non à l'opposé), on parle de conjonction. Ces rapprochements apparents entre planète et Soleil ne sont visibles que dans un instrument permettant de cacher l'image du Soleil, comme le fait le coronographe LASCO C3 de la sonde solaire SOHO (ne JAMAIS pointer le Soleil avec un instrument). Les images sont disponibles sur Internet à l'adresse
http://soho.nascom.nasa.gov/data/realtime-images.html
Nous pourrons suivre deux conjonctions quasi simultanées ce mois-ci avec le Soleil : celles de Jupiter et Mercure. Jupiter traverse le champ du coronographe du 12 décembre 2007 au 3 janvier 2008 et y croisera Mercure le 20 décembre.

Enfin toujours à propos d'alignements, une curiosité astrologico-horoscopique par ailleurs sans accompagnement visuel : le 22 décembre l'alignement Mars-Terre-Soleil-Mercure-Jupiter-Pluton sera presque parfait. Bienvenue aux enfants à naître ce jour-là

La fameuse COMÈTE HOLMES du mois dernier diminue maintenant régulièrement d'éclat, pour cause d'éloignement progressif et devient plus difficile à repérer. Vous pouvez retrouver des photos de l'astre sur le site de space-wheather :
http://www.spaceweather.com/comets/gallery_holmes_page22.htm

Sinon les ciels d'hiver sont parmi les plus beaux de l'année. La constellation d'Orion est l'emblème incontestable de cette période. Vous reconnaissez facilement les trois étoiles de luminosité semblable, alignées et équidistantes constituant la ceinture (ou baudrier) du chasseur mythique, sise au milieu de l'immense quadrilatère de la constellation. Savez-vous que la fameuse NÉBULEUSE D'ORION, cataloguée comme M42, se trouve précisément à cet endroit? Plus précisément, les trois étoiles du baudrier forment la barre inclinée d'un T majuscule, la base de ce T étant marquée par un petit groupe d'étoiles au milieu desquelles se trouve justement M42. L'objet, repérable à l'œil nu dans un ciel bien sombre, est facilement visible à travers des jumelles. C'est LA cible de choix à la fois pour amateurs débutants et pour amateurs confirmés car quel que soit le grossissement de l'instrument, la nébuleuse dévoile de fascinantes beautés. C'est dans une portion de la nébuleuse d'Orion cataloguée comme M43 que se situe la célèbre TÊTE DE CHEVAL (horsehead) dont on voit très souvent l'image dans des diaporamas d'astronomie. Allez voir des photos de ces objets (une recherche d'images avec "M42" ou "nébuleuse Orion" ou "horsehead nebula" vous donnera une multitude de résultats) comme par exemple
http://www.cidehom.com/apod.php?_date=061120
http://www.cidehom.com/apod.php?_date=070527

Et pour finir je n'oublie pas notre fidèle VÉNUS, prête à nous réconforter chaque matin par son ardente lumière. Présente dans le ciel déjà bleu du matin, seul astre échappant encore à l'effacement des étoiles, le spectacle qu'elle nous offre me fascine toujours.

Bonnes nuits sous les étoiles
Christian



   

Mes sources d'information