Page d'accueil du site
de Christian Magnan

 
Le ciel du mois (par Christian Magnan)

Nota : si vous désirez mettre ce "ciel du mois" en favori utiliser l'adresse
http://www.lacosmo.com/lecieldumois/lecieldumois.html
La page ainsi adressée vous redirigera automatiquement vers le mois en cours  

LIENS


L'image astronomique du jour


Astronomy Picture of the Day


Le Soleil en direct de SOHO


Le Guide du Ciel


Ciel des Hommes


Images célestes


Le ciel au-dessus de nos têtes (en anglais)

aide à la connexion


Actualité de l'environnement Soleil-Terre (en anglais)


Sky and Telescope (en anglais)


ANPCNE : Association Nationale pour la Protection du Ciel et de l'Environnement Nocturnes



Un astronome professionnel retrace pour vous le cheminement patient de la pensée scientifique moderne, vous guide dans une visite grandiose de l'Univers, vous raconte la folle histoire des étoiles et vous révèle la place de l'espèce humaine dans un cosmos qui ne l'attendait pas.

L'auteur se permet en outre de dénoncer les graves dérives conceptuelles d'une science contemporaine courant à sa perte sous l'effet d'un productivisme effréné.

Voici un ouvrage unique en son genre qui vous donnera à penser!

 

couverture

Paru en juin 2014

Édité par Guillaume Cannat (amds-edition)
Disponible en commande immédiate
dédicace possible de l'auteur

L'image de couverture représente l'éclipse totale de Soleil du 11 juillet 2010 à l'île de Pâques (cliché de Guillaume Blanchard)


Allez observer le ciel


à l'observatoire d'Aniane



Le ciel de décembre 2014

au jour le jour

le chiffre du mois

version imprimable du mois en cours pour apposer sur son frigo   imprimante
Archives :

Le ciel de 2006 : | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre |
Le ciel de 2007 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre| décembre
Le ciel de 2008 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | début décembre | décembre
Le ciel de 2009 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet| août| septembre | octobre | novembre | décembre
Le ciel de 2010 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin| juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre
Le ciel de 2011 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre
Le ciel de 2012 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre
Le ciel de 2013 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre
Le ciel de 2014 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre

mission Rosetta
Une aurore boréale
sur laNorvège

 

 

Bonjour à toutes, bonjour à tous !

 

À nous la magnificence des ciels d’hiver en ce mois de DÉCEMBRE 2014, à condition que les sorcières de la météo arrêtent de se la jouer teigneuse…

Ouvrons le mois en fanfare avec la PLEINE LUNE DU SAMEDI 6 DÉCEMBRE qui se lèvera au-dessus de l’horizon est-nord-est au moment où le Soleil se couchera au point diamétralement opposé sur l’horizon ouest-sud-ouest. C’est la Pleine Lune qui franchit le méridien à sa plus grande hauteur de l’année, à quelques 64° à Montpellier. C’est dire l’illumination grandiose qui en résultera, l’occasion d’aller faire un tour dehors pour profiter d’un paysage nocturne éclairé par un lampadaire 100% naturel.

La planète JUPITER reste incontestablement la reine de la nuit. Elle se lève de plus en plus tôt chaque jour avant minuit et, en l’absence de Vénus,  brille plus que tout autre astre, surpassant en éclat SIRIUS l’étoile la plus lumineuse du ciel. Notez que Sirius et Jupiter se lèvent en gros à la même heure, de sorte que vous pouvez facilement comparer leurs luminosités. La planète se lève sur l’horizon est-nord-est, l’étoile sur l’horizon sud-est. La première, de magnitude -2,3 est plus lumineuse que la seconde, de magnitude -1,4. Entre les deux et un peu plus haut se situe PROCYON, tout de même la septième des étoiles les plus brillantes du ciel, qui, solitaire, peut à cette occasion se rattacher à ses deux voisines dans le ciel, Jupiter et Sirius, pour former avec elles un grand triangle isocèle très aplati. Enfin près de Jupiter se trouve RÉGULUS, l’étoile principale de la constellation du Lion, vers laquelle Jupiter se dirigeait ces derniers temps. L’atteindra, l’atteindra pas ? Eh bien non, c’est raté, car Jupiter qui cheminait vers l’est (la gauche) se met à entamer le 9 décembre sa boucle de rétrogradation (vers la droite) en s’éloignant de Régulus. Elle ne reprendra sa course disons normale qu’en avril.

Si vous le pouvez, continuez à observer Jupiter à travers un petit instrument, ou mettez-vous-y en cette période particulièrement propice puisque la planète passera bientôt à l’opposition (le 6 février prochain). Je vous rappelle aussi que nous voyons en ce moment le plan des satellites joviens de profil, ce qui donne lieu à ces rencontres entre satellites que l’on nomme "phénomènes mutuels", avec des occultations, éclipses ou autres transits simultanés devant la planète. Par exemple le VENDREDI 12 DÉCEMBRE le satellite IO projette son ombre sur CALLISTO, puis EUROPE occulte CALLISTO, le tout se terminant par un regroupement spectaculaire des trois lunes. Même si un instrument modeste ne permet pas de révéler tous les détails de ces phénomènes mutuels, il montrera le côté magique du ballet perpétuel des satellites et de la formation de duos ou trios éphémères. Profitez par exemple tout simplement dans la nuit du mardi 24 au mercredi 25 de l’alignement des satellites galiléens dans l’ordre de leur distance à Jupiter : Io, Europe, Ganymède et Callisto. Enfin dans la NUIT DU 29 AU 30 DÉCEMBRE un instrument modeste, voire des jumelles fixées (comme il se doit) sur un trépied vous permettront d’assister à ce phénomène assez rare de la disparition de CALLISTO dans l’ombre de Jupiter, de 23h48 à 4h41. C’est l’occasion rêvée de faire la distinction (bien utile dans le cas des phénomènes mutuels) entre OCCULTATION ET ÉCLIPSE. Il y a éclipse d’un astre lorsque celui-ci passe dans le cône d’ombre d’un autre. Il y a occultation d’un astre pour notre œil lorsqu’un autre astre s’interpose sur la ligne de visée. Une "éclipse de Lune" est une véritable "éclipse", la Lune passant dans le cône d’ombre de la Terre (et elle a lieu au même instant pour tous les terriens). Une "éclipse de Soleil" pour un observateur terrestre est en vérité une "occultation" du Soleil par la Lune, celle-ci nous cachant le disque solaire (et l’horaire diffère selon les observateurs et la géométrie correspondante).

Dans les nuits du JEUDI 11 AU SAMEDI 13 Jupiter reçoit la visite de la Lune gibbeuse décroissante. Nous pourrons admirer son passage haut dans le ciel sous le corps d’un Lion plein de noblesse et de fierté où scintillent RÉGULUS et DENEBOLA.

Dans le cercle des planètes royales, ce mois salue le retour de VÉNUS dans le ciel du soir, à l’est du Soleil (à gauche). Elle devient de plus en plus facile à repérer au-dessus de l’horizon sud-ouest grâce à son éclat puissant, avec une magnitude de presque -4, et grâce au redressement de l’écliptique qui la projette en hauteur. Sa réapparition porte la promesse pour les mois prochains d’une ribambelle de rencontres rapprochées avec toutes les autres planètes du système solaire et le gage de spectacles inoubliables avec les croissants de Lune du soir. Le MARDI 23 au soir nous trouverons la toute belle dans les basses couches de l’atmosphère de l’horizon sud-ouest sous le mince croissant d’une Lune âgée de 40 heures.

La planète SATURNE qui nous a tant gâtés cet été revient dans le ciel du matin après sa conjonction de novembre avec le Soleil. Il faudra toutefois attendre la fin de l’année pour que l’observation de ses anneaux et de son disque à travers un instrument redevienne gratifiante. La planète se lève sur l’horizon est-sud-est et on pourra la repérer grâce au CROISSANT DE LUNE qui vient lui rendre visite les VENDREDI 19 ET SAMEDI 20et dont l’aspect nous réjouira. Remarquez l’immense triangle assez équilatéral (!) que Saturne forme avec ARCTURUS, loin au-dessus et SPICA, cette magnifique étoile bleutée de la Vierge, plus à droite. Et puisque nous en sommes dans les figures géométriques, la contemplation du ciel matinal nous permet de redécouvrir le fameux Losange de Printemps, très haut dans le ciel, dont les quatre sommets sont Arcturus, Spica, Denebola et Cor Caroli. Denebola marque l’extrémité de la queue du Lion tandis que Cor Caroli, de la constellation des Chiens de Chasse, se trouve à l’aplomb du manche de la Grande Casserole (la Grande Ourse). An centre du Losange de Printemps se trouve le ruissellement de la Chevelure de Bérénice qui marque la direction du pôle de notre Galaxie, une région du ciel offrant une fenêtre particulièrement transparente sur l’Univers. Là sont observées des milliers de galaxies de l’univers profond. La vision de ce losange est rehaussée le MERCREDI 17 par la présence d’un splendide croissant de Lune serré contre Spica


Le SOLSTICE DE DÉCEMBRE à lieu le dimanche 21 décembre si on s’en tient à l’heure donnée en temps universel puisqu’il se produit à 23h03. En heure légale, cela correspond à 0h03 le lundi 22. C’est la date à laquelle la nuit est la plus longue dans l’hémisphère nord. Mais les optimistes parmi ceux qui apprécient le Soleil vous diront qu’à partir de cette date la durée du jour augmente. Le solstice d’hiver est encore le jour où le Soleil se lève le plus vers le sud, du côté est bien entendu, et où ce Soleil culmine au plus bas dans le ciel, à 23 petits degrés sur l’horizon à Montpellier. Au solstice le Soleil est stationnaire dans le ciel au moment d’inverser sa course d’où le nom de solstice (de sol, soleil, et stare, s’arrêter). Après inversion le Soleil se lèvera chaque jour de plus en plus vers le nord et culminera de plus en plus haut à midi (solaire).

Signalons enfin les étoiles filantes qui ont pour nom GÉMINIDES, semblant donc provenir par effet de perspective de la constellation des Gémeaux, et dont l’activité passe au maximum le DIMANCHE 14. Observez-les autour de cette date et sachez que c’est l’un des essaims préférés de notre guide du ciel Guillaume Cannat, disant qu’il "est très régulier et offre chaque année un superbe spectacle".

Je termine sur la mission ROSETTA qui a accompli un exploit extraordinaire en faisant atterrir le module PHILAE sur une comète le 12 novembre. Ce module a été mis en sommeil après avoir rebondi sur le sol mais les responsables de la mission sont optimistes quant au réveil de la sonde lorsque les conditions d’ensoleillement permettront aux batteries de se recharger. Suivez l’histoire sur le blog du journal Le Monde de Guillaume Cannat
http://autourduciel.blog.lemonde.fr/

En fin de fin une dernière petite curiosité pour la route : le lundi 29 commencera la première semaine de l’année 2015, car, selon les recommandations de l’Organisation internationale de standardisation citées par le "Guide du Ciel" de Guillaume Cannat "la première semaine de l’année est celle qui contient le premier jeudi de janvier".

LE CHIFFRE DU MOIS : 266 degrés d’angle. C’est la somme des angles du triangle curviligne Londres-Pékin-Le Cap sur Terre alors que cette somme vaut 180° pour un triangle honnête dans un espace euclidien plat. La Terre est courbe. Mais à une échelle inférieure la somme des angles du triangle Brest-Strasbourg-Montpellier est de 180,4°. Autrement dit à l’échelle de la France, la Terre est pratiquement plate. C’est une illustration du "théorème du jardin", une dénomination qui m’est propre et qui a fourni le titre de mon livre réédité cette année. J’y montre que notre Univers peut paraître plat à l’échelle où nous le sondons mais que globalement il est courbe (fermé et fini). Un livre à offrir à toute personne désirant découvrir l’Univers. Elle y trouvera de plus de quoi exercer son sens critique face au discours abracadabrantesque des cosmologistes officiels. Un autre livre à offrir et à s’offrir est "Le ciel à l’œil nu en 2015" de Guillaume Cannat, présentant mois par mois les phénomènes célestes les plus beaux avec de nombreux détails, schémas explicatifs et encadrés encyclopédiques.

Bonnes nuits sous les étoiles
Christian

DÉCEMBRE 2014 AU JOUR LE JOUR
Tous les soirs : Jupiter se lève de plus en plus tôt sur l’horizon est-nord-est
Toutes les nuits : le triangle Jupiter, Procyon, Sirius
À partir du milieu de mois : Vénus fait son entrée le soir au sud-ouest et Saturne le matin au sud-est
Dimanche 7 : la Pleine Lune culmine au méridien à sa plus grande hauteur de l’année (65° à Perpignan)
Mardi 9 : Jupiter est stationnaire et entame sa boucle de rétrogradation
Du jeudi 11 au samedi 13 : Jupiter dans le Lion reçoit la visite de la Lune gibbeuse décroissante
Nuit du vendredi 12 au samedi 13 : série de phénomènes mutuels spectaculaires entre Io, Europe et Callisto, se terminant par un regroupement serré
Samedi 13 et dimanche 14 : maximum d’activité des étoiles filantes de l’essaim des Géminides
Du mardi 16 au samedi 20 : le croissant de Lune du matin
Mercredi 17 à l’aube : magnifique rapprochement entre le croissant de Lune et Spica
Dimanche 21 : solstice de décembre  à 23h03 en temps universel (donc lundi 22 à 00h03 en heure légale) ; la nuit la plus longue, le Soleil au plus bas
Lundi 22 : Nouvelle Lune à 2h37 ; saurons-nous dénicher le soir le mincissime croissant de 0,8% au sud-ouest à droite de Vénus ?
Mardi 23 : Vénus au pied d’un fin croissant lunaire
Du mardi 23 au vendredi 26 : le croissant lunaire du soir ; à droite de Mars le 24 et le 25
Nuit du 23 au 24 : les quatre satellites galiléens alignés à l’ouest de Jupiter
Nuit du 29 au 30 : éclipse de Callisto par l’ombre de Jupiter de 23h48 à 4h41


   

Mes sources d'information